Le Tantalising Lip Butter du Body Shop

Parce que The Body Shop s’est associé à MTV pour lutter contre le VIH de la façon suivante :

Yep, en sortant un baume à lèvres et un site yestosafesex au profit de la fondation Staying Alive. Le dit baume est une édition limitée en vente depuis la semaine dernière et sur lequel 4,92 euros (sur un prix de 7 euros) sont reversés à la fondation.

Arôme fraise, qu’il est. Le lip butter.
Et pour vous le faire découvrir je vous propose un petit concours de rapidité en deux temps (yep, 2 temps, 2 baumes à gagner).
Premier rendez-vous ici même à 11h43 pétante ! Une question, la première à répondre dans les commentaires gagne !

A tout de suite (enfin, à tout à l’heure)

Goodie Bag : bon, rien à voir, mais ayé, maison quasi finie. Livraison dans les temps, 6 mois au total pour la construction, comme quoi, ça arrive. Démarrage des finitions (parquet, peinture, cuisine, etc… joie) le week end prochain. D’où ma question : où peut-on acheter de l’électroménager encastrable (genre plaque, lave-vaisselle, et tout le toutim) pas trop cher ? parce que je fouille sur les sites type Rueducommerce ou Discounteo tout ça, mais les retours client sont quand même pas folichons… Du coup je surfe sur Darty.

Goodie Bag 2 : le concours de look pour assister au défilé du Comptoir des Cotonniers (le lundi 25 mai prochain) est de retour sur le blog Brèves de Style. Le thème de cette session ? Arty-clash.



?
Comprendre des looks Comptoir féminins, naturels, graphiques et colorés (ah :-) )

Le trench Paul & Joe sister

… aussitôt commandé, aussitôt étrenné (ce sont des rapides au Bazar Parisien…), aussitôt épuisé (ben oui, y’a pu sur le site, pour le trouver il faut désormais aller en boutique)

Je n’ai pas tant l’habitude d’une pièce classique comme celle-ci, mais finalement…



Trench Paul & Joe sister de cette saison, robe Comptoir des Cotonniers de l’été dernier, boots Bata de cet hiver, Sautoir Isabel Marant, chèche antédiluvien la Redoute, Sac Dior Gaucho, ceinture APC.

Et cela m’a donné l’occasion de sortir enfin mon Gaucho. Je prévois d’ailleurs de vous faire un TDMH cette semaine, j’ai été assez surprise par sa contenance (y’en a qui cachent bien leur jeu…)
Et la bonne nouvelle (si si…) de la semaine, c’est que j’ai RV chez le coiffeur… Ce jeudi. J’ai piqué l’adresse de MH 😉

Goodie Bag : c’est du lourd, pour les parisiennes (comme d’hab… peuh….) ce week end, une vente privée combinée de deux de mes créatrices chouchou : Annabel Winship et Anne Cécile Couétil (Velvetine), des rabais de 50% en gros, ça se passe samedi 4 et dimanche 5 (et comme je l’avais déjà dit, je suis à Paris AVANT et APRES, mais pas pendant.. peuh bis)
Samedi 4 et dimanche 5 avril de 14h30 à 18h,

Boutique VELVETINE
152 rue de Charenton
M: Reuilly Diderot / Gare de Lyon
(Cheques et especes)

Goodie Bag 2 : stay tuned, demain, un petit concours (ça n’arrête pas en ce moment dites donc…)

Chat perché

and now what ?

C’est con un Microbe des fois….

Goodie Bag : oups, j’ai failli oublier ! comme promis, maintenant que le numéro d’avril est sorti (et ça fait un bail…) je vous mets le scan de ma pige dans le Glamour du mois de mars. A voir ici.

Goodie Bag 2 : Retour sur les biberons Green to Grow, suite au com’ de Zalapabelle. En effet, le trou de la tétine est riquiqui. D’ailleurs quand je l’ai reçu et comparé avec celui du Dodie du Clairon habituel, je me suis dit : ben là ma vieille, t’es bonne pour racheter des tétines 6 mois, ça passera jamais là… Ben si. Le débit est même plutôt rapide, même avec le lait épaissi du Clairon. C’est une tétine N.4 (perso, la taille du chiffre ne me gêne pas, c’est tout petit mais sur les autres tétines je n’ai même jamais vu de numéro). A noter toutefois qu’il est nécessaire de visser le goulot AU MINIMUM, pour que l’air passe et que ça fasse de la bonne bulle qui va bien.  Voire de dévisser un peu en cours de route, c’est plus subtil qu’avec le Dodie, mais cela fonctionne plutôt bien.

Goodie Bag 3 : toujours pas gagné un colis du CCB ? ce n’est pas trop tard pour participer chez Emilie AKA The Brunette ou encore chez l’amie Violette.

Ces fantasmes qui resteront en l’état

J’imagine que nous avons toutes dans un coin de notre subconscient une image forte, LA pièce qui représente dans notre imaginaire la sexytude absolue* (* oué, il paraît que dans notre pays, n’en déplaise aux académiciens, le néologisme se pratique désormais…).

Et en ce qui me concerne, je crois que ce serait genre la veste de smocking, noire, emprunté au vestiaire masculin donc, griffée St Laurent. 
Mais attention : sans RIEN dessous.
Pas de soutif car vu que le V descend au nombril ça ferait moche.

Voyez ?

Le truc absolument importable si on veut bien y réfléchir 5 minutes. A moins de s’appeler Kylie Minogue, et de se scotcher la veste aux seins le temps d’un clip (bon c’est pas un blazer mais l’idée y est).

Ou à moins d’être mannequin et de porter ça pour un shooting photo.
Ou encore de faire un 85A.

Parce que dans la vraie vie on est d’accord c’est une atteinte aux moeurs dès qu’on cesse de se tenir droite comme un i. Vous et moi, on met ça – OK pas la journée, on n’est pas nouille non plus – en soirée, quelle est la probabilité qu’un nichon se fasse la malle ou que le bouton central lâche hum ? C’est un risque que je ne me suis toujours pas résolue à courir.

Ou alors il y a une astuce que je ne connais pas.

Shopping de bon (?) matin…

On ne se refait pas… encore mal peignée, peignoirdée, le Clairon d’une main et la CB de l’autre, je viens de mettre fin à un mois de no-shopping (ou quasi)

Chez Anna Sand d’abord, avec une vente Sandro où j’ai fini par prendre ce gilet clouté que je n’avais pu trouver en soldes :

Sur Yoox ensuite, avec un velours J-Brand, le slim gris, vu que je n’arrive toujours pas à rentrer mon auguste fessier dans mon slim gris Topshop (chiotte… faites des… ouais vous savez quoi)

Sur le BazarParisien, profitant d’une promo de -25% sur certains articles, j’ai fait dans le SLOW FASHION, parfaitement. Avec un trench Paul & Joe Sister que j’avais essayé en marine, qui est une tuerie, mais que je voulais en beige

Enfin, flashback sur des achats d’il y a quelques mois mais qui sont devenus mes compagnes indéfectibles : les ceintures Saddler et Tiger of Sweden : nouvelle vente sur vente-privée en ce moment même. Au vu du prix, y’a pas à hésiter je vous dis 😉

Et pour finir, l’heureuse élue de la vente exceptionnelle Kenzo est Miss Lyv, commentaire 15  ! envoie moi tes coordonnées postales que je t’envoie ça !

PS : vous noterez que je suis à la bourre… je suis en effet en flux tendu question billet, la faute à un petit Clairon qui nous joue bien du pouet pouet ces jours-ci…

Rubrique à brac

Ca faisait longtemps, quelques infos en vrac :

Suite à la polémique récurrente sur les biberons en plastique avec Bisphenol A et phtalate (comme quoi ce serait nocif de les chauffer, vu qu’ils dégageraient le fameux bisphenol qui est un perturbateur endocrinien). A priori les études montrent que le seuil est inférieur à la limite authorisée, mais dans le doute (des lectures ici et là)
Dans le doute donc, j’ai remplacé le biberon Dodie habituel du Clairon par un Green to Grow, à tétine 3-6 mois. (pas moyen de mettre la main sur la gamme Dodie MAM, qui elle ne contient pas de Bisphenol)
Transition réussie, marche super bien le bidule (ça te fait de la plus petite bulle mais en continu, biberon de 210 torché en 15 minutes….)

Perso je l’ai commandé sur le site GreenWeez (livraison rapide, emballage recyclé, tout bien. Le seul truc c’est que le biberon est fabriqué à Taiwan et l’emballage du dit biberon – recyclé lui aussi – est fait aux USA. Donc dans la démarche écolo, y’a encore du trajet, mais bon…).
J’espère juste cette fois que l’on ne va pas nous dire dans 20 ans que finalement le polyethersulfone dans lequel ils sont fabriqués était plus nocif que le classique polycarbonate…

Histoire de continuer à parler Clairon, vous savez quoi ? je parle un octave plus aigû maintenant… la cata, même au chat je lui parle en gatouillant.
Help.

Vous vous souvenez de l’expo « Our Body, à corps ouverts« , que j’avais vu à Lyon l’an dernier. Elle avait été refusée à Paris, et bien finalement elle est visible jusqu’au 10 mai à l’espace 12 Madeleine, Paris 9ème.
Marrant parce que personne n’en parle…

Les concours CCB, suite !
Vous pouvez tenter votre chance également chez Camd’ess et Miss Brownie 😉

Je viens de faire un GROS tri de chaussures… d’où un vide shoesing de compèt sur le vide dressing…
(tailles 36-37, comme d’hab. De la ballerine Malolès ou Repetto, des boots Le Mont St Michel…)

En parlant de vide-dressing. Vous êtes un homme ? Vous avez des goûts de luxe ?
Jetez un oeil au vide-dressing de Brieuc (Vuitton, Gucci, Hermès à moitié prix… je dis ça, je dis rien)

Enfin last but not least, j’ai en ma possession (merci Mathilde 😉 ) un carton d’invitation pour les ventes privées exceptionnelles (comprendre, réservées au personnel et à leur famille) KENZO. Pour le samedi 4 avril, de 10h30 à 22h. des rabais jusqu’à 80%, c’est hyper intéressant.

Je ne peux malheureusement m’y rendre (genre je suis à Paris la veille ET le lendemain… mais pas le week end).
Le carton est valable pour 2 personnes.
Si vous êtes intéressée et SURE d’y aller, laissez un commentaire, je tirerai au sort pour l’envoyer 😉

Le point sur les sites de vente privée

C’est un billet qui me trotte depuis un moment, car je suis une fervente (le mot est faible…) utilisatrice de ces sites, rares sont ceux qui n’ont pas une certaine « Walinette » dans leur listing…

Du coup je me disais que faire un petit point et partager nos expériences pourrait être intéressant, la liste n’est pas exhaustive, je vous donne ceux que j’utilise le plus.

Mes préférés :
– vente-privée : the first, the best known. Je m’y suis inscrite en 2001 ou 2002 je crois. A l’époque une vente ou deux par semaine, le rythme a BIEN augmenté, c’est le moins qu’on puisse dire. Je viens de regarder mon historique : 93 commandes, qu’il y a… (je n’ose calculer le total…)
et sur la totalité j’ai du avoir 2 articles annulés…
Les plus : la fréquence et la variété des ventes : mode (Isabel Marant, Vanessa Bruno, Paul & Joe…), cuisine, bébé, jouets, hi-tech, etc… de TOUT. Les prix et rabais réalistes. La possibilité de grouper sa commande si un article qu’on voulait absolument réapparait après paiement. Le design et les animations qui changent régulièrement.
Les moins : y’a un monde…. mais un monde… du coup obligé de se connecter dès les premières secondes pour certaines ventes. Les paquets surdimensionnés. L’attente est en moyenne d’un mois.

– BazarChic : de la mode, de la mode. Des petits créateurs qu’on aime bien, mais beaucoup de marques du sentier. Déco et épicerie parfois. Délais d’environ un mois également. Je suis assez adepte, bien qu’ayant eu coup sur coup et récemment 2 commandes annulées et une erreur. SAV assez rapide et correct (on est remboursée rapidement). Total des commandes : 29, depuis juillet 2006.

EspaceMax : que j’utilise très régulièrement depuis plus récemment. Des marques très sympas, 3-4 ventes par jour. La possibilité d’annuler sa commande sur le site et d’être remboursée très rapidement (ça m’est arrivé d’annuler une commande le lendemain et d’être remboursée 3 jours après), des codes de réduc qui rendent l’opé encore plus intéressante. Le moins : des délais de livraison parfois très longs (2-3 mois le record…). A noter également la partie boutique en fixe et le « speed shopping » avec une vente thématique par semaine. A mon actif : 32 commandes depuis juin 2006. 2 commandes annulées.
Note : comme j’en parlais régulièrement, je les ai démarchés pour leur vendre un pavé pub et négocier un code pour mes lectrices (cf colonne de gauche). Tant qu’à faire….

Ils sont pas mal :
Les 3 qui suivent sont intéressants car ils proposent à la vente des petits créateurs et des marques confidentielles qu’on ne trouve que sur Paris :
We-love : la sélection est souvent très sympa (ce sont les premiers à avoir proposé Heimstone il me semble, il ya aussi Koshka Mashka, Marine de Diesbach), petite équipe, contact réactif. Je relaie parfois leurs ventes d’ailleurs. Livraison relativement rapide. Le GROS moins : attention aux rabais indiqués qui sont totalement farfelus !! Par ex : le cheich Koshka Mashka indiqué à 59 au lieu de 129 euros ! tout ça pour marquer « rabais de 50% », alors que le prix normal du cheich est de 89 euros. En moyenne, compter plutôt 20% de réduction sur certaines ventes ;-). Il n’en reste que le site est intéressant, mais il faut le savoir.
– Chic Dressing : un peu la même démarche que We-love, ventes, tarifs et rabais similaires
– L’atelier de la mode : un degré de plus dans la confidentialité, orienté plus créateurs avec parfois des collections en cours et donc des rabais moins importants. Livraison rapide. Note : ils commercialisent la collection de la blogueuse Alix (The Cherry Blossom Girl)

– Anna Sand : une à deux ventes par mois, mais attention, c’est du lourd et du pointu : APC, Chloé, Margiela… livraison de l’ordre du mois.

Bof, mais parfois why not :
24h00 : j’y ai commandé du Iro ou du Madame à Paris. Pas de problème, livraison rapide. Par contre, avec toutes les annexes qui se sont greffées sur le site de VP proprement dit : les sacs, le depot-vente de luxe tout ça, je m’y perds un peu mais ça reste hyper intéressant au moment des soldes.

– AchatVIP : pas mal pour le petit électro-ménager et quelques autres articles. Pas de marques transcendantes je trouve, mais j’ai commandé des Sebago pour le Zhom qui ne jure plus que par elles…

Mon Showroom Privé : il y a eu des ventes Bel Air sympas ces derniers temps

– Brand Alley : très bien en période de soldes ;-). Pour les ventes privées, ils ont souvent du Manoush à bon prix.

Vente Aglaé : alors là, attention. Pour se faire connaître ils avaient fait des soldes dites à l’américaine, façon -10% le premier jour, -20 le suivant etc… à -80 ou -90 %, je peux vous dire que j’ai un sacré stock de collants et de t-shirts Petit Bateau. Ca peut vraiment valoir le coup (pour les collants par ex), mais beaucoup de marques Bof, des collecs antédiluviennes et un SAV franchement moyen. Il y a souvent des erreurs dans les commandes d’ailleurs.

A éviter :
– Fashion Shopping : pour le coup je vous mets même pas le lien, N’Y ALLEZ PAS ! mails que c’en est limite du spam, SAV inexistant, il est IMPOSSIBLE de les joindre, ni par mail, ni par tel et les problèmes sont légions ! livraison aléatoire voire inexistante, commandes annulées, non reçues, etc… et ne comptez pas sur le label Fia-Net pour vous aider, ce truc n’est qu’une vaste fumisterie. Mes déboires avec eux et ce fameux label donc vaudraient un billet entier. Sachez juste qu’ils me doivent une centaine d’euros pour une montre jamais reçue (cadeau pour le Zhom en plus) depuis septembre 2008…

Fruit rouge : bon, pas de problème de livraison (ai commandé mon tregging chez eux…), mais ce qui me gène ce sont les marques obscures, des rabais qu’on ne peut vérifier et des produits (mode exclusivement) qui ont l’air malgré la réduction bien chers pour ce qu’ils semblent être. Je n’ai pas assez pratiqué ceci dit, des retours de votre côté ?

PS : du coup je vous ai mis les liens direct avec mon parrainage au cas où, sinon vous pouvez utiliser l’adresse walinette(at)hotmail.com

Ces films qu’on ne verra jamais…

… Et qui pourtant mériteraient amplement qu’on leur fasse honneur.

Lors des vacances de Noel choupette et moi avons fait faux-bond à la sempiternelle réunion familiale, et on s’est barré direction l’Inde du Sud. Fort Kochin, Mumbai, le Kerala, Madurai, Chennai, la totale.
Et pendant ce séjour nous avons découvert ‘Ghajini’. Kezako ?
‘Ghajini’ est un film, le plus gros succès  de Bollywood de tous les temps, aussi bien sur le marché domestique que sur l’international. Mais assez de chiffres et maintenant l’histoire.

Sanjay est un riche homme d’affaire, souffrant d’amnésie antérograde, suite a une attaque de voyous qui a couté la vie a celle qu’il aime (Kalpana) et a failli lui couter la sienne. Cette maladie fait que Sanjay ne peut se rappeler de quoi que ce soit après 15mn. Il tente néanmoins de se venger de la perte de celle qu’il aimait à l’aide de photographies polaroid qu’il prend à intervalles régulier, de tatouages qu’il s’administre lui-même, de post it collés partout dans son appartement. Chaque matin, Sanjay se réveille, et refait en quelques minutes le réapprentissage de ce qu’il lui est arrivé, des éléments de l’enquête qu’il mène pour retrouver les meurtriers de Kalpana, de la douleur de l’avoir perdue, et de son besoin de vengeance.

En 1 mot : Ce film m’a époustouflé.

Il est long (3 h). Mais il n’est pas sans rappeler cette cuisine Indienne que j’adore ou l’on mélange tant d’épices, qui se laissent reconnaitre séparément, tout en créant une identité propre à l’ensemble. Ghajini, c’est :
– Un thriller violent – Il y a des scènes de combat superbes
– Un drame poignant
– Une comédie – le film revient par flashbacks sur la rencontre de Sanjay et Kalpana, et notamment sur un quiproquo très drôle qui l’entoure
– Une plongée dans la philosophie de la vengeance et de l’oubli – si Sanjay peut oublier tout au bout de 15mn, pourquoi ne pas le laisser oublier tout simplement ? Pourquoi cette obsession de se souvenir, et de chercher vengeance ? etc.
– Une musique formidable
– Un film de Bollywood (il y a quelques chansons un peu clinquantes – on se demande parfois pourquoi elles apparaissent, mais apportant un ‘Je ne sais quoi’ Bollywoodesque au mélange)
– Une prestation incroyable de l’acteur principal, Aamir Khan, qui s’est préparé (mentalement et physiquement) pour ce rôle pendant plus d’un an et montre la qualité de son jeu d’acteur, et un physique invraisemblable.

Au final, je recommande, pour un dimanche après midi pluvieux, avec des chips au curry et/ou un thé Darjeeling.

Je recommande donc :
Le site web : http://www.rememberghajini.com/
Le DVD, disponible déjà sur amazon.com aux US et sur amazon.co.uk pour ceux qui veulent l’avoir au format européen – malheureusement pas sorti en France
La musique : le CD disponible sur iTunes

Bon visionnage !

Signé Mr. E