CDD du 4 dec : Cuisine Française

Je vous avais présenté la nouvelle marque de bijoux de Cathy il y a peu de temps : du cuir, des chaines, du féminin, du décalé : tout ce que j’aime, et cela à un prix abordable.

 cuisine

J’avais d’ailleurs beaucoup aimé les modèles frangés :

 cuisine_arcachon

Alors un grand merci à Cathy qui vous propose de gagner un collier de la collection Biarritz, en agneau plongé et chaine de laiton couleur canon de fusil, d’une valeur de 45 euros :

 cuisine_lot

Et pour le gagner ? Et bien vous me dites simplement dans les commentaires ce qui pour vous est le symbole français.
Un seul commentaire par personne, vous avez 24h, TAS et désignation de la gagnante lundi !
(et je précise à nouveau qu’il ne sera pas envoyé de mail, donc à la gagnante de me contacter)

Goodie bag : ces bijoux étant un poil difficiles encore à se procurer, voici quelques adresses et “bons plans de Noel” pour les parisiennes (et ouiiii, toujouuuuurs) :

Les points de vente en France d’abord :

 * Les Fleurs
6, passage Josset
       75011 Paris
    
    * Fleux
39 rue Ste Croix de la Bretonnerie
       75004 Paris
    
    * Kyrie Eleison
15, Carrefour de l’Odéon
       75006 Paris
    * 9m2
242, rue de Rivoli
       75001 Paris
    * AFWOSH
10 rue d’Hauteville paris 10e
   * Bleecker Street
6 rue Courteissade
       13100 Aix-en-Provence

Et les bons plans du week end où vous pourrez trouver les créations Cuisine Française :

 tiennette

 createurs

marche

——————–

Résultat du CDD du 2 décembre : Burberry Brit.
Alors mes proches, lassés du coup de fil à 2 balles façon “dis un chiffre”, m’ont incités à me tourner vers la solution de base du geek moyen : un javascript “random”, tu donnes une fourchette de chiffres, et hop, ça te crache un numéro au hasard.
Donc la gagnante est :

random

Le commentaire numéro 156, Nathalie, pour qui “anglais” rime avec :
au christmas pudding mijoté l’année dernière : 10h d’effort, un mois de maturation, et la tête d’abord écœurée à la vue de la chose de mes invités…”

Miss, j’attends tes coordonnées postales, mon mail est dans la colonne de menu.

TDMH : Aridza Bross “Annabelle”

Note : ce sac m’a été offert par la marque.

Aridza Bross, modèle “Annabelle”

aridza1

Premières impressions : alors quand on m’a proposé de faire un test d’un sac Aridza Bross, j’ai eu le choix entre plusieurs modèles voyez, et j’ai opté pour du GROS. Histoire de changer. De par mon gabarit plutôt réduit, je culmine d’habitude au Billy M et j’ai eu envie de voir ce que le sac Oversized pouvait donner. Rajoutez à cela l’idée séduisante de coller tout le matériel à Clairon dans un seul sac lors de balades à la journée.
La première impression a été plutôt bonne, pas trop lourd pour un sac de cette taille et le cuir bien souple comme j’aime, mat, le genre qui se patine.

aridza2

Dimensions : largeur : 52 cm, hauteur : 31 cm, profondeur : 15 cm, rajoutez à ça une forme un peu en citrouille. C’est un GROS sac. Euphémisme. Voyez, là, on met 2 Billy M à l’intérieur.
 aridza_billy

Côté pratique : Les anses font 48 cm, cela passe à l’épaule à l’aise sur tout type de vêtement et elles ne glissent pas.
Au premier regard j’ai cru qu’il y avait 2 positions pour ces anses et je me suis dis : trop bien, ça, on peut les rallonger, et le porter en bandoulière : main libre pour clairon, tout ça.
 aridza_sangle

Et ben non. Le crochet est juste là pour faire joli, car il y a des rivets qui maintiennent le sac au niveau de la boucle supérieure. Rivets nécessaires pour la tenue du sac, mais on les aurait remplacés par des pressions, on aurait pu avoir des anses double position, super pratique pour un sac idéal pour mamans chargées. Dommage.
 
aridza_boucle

La fermeture consiste en un rabat avec un aimant. Je ne suis pas fan de ce type de système, mais vu le porté épaule et les anses, il n’est pas nécessaire de se battre avec l’aimant pour fermer absolument son sac. Du coup, hop, on ne s’en préoccupe pas et souvent on le retrouve finalement qui s’est fermé tout seul.
En revanche pour les paranos des pick-pockets, il reste une petite ouverture sur les côtés, mais il est très difficile d’y glisser sa main.

aridza_fermeture

aridza_fermeture2

A l’intérieur au dos, 2 poches plates et une poche zippée sur la plus grande. La plus petite est censée recevoir le téléphone, mais elle est trop étroite pour y glisser un iphone.
 aridza_int

Contenu : Et bien c’est l’idéal pour les filles qui aiment trimballer leur maison avec elles. On y met tout, les documents A4 à l’aise ce qui en fait un sac de cours sans problème et on y glisse également tout les indispensables au clairon en goguette : les couches, les lingettes, biberon, bouquin préféré et que sais-je. Pas mal aussi pour 2 jours à Paris si on ne veut pas se trimballer un autre sac (et si on voyage léger quoi) : modèle 48h comme on dit. Avec ce que vous voyez ci-dessous, il est genre chargé à la moitié.

aridza_contenudedans
aridza_contenu

Modelling pictures : Ce cabas est fait pour être porté à l’épaule, les anses sont un peu longues pour un porté à la saignée du coude ou porté main, de plus le volume et le poids si on le charge beaucoup rendent ces 2 versions peu confortables.
Note : pour mémoire, je mesure 1m60.

aridza_modelling

Entretien et vieillissement : Il s’agit de cuir de vachette, que le créateur nomme “cuir sauvage”, car le tannage est particulier pour lui donner un aspect mat, qui se patinera pour donner un effet vintage. Il faut donc s’attendre à ce que l’aspect change quelque peu. Il ne faut pas l’imperméabiliser : l’eau va marquer, mais disparaître rapidement (comme sur les Dreyfuss), si un nettoyage s’impose, utiliser du lait pour bébé. A noter que les griffures disparaissent rapidement.

Où le trouver ?
Le modèle est de cette saison, la marque est distribuée assez largement et notamment dans les corners des grands magasins.
aridza3Deux magasins en propre à Paris, coordonnées sur le site de la marque.

Prix indicatif : compris entre 330 et 350 euros selon les points de vente.

Argus : on peut en voir de temps à autres sur ebay, et faire de bonnes affaires sur les sacs de la marque (plus de 50% de rabais)

J’aime : Le cuir, sa couleur, sa “mollesse”, son aspect mat, il est agréable à manipuler.
Sa grande taille tout en ayant un poids raisonnable.
Le porté épaule qui ne glisse pas
Sa forme générale.
La toile utilisée, que ce soit pour la doublure ou le dust-bag : aspect coton bien épaisse et robuste.
La bouclerie utilisée (laiton ?)

J’aime pas : Ne voir nulle part de “made in”.
Les bords “à vifs” des anses, même si recouverts d’enduit (? je ne sais quel est le terme), ce n’est pas très agréable à toucher lorsqu’on le porte à l’épaule.
Au niveau du look, le rabat : sa petite taille par rapport au sac et son attache. Je ne sais pas, un petit truc me dérange, comme si il était posé là, sans réelle cohérence avec le reste du sac. Chose qui ne me gêne pas de face, mais plus vu de dessus. Je crois que j’aurais préféré qu’il vienne de plus loin au dos.
Les poches intérieures un peu petites, notamment celle du téléphone. J’aimerais avoir une poche plate zippée de plus grande taille.

aridza_dustConclusion : Je n’avais jamais osé acquérir un sac de cette taille, je pense en effet que visuellement c’est limite pour mon gabarit. Mais ceci dit, il se révèle très pratique en certaines situations, même si pour moi ce n’est psa un sac de tous les jours. En sac de “je découche une nuit”, promenade avec bébé, je le trouve très bien, l’ouverture est suffisamment grande pour y retrouver son barda facilement, le porter est pratique.

Remerciement : à Rossana qui a servi d’intermédiaire et qui distribue les sacs dans sa boutique du 7 rue Commines dans le 3ème. A notez que si vous vous présentez de ma part, elle vous fera une ristourne de 10% sur tous les modèles de la marque (et cela vaut également pour une commande par téléphone) et cela tout le mois de décembre.

Episodes précédents :

- Le 30 de Dior
- Le Lemmy de Velvetine
- Le Chloé Paddington
- Le Chanel Coco Cabas
- Le Antoine de Jérôme Dreyfuss
- Le Elysa de Kipling
- Le Steven de Velvetine
- Le Dior Gaucho
- La gamme Pliage de Longchamp
- Le Iggy de Velvetine
- Le Twee de Jérôme Dreyfuss
- Le Balenciaga City
- Le Billy de Jérôme Dreyfuss
- Le Lune de Vanessa Bruno
- Le Mini City Tote de Anna Corinna

CDD du 3 décembre : lingerie Well

Et oui, cela faisait longtemps que nous n’avions pas causé soutifs, petite chose de rien mais qui fait quand même pas mal.
Je vous avais avoué à l’époque mon appréhension de la dentelle façon : ça gratte, ça démange, c’est insupportable. Me rabattant du coup sur le thermo-moulé sans couture qui maintient comme il faut et est totalement transparent sous les vêtements.

Discrétion. Potentiel séduction : nul. Ni facteur d’envie, ni repoussoir voyez. Neutre.

Et bien il semblerait que j’ai trouvé le bon compromis, chez Well. “Douceur diabolique” que ça s’appelle.
Et si on passe outre la dénomination classique de la lingerie qui fait sourire, le principe c’est de prendre mon thermo-moulé qui va bien, qui gratte pas et DE LUI COLLER de la dentelle pour faire joli.
Vous suivez ?

Moralité, je porte depuis hier le soutif, et confort nickel pile poil. Je porte de la dentelle sans démangeaison aucune (et pourtant j’ai la peau sensible à la gratouille)

 well

Donc il est joli, est à prix raisonnable (aux alentours de 45 euros la parure il me semble) et même MIEUX, il est à gagner (avec la culotte qui va avec hein) pour DEUX d’entre vous.
Histoire d’avoir le décolleté engageant pour les réveillons qui s’annoncent.

Comment on joue ?
On est toujours dans l’échauffement, façon commentaire et tirage au sort. On réserve le sport pour un peu plus tard.
Donc la question :

Quel est votre critère de sélection en matière de lingerie ?

Une seule réponse dans les commentaires, vous avez 24h pour rendre la copie. TAS et révélation des deux gagnantes dans le CDD de samedi.

Coup de mou …

Dites, c’est moi ou ces temps-ci, nous autres blogueuses qui affichont plus ou moins joliment notre trombine de manière pluri-hebdomadaire commençons à accuser l’hiver qui arrive.
Cernes, teint pâlot, fatiguée.
Dingue, où que je clique je vois des mines déconfites, moi la première.
Normal après un mois de novembre riche en grippe A et saloper-ites en tout genre.

Et le reste suit : lasse, pas d’envie, pas de titillement, le teint et le moral en berne. ENVIE DE RIEN.

Nan mais vous vous rendez compte ?

La blogueuse en shopping dépression, on aura tout vu.

Nan, sérieusement, y’a des trucs qui vous font envie en ce moment  ? C’est toujours le creux : on a largement vu et tatouiller la collection hiver, c’est pas encore les soldes, faut acheter les cadeaux de Noel. Du coup, ben question fringues : le néant. Enfin en tout cas là, moi  j’ai du mal.
Remarquez au vu du dernier investissement en date c’est pas plus mal j’ai envie de dire.

Donc à défaut de renouvellement, relooking, coup de frais de garde-robe, c’est le design du blog qui en a pris pour son grade.
Vous en dites ?
Les amatrices de Safari, Google Chrome et autres exotismes, plus de bug à signaler dans les commentaires ?

PS : en même temps la blogueuse étant la reine du retournement de veste et n’étant pas à une contradiction près, on n’est pas à l’abri que je craque tout de même pour un truc d’ici à la semaine prochaine. Ce qui est un peu le fond de commerce d’ici bas.

PPS : pour la peine je vous colle un coup de chat tiens, et pour une fois ce n’est pas le mien…

Stay Tuned hein, le cadal arrive à 14h…

CDD* du 2 décembre : Burberry

*Concours à Durée Déterminée on a dit…  le 24, la détermination je rappelle. Calendrier de l’Avent, c’était déjà pris…

Alors on commence par du déjà-vu dans  la blogosphère, mais du déjà-vu qui sent bon, voyez (et non ce n’est pas contradictoire des 5 sens).
Ce que je vous propose aujourd’hui, c’est le duo de parfum Burberry Brit, un pour homme, un pour femme, idéal pour le cadeau de couple qui va bien :
 burberry

Et ça sent quoi ?
Ben bon. Sans blague ?
Sans blague, j’ai eu la chance de recevoir la version vapo de sac et je la porte régulièrement.
Je vous cite le dossier de presse :

LONDON FOR WOMEN SPECIAL EDITION: UN BOUQUET FLORAL
Une pointe de Poivre rose relève l’alliance du Pamplemousse et de la Mandarine pour un effet vibrant et épicé. Au cœur, s’épanouit la Rose Anglaise, sublimée par le Cyclamen et le Muguet. En fond, le Bois précieux et le Musc s’accordent pour que l’élégance du jus rappelle sa fraîcheur et sa vivacité.

LONDON FOR MEN SPECIAL EDITION: UN HESPÉRIDÉ BOISÉ ÉPICÉ
Les notes de tête mêlent Citron, Ananas Vert et bourgeons de Cassis. La note de cœur se développe sur un accord floral aquatique et frais, rehaussé d’une touche de Lavande. Sa facette boisée ambrée se révèle au fil de son sillage pour une sensualité vibrante et intense.

Sortie Octobre 2009

Eau de Parfum for Women 100ml   78€
Eau de Toilette for Men 100ml   74€

Et comment qu’on les gagne ?

On va commencer en douceur et sans prise de chou par un gentil tirage au sort, vous me répondez dans les commentaires à la question suivante :

Si je vous dis “anglais” vous me répondez ? comme ça hop, du tac au tac, on brainstorme !

Un seul com par personne, vous avez 24h pour répondre, la gagnante sera annoncée dans le CDD de vendredi (et attention, je n’enverrai pas de mail, il faudra impérativement consulter le nom de la gagnante !)

Anne-Valérie Hash pour Monoprix

On a vu de temps à autres quelques bribes de la collection, pas beaucoup de bruit, pas beaucoup de buzz… la collaboration se chuchote.

Est-ce à dire que c’est raté, non désirable ? Et bien je vous avoue que je n’en sais fichtre rien… je suis bientôt mûre pour être journaliste tiens, je fais un article sur ce que je ne connais pas (non, c’est bon, je blague !)
Sérieusement, je n’ai pas vu la collaboration en boutique, j’avais juste vu sur le net la photo de la petite robette “couleur du temps”. Puisqu’a priori la collection est inspirée de Peau d’âne. La simplicité de la coupe, alliée à la promesse d’un article de bonne qualité pour un prix raisonnable suivi de la projection du film sur Gulli quelques jours auparavant, m’a fait téléphoner à Môman le jour de la sortie un “tu me la prends pendant ta pause dèj, steup ?”.

Yep. Si mon Monop’ de campagne pouvait avoir ce type de collec ce serait plus simple, mais vous vous doutez que ce n’est pas le cas.

Résultat : j’ai été au départ déçue par le coloris, beaucoup moins “nuage” que sur les photos qu’on avait pu voir, beaucoup plus d’orange ou de vert.
Un peu trop longue pour ma taille aussi…

MAIS.
J’avais bien en tête l’idée de la ceinture quoi qu’il arrive, et ma foi, je suis plutôt convaincue du résultat :

hash

Robe Anne-Valérie Hash pour Monoprix, ceinture Zara et chaussures Dorothy Perkins.

hash2

Par contre, ouh là, pas du tout clairon-adapted cette histoire ! soie + liberté de mouvement réduite… Rajoutez à cela qu’il est interdit de crèche et qu’il mute de clairon à crampon, j’ai remisé la robette aussitôt photo faite….

hash3

(yep, malade, l’est resté en pyj l’animal… et assorti à la robe, le pyj !)

Goodie Bag : il y a actuellement sur BrandAlley une vente Twenty8Twelve, la marque de Sienna Miller et de sa soeur, il y a de la jolie robette, t-shirt et des ceintures canon :

brandalley

Goodie Bag 2 : il devrait y avoir du changement cet aprem, je vous laisse appuyer sur F5 d’ici ce soir (et j’espère que cette fois il n’y aura plus de bug pour poster des commentaires)

Stay Tuned : RV à 14h (ou 13h si je n’ai toujours pas remis les pendules à l’heure….) pour la première surprise…

Marre des cadeaux pourris ??

QUI n’a jamais reçu le cadeau foireux et a dû composer une figure de circonstance ? mis-crispée mi-”mais il fallait paaaaas, c’est trop gentiiiiil”.

Alors ce que je vous propose, d’ici à Noel, c’est tous les jours une petite idée cadeau. Et quand je dis idée, on ira au delà du purement mental pour l’une ou plusieurs d’entre vous car la matérialisation de l’idée (AKA le cadeau en question, hein, je vous avais dis que je circonvolutionnais des synapses ?) sera à GAGNER.

Ou autrement dit aura lieu sur ce blog une sorte de calendrier de l’avent, où le chocolat indigeste et généralement de piètre qualité sera remplacé par du cadal garanti sans crispation de la machoire.
Ou pas.

Rendez-vous donc demain, comme de (récente) habitude, les billets dédiés au concours seront publiés à 14 ou 18h pour ne pas bousculer nos petites habitudes de petit dej.

Et en attendant, comme ce n’est pas Noel pour tout le monde, je vous invite à vous rendre une fois par jour sur le blog de Lilli et à cliquer sur les pubs sponsos. Elle a migré et pris un nom de domaine, son ancien blog lui rapportant toujours quelques sous, elle a décidé d’en faire don à une association avant de le déclarer en mort clinique, sorte de baroud d’honneur. Elle vous explique tout ici.

PS : on s’est donné le mot, car il y a un calendrier similaire chez AngieSweetHome. Si tout le monde ne gagne pas un petit quelque chose avec tout ça…

PPS : je voulais faire une jolie (?) bannière pour ce CDD (Concours à Durée Déterminée…) mais pour tout vous dire j’ai actuellement un petit Clairon qui me tire une tête de lapin mixomateux : conjonctivite, eczéma des paupières, joie, fête, tralala… je gère donc les priorités…

Ballon de rouge…

Si vous regardez les catégories, là… celle indiquant tout ce qui touche plus ou moins ma petite personne à un intitulé significatif.
Bourguignonne de naissance, je suis. C’est donc dès le plus jeune âge que j’ai été initiée, par rien de moins que le vin préféré de Napoléon : le Gevrey-Chambertin, d’où est originaire ma famille paternelle et où j’ai vécu de nombreuses années. Biberonnée au grand Cru.

 rouge

(crédit photo, Dromadaire)

Naturellement, comme beaucoup, avant 20-25, le pinard, comment dire… eurk, non ? On est loin des alcools forts mélangés à des sodas histoire que cela passe tout seul. Cocktail de prédilection de l’ado défoncé.

En même temps mon rapport à l’alcool a été je crois assez sain. J’ai eu ma période “tek PAF”, en soirée, mais en ma qualité de fille dans un milieu de mecs, jamais plus que nécessaire, voyez, jamais bourrée.
Et pourtant je peux vous dire que la soirée “bite-couille-poils”, j’ai donné. J’ai beau ne pas avoir fait médecine, mais une école d’ingé en mécanique, les mecs en coma éthylique allongés dans les chiottes, ou bien en train de pogoter le pantalon aux chevilles, tous attributs dehors dès 23 heures, je connais.
C’est peut être pour ça justement que je n’ai pas dépassé les limites, trop vu les autres le faire.

Alors pourquoi je vous ponds un billet sur mon rapport à l’alcool ? Et bien parce que je me surprends de plus en plus à avoir envie de mon ballon de rouge le soir, une fois le Clairon au lit, en sas de décompression.
Pas du rosé, pas de blanc, pas d’apéro, non, non. Ce qui me fait véritablement envie, c’est LE ballon de rouge, dans un verre tulipe. Même pas deux, juste un seul. A siroter doucement.
Ce n’est pas un bien grand mal, c’est limite une institution dans certains pays : prenez l’Australie à 17H, bureaux vides, bars pleins, rouge à l’honneur. Ils ont même été inventer des verres à pieds sans pied, histoire d’enfoncer la tige dans l’herbe des parcs ou le sable des plages.
C’est même bon à la santé il parait.
Mais une chose me dérange tout de même, c’est cette habitude naissante. Le midi je n’y pense pas, le vin m’endort, c’est désagréable. Le soir, le second verre passe encore, le 3ème est de trop et je n’apprécie plus.

Mais arrivée 19h, je me surprends à y PENSER, et limite à ressentir un manque les soirs de semaine où l’on s’abstient.
Remarquez, en même temps, si je bois un café j’ai un réel manque si je n’ai pas le carré de chocolat qui va avec… Tous les plaisirs ne sont-ils pas de petites addictions ?

PS : allez, j’avoue, deux cuites à signaler, en petit comité. Dont une au tout début en compagnie de belle-maman, histoire d’entériner la relation naissante.

PPS : j’ai souvenir d’une carte postale “humour” de ma région vinicole façon “le baptême bourguignon”, ou un bébé était initié comme il se doit…. J’ai passé la journée d’hier à taper “vin rouge biberon” sur Google. Comme quoi on n’est jamais à l’abri de faire un jour des requêtes bizarres.

Goodie Bag : il y a actuellement une vente flash sur MonShowRoom, pas mal d’articles hyper bien soldés.

Goodie Bag 2: dites voir, les fêtes approchent non ? Et qui dit fête, dit cadeau, non ? Alors on se donne RV ici même à 14h