un petit plan en passant

Si comme moi vous êtes victimes de temps en temps d’une crise de boulimie cosmo-ienne, ou glamour-ienne, ou biba-ienne, enfin vous voyez le genre. Il y a ces jours-ci un bon plan concernant les abonnements sur le site Viapresse.com.

Cela n’est pas valable pour tous les magazines, prenons par exemple Glamour  :

Au numéro cela fait 21,60 euros à l’année, au prix Viapresse on passe à 12 euros, en rajoutant le code de réduction LOT4REE, cela vous donne 7,5 euros de réduc, si en plus vous passez par un programme de cashback style Ebuyclub (walinette (at) ebuyclub.com si besoin est) encore – 10%.

Résultat des courses : abonnement pour Glamour à l’année pour 4,10 euros. (ca marche aussi pour DS, les autres mags c’est moins intéressant, car : la reduc est fixe : 7,5 euros ET viapresse n’applique pas les mêmes taux de réduction selon les magazines)

Si là vous me dites : oui, mais bon je préfère acheter comme je le sens, au feeling avec la couv’
Je réponds : nan mais là tu l’achètes 2 FOIS le bidule et c’est amorti, faut pas pousser mémé tout de même.

Donc je dis : bon plan. J’ai pris. (merci à Maryam et AL en passant)

Ayé ! trouvé mon maillot de bain pour cet été

Et pas plus tard qu’hier, sur le meilleur ami de l’expat j’ai nommé Vente Privée. Un petit maillot de bain Huit, tout simple, sans chichi, délicieusement rétro. Mignon et pratique à la fois. Tout ce qu’il faut quoi, et pour la modique somme de 34 euros.

(ca faisait longtemps que j’avais pas commandé chez eux tiens, faut dire que j’ai eu il y a quelques années une sacré période et voir une ligne « vente privée » sur le décompte bancaire avait tendance à filer des boutons à Zhom…. maintenant je diversifie : bazarchic, bazar parisien, showroom, etc… c’est plus discret… )

C’est quoi votre stratégie maillot cet été ??

Des billets pleins les poches !

Ou plutôt la boite mail car je parle de billets électroniques. J’en ai en veux-tu en voilà : des Airfrance et des SNCF !
Donc je sautille sur place depuis ce matin : CA Y EST, mes vacances sont bouclées !

Cela donne donc :

– Le jeudi 28 juin, départ Mexico arrivée le lendemain à Paris puis train pour Dijon (arrivée Dijon-ville 21h20 si Môman lit ce post)
– Mercredi 4 et jeudi 5 : virée shopping soldes à Paris avec Môman toujours, essais comparatifs Ladurée-Pierre Hermé et de toutes les choses que je lis dans vos blogs sans pouvoir les approcher (je prends bien entendu tout bon plan et bonnes adresses, surtout si vous avez un petit resto pour le soir dans le coin du Bon Marché – rue du Bac)
– Vendredi 6 juillet : remontage en voiture sur Troyes (passage à Marques Avenue ??) pour cause de mariage le lendemain
– Lundi 9 – vendredi 13 : virée à Stockholm, youpie !!! moi qui ne connait pas bien l’Europe. Pour voir M. Eric (de Chicago, enfin Chicago plus pour longtemps) qui s’installe enfin avec sa copine 😉
Donc appel à la population : que faire-voir-shopper à Stockholm ?? Je me réjouissais déjà à l’idée de passer chez COS, mais ces nouilles n’ont pas jugé bon d’ouvrir un magasin dans leur mère patrie…pfff j’vous jure…
– Enfin dernière semaine : sud, plage, pour assouvir l’envie de voile de Zhom (ben oui, la première partie étant orientée shopping, faut bien rééquilibrer pour la paix du ménage)
– retour le 23 juillet sur Mexico …. meuuuuufffffffff

Vala..
I’m HAPPY :-)
et je me suis équipée à l’instant sur Alapage :

Je ne sais pas si vous connaissez les Cartovilles (chez Gallimard) comme guides, et ben c’est top ! C’est en fait un plan de la ville plié en 4 à chaque page selon les quartiers, avec les bonnes adresses, c’est tout petit, tient dans le sac à main, ne se déplie pas sur un metre carré et ca a sauvé la mise à bon nombre de parisiens déjà quand il fallait trouver la station de métro dans un quartier qu’ils ne connaissaient pas (et toc, finalement le provincial qui monte à Paris, ben il est pas si cloche que ca 😉 )

Pis pour faire style, j’ai pris le Moleskine city notebook Paris, ca m’évitera de me trimballer avec mes impressions de page Word toutes pourries pour retrouver mes adresses.

Y’a pas que les collants qui filent…

… les gilets de chez Mango aussi !

Et venez pas me dire que dans ces cas là on dit tirer une maille, parce que y sont tellement fins leurs bidules, que ca file rien qu’avec un ongle qui accroche à peine (pour vous donnez une idée, la même situation avec des collants Wolford et ben ils n’auraient pas bougés).
Bref, là ca fait 2 coups sur coups.
Quand tu tires une maille sur un pull normalement constitué, en retirant un peu sur le bazar, t’arrive à remettre un peu tout en place… ben là Tintin ! ca veut pas.

Les boules

Me reste plus qu’à essayer de trouver le petit machin, vous savez le truc qu’on trouve dans les petites trousses de couture et qui sert à mettre sur l’envers la maille tirée, un bête fil de fer en losange. Ca va être marrant à expliquer au « mexicain lambda de la boutique » tiens !

edit : oui, nan, mais comme vous pouvez voir sur la photo, la maille est sur l’envers… j’y suis arrivée toute seule, sans ustensile, avec « mes ongles qui crochetent », ca marche dans un sens pour me niquer mon pull, y’a pas de raison que ca marche pas dans l’autre.. et oui, je vais investir dans le kit manucure à garder dans le sac à main….

Que faire ? fashion dilemne (cf Punky…)

Alors, voilà : en janvier, réception du catalogue La Redoute, feuilletage et cornage en règles, je repère la petite robe Sandro en rose vieilli, portée par Yelena Noah. En trifouillant sur le net, je trouve un code. 12 semaines de délai (bon en même je pars pour le Mexique, reviens pas avant juillet, pas bien gênant)
Courant mars, commande annulée (ah bon…)
rebelote, je refais (suis têtue)
En avril je trouve un meilleur code, j’annule la précédente et je refais (on en est à 97 euros la robe), paiement à la livraison (non parce que avec leurs délais ..)
bref, hier je recois un mail pour me dire que ENFIN, apres 6 mois, 6 MOIS ! la commande est arrivée au relais.

Mais la en fait j’ai un GROS DOUTE.

La Yelena là … elle doit bien faire plus d’un mètre 70, vous croyez pas ? et moi 1m58.. et ce genre de robe ca doit etre super mimi si super court. (j’ai vérifié sur le site : 103 cm de long)

Moralité si ca  m’arrive à la cheville ca va pas être top, voire même ca va faire franchement plouc. Et le pb c’est que je pourrais pas l’essayer pour la renvoyer dans les temps.

Bref, vous feriez quoi à ma place ? J’envoie Moman au relais ou je laisse passer ??

A tous ceux qui me sont passés sous le nez….

Pour la saison printemps-été 2007, j’avais donc commencé et tenu une wishlist qui devait bien faire ses 20 pages Word, principalement en captures d’écran (mais tout de même) et principalement tirée du web parce que hein bon, Mexico, Paris = loin.., tout ca. J’avais donc fait mon budget, plannifié mes dépenses, pour pouvoir m’offrir un ou deux éléments de ma liste chaque mois (enfin, c’est sans compter les ventes privées, ca te fout en l’air tout un planning ca !)
Bref
Seulement voilà, ca fait plus d’un mois que ma wishlist est vide, non pas que j’aie tout acheté ! non non, tout simplement parce que tout ce que j’avais noté est en rupture de stock… partout… les mégas boules. T’as même plus le temps de réfléchir, de mettre de côté que « pouf » y’a pu. Le pompon allant à Iro, vu qu’ils ont sorti un volume microscopique, que même en faisant du vaudou le réassort est impossible…

Hommage à mes chers regrettés donc :

Et note à mes lectrices : si jamais vous croisez un de ces chers disparus, merci de m’en faire part. A savoir que je fais un 36 ….

Légèrement flippée de la valise

Quand je prends l’avion, ma plus grande trouille ce n’est pas de me crasher au milieu de nulle part, non. C’est que AirTrucmuche me perde ma valise. Surtout si il y a une correspondance. Je suis valiseperduephobe (ca va pas comme mot, j’aurais dû être plus studieuse en cours de latin, j’aurais peut-être pondu un truc qui tienne la route)
Du coup je divise toujours soigneusement mes effets : ceux qui craignent et dont la perte me serait insupportable et ceux qui craignent.. moins. Si je pouvais tout emmener avec moi je le ferais. Heureusement que je ne suis pas passée par Heathrow l’été dernier, je ne pense pas que j’aurais supporté de devoir me contenter d’un sac en plastique transparent comme bagage à main.

Si  Zhom tente de m’aider à faire les valises : je le mords (car je suis aussi flippée pour FAIRE la valise car il faut que j’o-p-t-i-m-i-s-e pour que tout soit calé et prenne le moins de place possible – et on s’étonne pas de voir un slip DIM enroulé autour du paquet de banania : CA AMORTI les chocs en soute d’abord) et après je me plains qu’il ne m’aide pas…
C’est pas tout.

Ma phobie s’est agravée ces 6 derniers mois. Avant, avec Zhom on trainait de vieux sacs à dos ou des valises souples à demie déchiquetées, achetées à bas prix. Mais passé la trentaine, ben déjà que je me paie une sciatique à tous les vols longs courrier, j’ai passé l’âge de ployer sous la tonne de trucs que je peux trimballer à chaque voyage. Donc on a investi dans le costaud qui va bien – que ta valise peut tomber de la falaise, ta statuette en ivoire sera intacte – j’ai nommé Samsonite, la version à 4 roulettes SVP,  tu la pousses avec un doigt ca roule tout seul. Donc maintenant, j’ai non seulement peur qu’on perde ma valise, j’ai aussi peur qu’on me la vole : vous imaginez pas le nombre de samsonites rigoureusement identiques qui se baladent sur les tapis de Charles de Gaulle.

Le résultat de tout ca c’est que :

– j’ai systématiquement une chemise ou une robette en boule chiffonnée dans le sac à laptop.
– Je me trimballe dans les duty free avec un ENORME sac à dos (si si Monsieur, je vous assure, c’est conforme à la taille maximun autorisée en cabine)
– J’ai le cœur qui bat la chamade à l’arrivée sur le tapis roulant : ma valise ? où est ma valise ?? (remarquez que c’est toujours celle qui arrive en dernier..)
– J’ai un million d’étiquettes à mon nom collées dessus, et un bandana rouge sur l’anse pour ceux qui savent pas lire. Mais malgré tout je surveille d’un œil soupconneux tous ceux qui repartent avec une grosse valise rigide anthracite.

Ca existe, les balises Argos pour valise ??

PS : heu.. pour celles qui s’étonnent que je fasse prendre l’avion à du Banania, sachez que le tirailleur sénégalais est franco-francais et absolument IMPOSSIBLE à trouver ailleurs que dans l’hexagone

edit du 28 mai :
Remarque de M. Eric, de Chicago (qui a apparemment plus de talent que moi pour inventer des mots), je serais « Perdidimpedimentophobe », du latin impedimenta = bagages, perdidi = perdus

Fashion polémique : Les Crocs – part 2, le verdict

Voila, ca fait 10 jours maintenant que je possède une paire de Crocs noires (voir ici pour ceux qui n’ont pas suivi..) Il est donc temps pour moi de vous livrer mes impressions.
En un mot comme en mille :

NON, ca va pas le faire…

Et plusieurs raisons à cela :
– Parce que même si je fais du 36-37 en chaussures, ca me fait des pieds de yéti (cf ci contre…)
– Parce que j’ai passé et repassé en revue toute ma garde robe et RIEN trouvé à « assortir ». Du coup j’ai opté pour le couvrant : pantalon long et large..
– Parce que apres une journée passée avec (ok, 1/2…) et ben ca fait « ziiiip-floch » quand je marche. Et oui, ils nous rabâchent les oreilles avec le fait que NON, on ne transpire pas dans ces shoes en plastique, car il y a des TROUS d’aération. Ok, mais moi quand je transpire, c’est de la PLANTE du pied, et elle, elle est en contact permanent avec la semelle en plastique…

Vous comprendrez qu’à la fin de mon test je n’avais qu’une hâte : les quitter.
OK, je n’ai pas eu d’ampoules, ni les pieds talés… heu mais bon, j’ai le même résultat avec mes Gizeh, et en plus je transpire pas.

Conclusion : je me retrouve avec une paire qui va me servir de sabots de jardinage.

En étant plus objective, je pense que la Croc est très bien si on la laisse là où elle aurait dû rester : à savoir dans les magasins type Décathlon et autres, rayon sports nautiques. Elle a été développée pour ca : faire du voilier tranquilou sans avoir peur de bousiller ses bateaux en cuir ni se niquer les orteils sur les winchs et cie. Très bien aussi pour la descente de l’Ardèche en canoé ou la marche sur la plage de galets.
Autre option : la vie ou le voyage dans le pays à tendance humidité tropicale, voire mousson (j’aurais eu ca pendant la saison des pluies guyanaises ou des typhons chinois..) dérogation donc pour la ville dans ce cas précis.
Par contre, carton rouge pour les pavés parisiens, pour trottiner tranquille un jour de soldes, vous avez les Birkenstocks 😉

PS : rien à voir mais… ca vous laisse de marbre la nouvelle de la collaboration entre Yurkievich et France Arno ?? c’est fou ca… y’a que Minisushi et Punky qui aient une réaction normale :-)