Et les lunettes de vue alors ??

Parce que bon, toute la blogosphère parle des lunettes de soleil (enfin parlait, plein d’espoir au début du printemps, depuis le sujet a pris du plomb dans l’aile en parallèle avec l’idée de profiter d’un été ensoleillé). Les lunettes mouches, les aviators… mais bon, je m’imagine mal acheter une paire de Wayfarer et changer les verres voyez… surtout que les lunettes oversize en version vue ca fait surtout Reine d’Angleterre (c’est mon point de vue… le pire c’est qu’il se pourrait que ca revienne).

Donc voilà, scoop : je suis myope. Mais bon, pas myope à porter des culs de bouteilles, mais assez myope pour ne pas reconnaître les gens dans la rue.

Je sais, je peux toujours :
1 – Porter des lentilles
2 – Me faire opérer

Oui.
Mais non.
Car :

1 – j’en ai portées 6 mois en terminale. Je supporte pas. En fin de journée ca me gratte et c’est rouge sous l ‘iris (de plus je ne suis pas franchement douée pour la manutention de ces microscopiques bidules)

2 – je suis tout à fait opérable… mais… j’ai les foies.. c’est tout (pis en plus l’opération rend contre-indiquée la pratique de la plongée sous-marine, je sais, ca fait plus de 3 ans que je n’ai pas plongé, mais je n’aime pas me fermer des portes, des fois qu’on aille en vacances en mer Rouge hein ! des fois).

Donc voilà, je me réduis à porter des lunettes de vue qui – malgré ce que les publicitaires tentent de nous faire avaler – n’est pas l’accessoire le plus glamour qui soit.

Et c’est là que c’est la dèche, car voyez-vous, ca fait au moins 10 ans qu’on nous ressert les mêmes modèles.
Donc j’alterne entre la monture super-légère-en-titane-qui-se-voit-pas-se-sent-pas-que-t’as-presque-pas-de-lunettes et la monture, rectangulaire, noire, stricte, plus classe.


(oui, je sais, ca aurait besoin d’un petit coup de chiffonnette tout ca, sal*** de flash)

Ca fait 10 ans qu’on n’a rien inventé de mieux.
C’est fou non ?

Donc je me lasse et me désespère.
Jusqu’à ce que je tombe sur cette pub dans le dernier Glamour (ouaip, je tiens dans mes chères petites mains le Glamour du mois de septembre, que je dois au sacrifice extrème de belle maman qui a consenti à payer 7,10 euros de frais de port pour me le faire parvenir dans cette bonne ville de Mexico)

Ce sont des lunettes de vue Miu Miu, j’adore. On reste dans le style rectangulaire plastique noir (qui je dois l’avouer me sied pas trop mal), mais avec un twist chic années cinquante.
Alors je lance un SOS, les auriez vous vues chez un opticien ? une idée du prix ?

Et y’a t’il des myopes (ou des astigmates, je ne suis pas sectaire..) parmi vous ? Vous portez quoi comme lunettes ?

EDIT : j’avais oublié !!! important : si vous ne savez pas quoi faire de vos vieilles lunettes, donnez les à l’association http://www.lunettes-sans-frontiere.org/. Je connais (le site internet est made in Walinette, je l’avais fait quand je bossais dans une web agency) et je peux vous dire que c’est des gens bien, le Père Francois se déplace régulièrement en Afrique.

Cherche robe Anna Sui désespérément

Alors faut que je resitue le truc, mon « je veux caaaaa » pré Roland Mouret et un pouillième moins cher. (je sais, je vire poule de luxe, le dites pas à Zhom, il va prendre peur)

Donc. Cet été, durant les soldes, en passant chez American Retro, je suis tombée en arrêt devant une petite robe-tunique Anna Sui (oui, ils vendent du Anna Sui chez American Retro, et même du Zoe’s tee tant qu’on y est). Une magnifique petite chose (oui, encore), en soie un peu transparente avec des scenes bucoliques. Soldée. Ouaips. à 345 euros (je vous l’ai dit, poule de luxe, le quart de la moon dress, mais poule de luxe quand même). Donc niet.

Plus tard, en me baladant sur net-a-porter, je retombe dessus : la Tea Party Dress, ben le même prix. chiotte.

Donc, maintenant que je sais le nom de la chose, j’attaque ebay. Je trouve. hum. vendeur à HongKong. hum.
J’attaque google, en live, comme ca. Et la recherche m’amène sur cette boutique là : http://www.outlet-online.net/. Au premier coup d’oeil le paradis de la modeuse. Dans le même style que les net-a-porter, mytheresa and co, mais à 100-150 $ en moyenne.
A première vue ca a l’air bien non ? A première vue juste…
La robe Anna Sui y est vendue 100 $. Je commence à fouiller. Je tombe sur ma robe See By chloé, soldée à 69 $ (soit le tiers de ce que je l’ai payée, les boules)
Bien alléchant, voire trop. Donc je commence à essayer de trouver des infos sur ce site, tombe sur des liens émanants de blogs américains, mais IMPOSSIBLE d’avoir la moindre adresse, téléphone, mail ou quoi que ce soit, paiement uniquement via paypal… Il est indiqué de plus que les produits peuvent présenter de légères différences avec ceux du commerce car ils sont issus des mêmes usines mais avec de légers défauts.

Alors là OK, ca sent la contre-facon chinoise à plein nez. Commandez et je vous parie mon bonnet que ca sera expédié de HongKong ou Canton, bref.

Et c’est là que j’ai hurlé de rire, car, sur certains articles il est noté « click here to have larger view », et donc on voit la photo du véritable truc, et en pop up, la reproduction. Et rien, mais alors rien à voir… c’en est risible non ? ils ne doutent de rien… de la plus pure copie chinoise, je vous le dis, ils cachent les seins et remontent la taille, ca ne loupe pas, c’est plus fort qu’eux 😉 (enfin qd c’est taille basse, le modèle original)

Là où je m’insurge, c’est que ce genre de truc est connu sur ebay, mais là ca devient facile de se faire avoir (d’ailleurs, ils ont retiré les photos de « leurs » robes Chloé et Anna Sui, la différence était trop flagrante). Donc, prenez garde, et si jamais vous tombez sur ce site en faisant des recherches google : EVITER. Le pire c’est qu’ils osent mettre des rabais de 80% en gros sur chaque article et des témoignages d’acheteurs en anglais… bref

Enfin bon… tout ca n’arrange pas mon histoire.
Back à mes recherches

Je finis par retrouver la robe dans une boutique américaine paumée dans la pampa : http://www.cashmereofgeneva.com on arrive à 200 euros.. c’est mieux.. encore un peu oups, mais mieux.

J’en reviens à mon vendeur ebay.. de hongkong. Même argument (douteux donc) de vêtements de créateurs venant de surplus ou avec des défauts, etc… en même temps c’est pas totalement fallacieux, ca arrive (très rarement…)

hum, le total est à 80 euros avec les fdp.
Je demande des photos en gros plan sup.. la robe est rigoureusement identique, à l’exception prêt du col dont les motifs ne sont pas « arrangés ».
Je tente (oui je sais : « don´t judge me »)
une semaine après : je recois.
Ben franchement, à part cette histoire de col, ca colle (mouah ah… désolée) vraiment. Elle est super mignonne.

Je ne sais pas si il y a une moralité à cette histoire.. à part de faire vraiment attention et d’acheter en connaissance de cause, j’ai assez fréquenté les marchés chinois pour savoir qu’on y trouve de tout, beaucoup de contrefacons grossieres, des meilleures, des « surplus d’usine » effectivement et quelques rares « vrais », pas évident de s’y retrouver. Me suis-je rendue complice de la mafia chinoise ? Ai-je trouvé le bon plan pour avoir ma robe pas chère car sortant de l’usine elle avait un défaut (le fameux coup du col…) ?
Je ne veux pas rentrer dans le débat, je voulais juste illustrer par cet exemple tout ce sur quoi on peut tomber quand on recherche quelque chose sur le net.

PS : je viens de refaire à nouveau une recherche ebay sur cette robe, à gauche celle que j’ai achetée (taille basse, motifs identiques, etc..), à droite celle d’une vendeuse australienne, qui à mon avis vient de se faire avoir sur le site outlet-online (c’était cette copie là qu’ils vendaient, assez grossière… motifs différents, taille haute, etc…) et qui essaie de la refourguer à son tour (même pas honte..)

« Tu m’as pris combien de slips ? »

yep
aie hein, la question qui tue. LA question qui donne raison à tous les détracteurs du mariage « qu’après tu t’enfonces dans la monotonie du couple et la routine », le tue l’amour.
Combien faut-il prévoir de slips ? que ce soit pour un week end ou des vacances de 15 jours puisqu’il est bien connu que faire la valise est une tâche qui incombe quasi systématiquement à la part féminine du foyer (dans le même temps que : réserver l’hotel, avoir tous les papiers dans son sac, vérifier que les passeports ne sont pas périmés – rayer les mentions inutiles…)

La problématique étant que le Zhom, instinctif, vivant dans le présent, n’est que très moyennement bon dans la pro-action et l’anticipation. Et que le calcul : x jours = x slips (hein, qd meme, un slip par jour non ? enfin moi je dis ca) divisé par le nombre de lessives prévues + 2 en rab si on fait du sport (si si , ca transpire aussi dans le slip) et un en cas d’accident (meuh non… je parle de l’élastique qui lâche dans le sèche-linge ) et bien ca lui passe au dessus du cigare.

Au mieux, il plongera sa main dans le tiroir à slips, en retirera une poignée qu’il jettera nonchalamment en vrac dans la valise commune.

Ce qui aura pour effet de foutre la m**** dans votre calcul à vous, vos 6 culottes car lessive à jour + 6 et 10 jours de vacances au total. C’est comme ca que pour éviter de vous farcir vos sous-vêtements au savon échantillon d’hôtel, qui de plus ne sécheront jamais, vous devenez parfaitement capable de répondre à la question sus-évoquée, ceci afin de conserver l’harmonie dans votre couple (et accessoirement l’harmonie slips-culottes)

PS : j’en ai profité pour caser une photo d’un zhom en slip (ca ne fait pas de mal, n’est-ce pas). Pour info c’est un Fruit of the Loom, j’aime bien cette marque, confort, en coton, tout ca. Par contre, ouh là, ca taille grand. La première fois que j’en ai acheté à Zhom (ben oui, parce qu’en plus de les compter et les mettre dans la valise, faut les acheter – avant) et ben j’ai pris du M. Ca a fait une parodie de Popeye et Nathalie dans les Bronzés 1 (« Popeye, tu devrais changer de slip! » « Pourquoi ? il est propre de ce matin ») bref. Donc si une personne est interessée par un lot de 3 slips kangourous blanc Fruit of the Loom T.M qui est en fait du L (dont 1 porté – mais lavé qd même hein), qu’elle se fasse connaître !

PPS : Comment ca : je suis flippée du slip !!?

La nouvelle bannière de Dame Patate

Oui, je sais, ca fait 3 semaines que le concours est fini… Que voulez-vous, je suis TRES longue à chauffer (ahem…), et il me faut généralement pour me lancer (depuis que ce n’est plus mon boulot, je me refroidis vite) pondre 2-3 horreurs préliminaires (que je refuse – même sous la torture – à montrer).

Le fait est que je voulais pour cette bannière des illustrations un peu BD, donc j’ai pas mal galèré avant d’admettre que bon, ben, il me fallait de l’aide : je ne suis pas illustratrice :-(
Aide que j’ai trouvée en la personne de PitiPince (que je remercie infiniement au passage – si vous ne connaissez pas son blog : allez-y), qui a eu la gentillesse de me faire 2 petits dessins en plus de celui qu’il avait déjà fait pour notre Patate Nationale.

Donc voilà le résultat :

J’ai essayé de jouer sur le décalage de l’idée d’un roman d’amour (rouge passion, parchemin, écriture romantique à la plume), avec le fond… une Patate quoi.

Il me reste à finaliser le design du grand gagnant. Ce qui est moins aisé et donne lieu à plus de discussions (vu qu’effectivement les pampilles et franfreluches, ce n’est pas trop son truc), puisqu’il faut que je me mette dans la peau d’une jeune mâle urbain. J’ai confiance : on va y arriver !

 

Les robes Roland Mouret

En ce début de semaine je voulais évoquer un objet de pur fantasme. Je ne vais pas vous refaire la bio du créateur (d’autres font ca beaucoup mieux que moi..), francais, né à Lourdes, exilé à Londres, etc… Mais me concentrer sur ce qu’il sait faire… ca :

Ca, c’est la « it-dress » au succès planétaire, portée par une star sur 2, la « galaxy dress« .
Roland Mouret, c’est une fausse simplicité, des tons neutres, une matière sans chichi ni paillette (coton), et pourtant, une sophistication extrème, tout dans la coupe, et à ce petit jeu là il est très fort…

et figurez-vous que cette saison il vient de récidiver, la prochaine it-dress, la voici :

C’est la « moon dress« , déjà sold-out en certaines tailles sur Net-a-porter alors qu’elle n’est qu’en précommande. Et comme vous pouvez le constater, Victoria Beckham a eu le privilège d’en avoir une en avant-première dans une couleur inédite. Personnellement je l’aime énormément en beige (dispo également en marine sur le site).

Je ne saurais pas trop quoi vous dire d’autre sur la collection, je scotche sur cette robe.
Hélas mes amies, il ne va pas être possible de sublimer mon popotin dans cette magnifique petite chose.
Pourquoi ? Et bien parce que cette « magnifique petite chose », en coton, coûte la modique somme de 1485 euros…

yep… aïe hein ?

Et le problème est que le mal est fait, je trouve tout fade et écume le net à la recherche de succédané… (Asos avait sorti une copie de la Galaxy…).
Je rêve de matière noble aux teintes neutres (beige, taupe, gris), avec une coupe structurée qui mette en valeur les épaules, voire le décolleté. Vous avez vu ca quelque part ? A un prix abordable ?

Et le meilleur ami du zhom s’appelle …

… Le Microbe ? un machin à 4 pattes et pleins de poils ? Non : Roomba.

Choupette et moi venons d’emménager dans 55m2 a Stockholm. Comme nous n’avons pas le cœur d’enfermer un microbe dans si peu d’espace, et que la descendance n’est pas à l’ordre du jour, nous avons cherché et cherché… Que pouvions nous faire pour améliorer notre vie sociale ?
Nous avons trouvé. Notre meilleur ami est un petit robot fabriqué par une boite qui mérite ma reconnaissance et celle de Choupette pour toujours et à jamais. Le Bidule est un cylindre de 40 cm de diamètre et 10 cm de haut qui se branche sur secteur. Livré avec une telecommande, il répond au doigt et a l’œil. D’une simple pression sur la télécommande, ses roues s’activent et il va et vient dans votre chambre, nettoyant le sol et aspirant les poussières… Lorsqu’il rencontre un mur, il fait demi tour et reprend son chemin. Oui mesdames et messieurs, cette petite merveille nettoie votre chambre sans que vous leviez le petit doigt tout automatiquement! J’en aurais pleuré la première fois… Une fois fatigué, Le Bidule bien discipliné retourne gentillement dans son coin vers sa base de chargement à l’autre bout de la piece, et se recharge tout seul. Comme il fait 10 cm il passe sous notre lit… pas un pet de poussière sous les matelas.

 
Nous avons fait l’expérience l’autre jour : nous sommes partis en ville, laissant notre cyber-pote derrière nous. En revenant, la pièce était nickel, pas un grain de sable sur le sol (edit de Walinette : oui, mais bon en même temps, du sable à Stockholm…), et Le Bidule se requinquait dans son coin … Un peu comme si vous laissiez un môme sans baby sitter et qu’en revenant vous le trouviez en pyjama au lit les dents brossées avec la table du petit dejeuner preparée… un RÊVE !
J’ose avancer aussi que ce genre de machine est une aubaine si vous avez des enfants allergiques à la poussière. Le Bidule fonctionne particulièrement bien si vous avez du plancher. Sur la moquette il marche aussi, mais son réservoir a poussière se remplit vite… Et si vous avez un chat, lachez la bête et Le Bidule dans la meme pièce, déconnade garantie quand minou le pourchasse (dixit des potes qui ont un Bidule et un microbe).
Fin du fin : vous pouvez le guider avec la télécommande. Renversez des cacahuètes sur le sol, et zhom laissera sa playstation pour piloter le truc et nettoyer en manuel. C’est pas beau la vie ? Franchement pour 300 euros moi j’achète et Choupette aussi.
Allez voir vous-même… vous serez conquis(es) : http://www.irobot.com/sp.cfm?pageid=95

Edit de Walinette : ca ressemble à un infomercial, mais même pas. Mr. E n’a pas été payé par une quelconque compagnie pour pondre ce billet. Non. Il est juste complèment accroc à son Bidule. Pour ma part j’ajouterai juste qu’un Microbe (surtout mis à la diète) et bien ca fait un ramasse-miettes (et accessoirement ramasse-poussière) sacrément efficace…

pour la liste des points de vente en Europe, c’est ici

Signé : Mr. E

Combien je vous en coupe ?

Il y a quelques temps (oui, ok, 9 mois…) j’ai acheté une robe. Je sais ce que vous pensez : c’est d’un plat cette histoire..

Oui, mais non :-)
Car je l’ai achetée à New York. Dans une des plus belles boutiques que j’ai jamais vu, et qui ne pratique même pas des prix prohibitifs.

Donc je m’autorise une petite digression, la boutique s’appelle Anthropologie et a priori on la trouve dans nombre de grandes villes américaines. Ils ont même une boutique en ligne : ici , qui évidemment ne livre pas en France (sinon ca ne serait pas drôle – pas contre on trouve pas mal de trucs sur ebayUS). Je ne saurais trop vous inviter à y jeter tout de même un oeil. Des robes à tomber (Anna Sui a dessiné une collection la saison dernière) et des tas d’accessoires déco à se damner, tout est mimi tout plein, le tout dans une atmosphere délicieusement girly et surannée.

Ils vendent même la fameuse robe Vanessa Barrantes, si ce n’est pas une preuve de bon goût ca !

Pour celles qui ont la chance de se rendre prochainement à NY, la boutique est en face du Rockfeller center (si on a la patinoire dans le dos, c’est en face, corner gauche 😉 ), allez-y, impossible de repartir les mains vides ! Noter qu’en sous-sol il y a des sales (permanentes il me semble, avec du 70% de reduc)

J’y suis rentrée par hasard, ayant eu un coup de foudre pour une robe pull (que j’ai achetée aussi d’ailleurs, ahem.. malheureusement là elle est en France) et en flânant je suis descendue dans le fameux sous-sol. Où je suis tombée sur une robe de la marque Edun (la marque éthique de Bono, oui le chanteur, made in Portugal – ca change), soldée à 98$ au lieu de 248$. A ce prix là, c’est un réflexe : je prends.

 

C’était en novembre dernier. Toujours pas mise. yep. Piti problème : la longueur. Jugez plutôt :

Je veux faire un ourlet pour la raccourcir. A votre avis, quelle longueur ? je verrais bien longueur genou (cf 2eme photo, robe retroussée donc pneu autour du bide : c’est normal). C’est quoi la longueur de robe idéale ?
Parce que là on est bien d’accord, le mi-mollet ca a un côté vilaine fermière.

PS : je sais que cette robe a du coup 2 saisons de retard, mais en même temps l’imprimé tartan revient en force, donc…

Frida Kahlo et le rasoir à bouloches….

Si, il y a un rapport d’abord, il va chercher loin, mais il y a un rapport.

Figurez-vous que le mois dernier, à Mexico a lieu la plus grande expo des toiles de Frida Kahlo, peintre ô combien célèbre et adulée ici. En effet pour son centenaire, le  Mexique a réussi l’exploit de réunir la plupart de ses oeuvres éparpillées aux 4 coins du monde dans un même lieu. Exploit véritablement car même mes magazines féminins de cet été (le Elle ou bien était-ce le Cosmo ? sais plus) ont relayé l’info. Pour une fois qu’ils parlaient d’une expo ailleurs qu’à Paris.

Bon le style, on aime ou on aime pas. Perso j’accroche pas trop. Mais bon, peut être que de voir les toiles en vrai me ferait changer d’avis. Donc, la fin de l’expo approchant, on se dit avec Zhom que ce serait quand même bête de ne pas y aller.. pour une fois qu’on habite là où se passent les choses.
C’est le dernier week end (ca finissait le 19), donc on se met en quête. Bêtement Zhom demande où cela se trouve à nos collègues mexicains. Qui n’en ont pour la plupart aucune idée, mais qui quand même avancent la théorie que cela doit se trouver au musée des arts modernes, sur Reforma.
Yep, mais c’est là que l’expérience expat’ parle : ne jamais partir sur les indications de la population locale sans recouper l’information (vu que le local est obligé de te répondre, sinon il perd la face, même si il n’est pas sûr de lui, théorie ô combien vérifiée…)

Bingo, ca se passe en fait au Palais des Beaux-Arts, à deux pas du Zocalo…
bref, on arrive à se garer surprenamment sans problèmes, un poil loin quand même et on se dirige tranquillement vers le musée. Fiers comme 2 pous d’avoir si brillamment maîtrisé la situation.

Ouaip.

Ca c’est AVANT qu’on ne croise les dernières personnes d’une queue qui faisait au bas mot 500m de long et 2 fois le tour du batiment (dingue ce que les mexicains sont civilisés, remplacez les par des Chinois et vous aviez une vraie foire d’empoigne).
J’ai estimé en gros le temps d’attente à un minimum de 3-4 h pour rentrer.
Inutile de vous dire qu’on a renoncé. Si on veut vraiment voir du Frida Kahlo on ira voir sa maison à Coyoacan.

Bref, mais comme on était dans l’hyper-centre de Mexico et que – comme tout banlieusard qui se respecte – ce n’est pas si souvent, on y a fait une petite balade. Notamment au Zocalo (la place centrale.. « plaza de armas » dans tous les autres pays d’Amérique latine) et c’est LÀ, LÀ, qu’après 2ans sans lui, sur un petit stand de rue, j’ai déniché MON RASOIR A BOULOCHES, accessoire indispensable si il en est à toute fille qui se respecte (et qui vit en climat tempérée, la guadeloupéenne elle s’en tamponne).

C’est le petit truc qu’on trouvait dans tous les marchés chinois, genre le bidule à 1,5 euros, là – transport oblige – ca m’a couté 30 pesos, mais c’est le même MingMa ou MeiMei bref sino-marque obscure qui dans le meilleur des cas tiendra 2 mois et dans le pire me permettera de déboulocher les 2-3 petits pulls les plus gravement atteints (si j’arrive à insérer cette ***** de pile).

La moralité de tout cela est que finalement on n’a pas perdu notre journée. Et que, parti pour un après-midi culturel, on s’est retrouvé à acheter des merdouilles de fille. M’enfin, vous trouvez pas ca juste indispensable, un rase-bouloches ?

PS : et si vous vous demandez bien ce que c’est que cet animal-là, Deedee expliquait ca très bien sur un des billets de son ancien blog 😉

Edit de 22h : grâce à la remarque de Marie Sue, je peux ajouter qu’on trouve un « rasoir anti-peluche » sur le catalogue Solution Maison de la Redoute, au prix de 13 euros, oui c’est plus cher que mon MeiNan, mais avec un peu de chance, il durera plus longtemps !