De jolies boots… et un bon plan

Samedi dernier… courses chez Carrefour (mes amies, la vie est d’un ennui…).
Mais dans le centre commercial, Bata il y a.

Sans aller plus avant : une précision. Tout ça c’est la faute à Violette. Et à ses boots New Look. Vues lors de la soirée Achat VIP avec des collants opaques et une petite robe fluide.
Sortes de low boots mix de camarguaises et de santiags. Inspirées des Sessun, elles mêmes fortement inspirées des Isabel Marant (vous ne trouvez pas d’ailleurs que nombres de shoes-obsessions s’initient au même endroit ?)

Pour plus de ressemblance, les New Look existent aussi en nubuck camel. Mais moi c’est en noir qu’elles m’ont tapé dans l’oeil.

Comment dire… là où je vis il n’y même pas de H&M voyez, donc un New Look, pensez…
D’où recherche de palliatifs.
Car en Bourgogne, on n’a pas de New Look, mais on a des idées.
Ouaip.

D’où le Bata disais-je.
Car cette saison ils nous font des petites reproductions pas chères du tout… Entre les low boots frangées et les motardes typées Comptoir, on est gâtée.

D’où cette paire-ci repérée sur le site :

En cuir, à 79 euros.
Le site qui donne je le rappelle à toutes fins utiles :
– la livraison gratuite à partir de 60 euros d’achat
– 10 euros de réduc avec les codes CP10 ou BC30

Je me rends donc en boutique pour essayer le bidule.

Cou de pied un peu étroit, mais ça passe dans le 38. Le 37 : pas moyen d’y enfoncer le pied…

Vendues donc. Ou presque. Parce que j’explique à la vendeuse que sur le site je peux les avoir à 69 euros alors bon…
Et là elle me rétorque qu’une cliente est venue avec un bon de réduction de 20% valable uniquement en magasin.

Ah ?
Elle n’en sait pas plus.
Courses effectuées, radar déclenché, googlisation amorcée.

Voici donc le plan :
Cela se passe chez Avantage Shopping. Je vous résume le principe : on s’inscrit et on a accès à des bons de réduction uniquement magasins : entre 10 et 20% ou -10 euros de réduction, avec certaines conditions (genre mini 60 euros d’achat). Pour avoir accès à ces bons, il faut payer 1 euro.
MAIS, lors de son inscription on a droit à un bon gratis.
Hop, le bon Bata qu’il faut imprimer et qui se présente sous cette forme :

nominatif et avec un code barre.

Et hop, les shoes à 63 euros.

Shopping ban ? Comment ça je suis en shopping ban ??

Goodie Bag : de nouvelles ventes sur le vide dressing pour une petite touche américaine : Abercrombie, Bitten, Hollister… ainsi qu’une paire d’escarpins Cacharel…

Chic et enceinte : premiers frimas

Ca y est : j’ai cessé de lutter à coups de robe housse et de jambes nues et me suis rendue à l’évidence :

– Ca caille. J’en veux pour preuve le chauffage mis en route hier. (Enfin, la chaudière tourne, ça fait un « schfoufffff » en continu, dans toutes les pièces, mais les radiateurs ne chauffent pas. Le bonheur)
– A 7 mois révolus on ne camoufle plus et on assume. Comprendre : on arrête la robe housse qui prend des volumes à n’en plus finir et on passe au moulant. Y’a un tournant comme ça dans la grossesse…

Moralité donc :

Robe-liquette en laine Roland Mouret pour Gap (je rentre encore dedans… par quel mystère ??).
Echarpe Galeries Lafayette
Open toes André
Montre coeur Marc by Marc jacobs
Bandeau noir H&M Mama

ET collants de grossesse H&M Mama.

Revenons un instant sur les collants voulez-vous ?
Car je dois vous avouer que je n’ai pas mis un seul jean depuis avril. Genre j’ai acheté un jean de grossesse chez Gap Maternity en juillet : j’ai pas eu le temps de faire l’ourlet qu’il me serre déjà trop en haut des cuisses (j’enfle je vous dis)
Du coup c’est robe, ou jupe.
En été à l’aise Blaise.
Mais en hiver ?
J’ai bien tenté le coup du collant normal une taille au dessus. Outre le fait que fatalement à un moment ou un autre l’élastique qui arrive péniblement au dessus du nombril va démanger ma peau déjà fortement distendue, quand arrive le moment où je m’assois : « pfuitttt », le machin va glisser et se roulotter au niveau du pubis.
Insupportable je vous dis.

D’où l’intérêt des fameux collants dits « de grossesse », qui sont tout à fait normal outre l’espèce d’énorme poche kangourou au niveau du ventre : et il y a de la marge. Ce qu’on est bien dans ces trucs là….
(et 9,90 euros les deux… n’allez pas dans les magasins spécialisés, ils vous les vendent 25 euros l’unité !!)

Les séries limitées Jérôme Dreyfuss

C’est Clémentine je crois qui me posait la question…
Et bien je viens de recevoir ce courrier ce matin même :

Les rééditions en série limitée (Robert, René…) seront dispos dès lundi prochain à partir de 14h dans la boutique de la rue Jacob !

Si l’une d’entre vous s’y rend, j’aimerais bien avoir des infos (modèles, couleurs, prix…) bien que je sois je le rappelle en shopping ban…

Problèmes d’insomnie ??

Vous avez des problèmes pour vous endormir le soir ?

Vous tournez, vous virez ?
Prenez donc exemple sur Le Microbe.




Conseil de Walinette : mettez ce billet en favoris. Chaque soir, avant de tenter de rejoindre Morphée, revenez vous imprégner de ces images. 
Vous vous étirez.
Vous respirez calmement.
Vous êtes un félin.
Vous êtes apaisés.

VOUS DORMEZ

Goodie Bag : pour celles qui piaffaient d’impatience, la boutique en ligne Comptoir des Cotonniers devrait ouvrir le 1er octobre 😉

Goodie Bag 2 : Alerte aux leggings en laine !!
Actuellement sur BazarChic, vente Liverny avec de très jolis leggings en laine gris, noir ou marine : 70% viscose, 30% laine.

Et les tunisiens en voile de laine sont hyper jolis aussi….

Chic et enceinte…. et confortable !!

Ca y est, on entre dans le 8ème mois. Celui où on ne voit plus ses pieds, ni son nombril, ni plus rien en dessous de la taille d’ailleurs. Ce qui me fait prendre conscience qu’il va falloir de toute urgence que je me décide à aller chez une esthéticienne pour débroussailler ce qui se passe en dessous. Perso je ne vois plus rien, m’est avis que ça ne doit pas être folichon…

Bref.
J’ai donc commencé mes cours de préparation à l’accouchement. Ce qui m’a valu des explications détaillées sur : « comment reconnaître des contractions », ou « quelles sont les urgences pour lesquelles vous devez impérativement aller à la maternité ». Du coup ça n’a pas manqué : j’ai des contractions toutes les 20 minutes, d’où repos et visites de la sage-femme pour du monitoring.
D’où également activité réduite et un Zhom pas loin de la déconfiture totale…

Cours de préparation à l’accouchement donc. Là où on se met les 4 fers en l’air pour simuler la « poussée » : tenue confortable à prévoir.
(et puis franchement, entre nous, plus la grossesse avance, moins les talons de 10 font envie…)

D’où ce petit essai « casual confort », tout en souplesse :

Boots frangées Bata, leggings « de pas grossesse mais une taille au dessus tout même » Monoprix, Tunique Isabel Marant, T-shirt Abercrombie, gilet long Promod, sac City Balenciaga (et oui, faut bien lui faire prendre l’air à ce petit…), montre coeur Marc by Marc Jacobs.

Tout bien nickel pour du 18 degrés en extérieur. Jusqu’à cette réflexion qui tue du Zhom « ça fait pas un peu Robin des bois ? »…

Ou Peter Pan, remarquez.

Ok, très bien je revois ma copie : on change la tunique pour une robe Yumi, les boots par les bottes plates Isabel Marant, et le gilet promod par un autre gilet promod (les ai achetés par deux…)

Alors ?

En tout cas, je suis CONFORT. Et c’était le but…
Sans se ruiner. Parce que enceinte-confort-joli, y’a aussi le kit 1 et 1 font 3. Mais 200 euros. Donc bon.

Avant de finir je reviendrais juste un instant sur les gilets Promod : gilets longs, soldé 50% soit 14,90 euros pour le taupe (en coton-viscose-soie-laine) et 29,90 euros pour le bleu (coton – cachemire 5%).
Je conseille ;-). Dispos aussi en ligne, ici pour le taupe et là pour le bleu (à prendre un peu grand pour un effet loose. Perso j’ai pris du 2 et du 3…)

Goodie Bag : le 5 octobre prochain à Marseille aura lieu La Marche Rose.

Initiative de la blogueuse Karamailhe, pour promouvoir le dépistage du cancer du sein, dont elle a été victime.
Pendant sudiste de « La Parisienne », marche qui comme son nom l’indique a lieu à Paris.

Extrait du communiqué de presse :

« Le dimanche 5 octobre, à l’initiative de madame Béatrice Pernot, madame Nora Préziosi et monsieur Maurice Di Nocera, une marche féminine  » La Massaliote » , partira de l’Hôtel de Ville et rejoindra la Région. Son thème : marcher pour une même cause. Ses messages : le cancer du sein : ensemble, parlons-en et : faites le bon geste, faites-vous dépister !  Départ prévu à 10h30. « 

Parce que cela nous concerne toutes…

Le TOP 3 des films à voir avec son Zhom

Une fois n’est pas coutume, parlons un poil ciné.
Sur la blogofille, on parle souvent chick lit, SATC, Shopaholic et cie, mais quid de la séance movie avec son zhom ??
Perso, le mien n’est pas contre.
De temps en temps.
Genre The Holidays (vous savez, l’échange de maison entre Cate Winslet et Cameron Diaz).
Mais point trop n’en faut.

D’où cette question : quels sont les films susceptibles de faire s’enthousiasmer de concert les deux parties ?
Voici donc ce qui est je pense notre TOP :

Blood Diamond – 2007 – Avec Leonardo DiCaprio, Jennifer Connelly, Djimon Hounsou.

Incontestablement.
Parce que pour la première fois (en fait, non, la deuxième après The Departed) on peut admirer Leonardo EN HOMME (et non en ado typé Titanic).
Parce que si l’histoire est romanesque, les faits eux, sont réels. A savoir la guerre civile en Sierra Leone sur fond de traffic de diamants et d’enfants soldats. Et ces faits : ils prennent aux tripes.
Parce qu’il y a une certaine tension sexuelle entre Danny (Leonardo) et Maddy (Jennifer), mais qu’il ne se passera jamais rien.
Parce qu’on est loin des stéréotypes, des bons sentiments et du manichéisme américain.
Parce que ça nous arrachera forcément quelques larmes.
Parce que la performance de l’acteur franco-beninois Djimon Hounsou est époustouflante.
Epoustouflant : la photo et les paysages africains le sont tout autant.
Pour tout résumer c’est un des films parmi les plus beaux et les plus puissants qu’il m’ait été donné de voir.

In the Name of the Father (Au nom du père) – 1994 – Daniel Day Lewis, Emma Thompson

Cette fois une histoire vraie. Ou comment une bande d’ado irlandais est accusé à tort d’un attentat, accusé à tort d’être membre de l’IRA et passera la moitié de sa vie en prison pour RIEN.
Performance bien évidemment de Daniel Day Lewis, combativité de son père, emprisonné avec lui, pour faire éclater la vérité.
Parce que ce récit de la vie en prison est poignante.
Et pour la bande son sublime avec Bono en guest star.
Ce qui me fait penser que cela fait quelques années que je ne l’ai pas regardé tiens.

The Bourne Trilogy : The Bourne Identity – 2002 (La mémoire dans la peau), The Bourne Supremacy – 2004 – (La mort dans la peau), The Bourne Ultimatum – 2007 (La Vengeance dans la peau) – Matt Damon

Parce qu’il y a une puissance et une animalité qui se dégage de Matt Damon dans ces films. Un mystère, une rebellion.
Il est très difficile de résumer ces films sans trop en dévoiler. La clef justement étant dans la mémoire – effacée – du « héros » Jason Bourne (Matt Damon). Tueur à gage ? CIA ? QUI est-t-il ? Pourquoi a-t-il ces aptitudes physiques, cette capacité à tuer ?
Le rythme est incroyable, les scènes d’action aussi. Parmi les meilleurs films du genre.
Le truc rigolo c’est que cette trilogie est tiré de romans de Robert Ludlum, commencés en 1980. J’ai lu le premier – en anglais donc – un peu touffu et fastidieux. Outre les nombreuses différences dues à la technologie (forcément sans portable …) il y a quand même de nombreuses libertés par rapport au roman. Un exemple : dans le livre, la figure féminine est non pas une allemande paumée en mini, mais une économiste canadienne reconnue…

Ces films ont un point commun : une puissance due en grande partie à leur bande son exceptionnelle. C’est là qu’on se rend compte si un film vieilliera bien – ou non. La qualité de sa musique. Prenez Terminator par exemple : horrible non ? Alors que celle de In the Name of the Father reste indémodable et prend toujours aux tripes (merci Bono disais-je).
The Bourne Trilogy bénéficie quant à elle entre autre d’un remix de Moby et de Paul Oakenfold (« Ready Steady Go », lors de la course poursuite du premier épisode, que l’on retrouve également dans Collateral, la scène de shooting dans la boite de nuit).
Et TOUTES, d’une bande originale qui prend aux tripes : j’insiste. Allez faire un tour sur Deezer, vous me ferez plaisir.

Je me dois de souligner une chose, encore et toujours : à regarder en VO !!
Sinon on perd l’accent afrikaner de Leonardo di Caprio, l’accent irlandais, la voix originale de Matt Damon… En gros on se prive. Et si on n’est pas à l’aise en anglais, on met les sous-titres en français : et hop !

Bon, ça tombe sous le sens, mais la trilogie du Seigneur des Anneaux ou les Star Wars ça marche aussi hein…
D’autres idées ?

Who’s next ? M0851

Le salon Who’s Next ne porte pas forcément bien son nom. Parce que nombre de créateurs en sont déjà à l’étape suivante : Who’s IN.

Et parmi ces Who’s In, y’a des gens qu’on croit qu’ils sont Who’s Next. Vu qu’on les connaissait pas.

Exemple avec la marque canadienne de maroquinerie M0851, qui était who’s next en 1987 voyez.
Forcément déjà on a du mal à retenir le nom. Je dois d’ailleurs avouer qu’il faut que je regarde à chaque fois le catalogue pour retrouver le bon numéro. Ca pourrait servir pour un loto remarquez.
Et bien c’est dommage, car elle gagne à être retenue connue.

M0851 (à répéter plusieurs fois… peut être que ça va finir par rentrer…) je suis donc tombée dessus par hasard. Alléchée par des sacs en cuir glacés absolument MAGNIFIQUES ! Des couleurs sourdes, patinées, un look minimaliste. Juste parfait.
Le let-motiv de la marque ? plaisir et robustesse.

Je me suis faite aborder au corner comme une vieille copine, l’easy going québécois. A tel point même que je suis restée un moment interdite façon « on se connait déjà ? » La SYMPATHIE naturelle, ce serait ça le choc culturel canadien ?

Donc voilà, cette marque, ce sont des cuirs italiens, travaillés et assemblés à Montréal. J’ai eu un ENORME coup de coeur pour les sacs noeud et les sacs paniers. Moins pour les vestes.

M0851 est donc présente outre-atlantique, au Canada et à New York mais également à Paris.
Même qu’une boutique : déjà il y a.

M0851
63, rue des Saint-Pères
75006 Paris
Tel : 01 42 84 42 38

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’y rendre lors de mon dernier séjour dans la capitale. Le prochain – coz’ Bump – n’étant pas encore défini, je dois me contenter de surfer sur l’e-shop.
Je vous donne mon préféré : le Twin pockets knot couleur cendre, à 365 euros.

Dites voir, vous connaissiez déjà ? Vous êtes déjà allées dans la boutique ? ou bien c’est une découverte pour vous également ?

Dans les soirées parisiennes (bis)

Depuis mon retour du Mexique, j’ai enfin connu le baptême des soirées parisiennes. Ou des blogueuses sont invitées à :
– boire du champ’
– voir des fringues
– se faire papouiller
ou tout en même temps.

La dernière n’a pas failli. Sauf qu’entre temps j’ai appris : exit les talons de 10, je suis venue à plat. Et là je n’ai pas bien dû bien retenir ma leçon parce que contrairement à la fois précédente : j’étais la seule.
En même temps j’ai une excuse toute trouvée en la personne du Bump.

Rendez-vous donc au salon Edgar A, non loin de la Madeleine, avec notre Greluche préférée. Et oui, après un an et demi de papotages virtuels, de dressing commun et tutti quanti, nous avons ENFIN fait connaissance IRL.

Quid du pourquoi de la soirée vous allez me dire ?
Présentations conjointes :

– de la refonte du site de ventes privées : Achat VIP. Nouveau désign et apparition incessamment sous peu d’une boutique permanente (a priori le 2ème site de ventes derrière le mammouth vente-privée).

– du site communautaire Baagz et plus précisément la communauté « mode ». Je peux vous dire qu’il a du mérite, le développeur qui nous a fait la démonstration : parler technique, ergonomie du site en face d’une quinzaine de pipelettes déjà entamées au champagne, il faut savoir garder son sang froid.

Le tout dans un salon de beauté donc. Manucure, coiffure, maquillage accompagnés de champagne jus d’orange et sushis plateau de fruits.
Dites, ça faisait au moins 15 jours que je me disais : faut que j’aille chez le coiffeur. J’ai pas enviiiiie. Résultat en images :

J’ai l’air abrutie sur la 2ème photo : merci les yeux qui se ferment. Mais c’est uniquement pour mieux montrer le résultat du « smoky eye »… (on va dire ça…en même temps on ne peut pas dire que ce soit l’effet du champagne – chiotte : faites de gosses)
Encore un grand merci à Imane, d’Exalead, pour sa gentillesse et son organisation impeccable.

Goodie Bag : allez, la première à laisser un commentaire, gagne un crochet de sac estampillé « Achat VIP » ainsi qu’un bon de réduction de 5 euros (toujours ça de pris)