Abnégation

Je savais que le shopping pouvait être une épreuve redoutable pour les conjoints trainés de gré ou de force…

Mais je suis restée coite devant le degré d’accablement de ces 2 touristes asiatiques, effondrés devant le corner Maria Luisa du Printemps Haussmann, leurs femmes à l’intérieur…

Masculin + glitter ?

Donc finalement, j’ai choisi les noires (reste à mettre les argent sur le vide-dressing, puisque fatalement j’ai laissé passé le temps pour les renvoyer, ainsi que le papier, toussa…)
Morale ? Très confortables, les paillettes ne se font pas la malle (et pourtant j’ai la manie de frotter mes pieds l’un contre l’autre parfois quand je marche.. cherchez pas) et finalement pas difficiles à assortir. Enfin disons qu’on la joue juste sobre.

Lire la suite

Rubrique à brac #46

=> Un petit update sur la disponibilité des modèles André dont je vous parlais il y a quelque temps. Vous êtes nombreuses à m’avoir posé des questions par mail/com/twitter, je leur ai demandé et je fais donc un tir groupé !
– Les chelsea Merlin : les noires et grises doivent être dans tous les magasins, mais les léopard (Merlin2) ne sont que dans une sélection de boutique (en gros dans les grandes villes, là où sont distribuées les collaborations créateurs) et ce depuis la semaine dernière.
– Les motardes basses : celles à frye (Moto) sont actuellement dans quelques boutiques seulement, mais les Mention sont partout depuis le 20.
– Les Bikini sont en boutique (peut être pas toutes, mais une grande partie)
– Et enfin, les Vedette : dans une large sélection en noir et camel, et dans une sélection plus restreinte en rouge.
Normalement, tout est sorti.

Et du coup j’en profite pour vous montrer ce qui arrivera mi-novembre. Le modèle Popstar qui devra être à 99 €. Vive le glitter (et celles là je les veux pour les fêtes… et pas que)
Lire la suite

Pourquoi Dubai ?

J’ai un vieux fond de routarde qui me murmure : c’est surfait, c’est artificiel, c’est blingbling, Disneyland au pays des mille et une nuits…

Certes.
Mais JUSTEMENT. C’est cette démesure qui nous a tenté. L’idée du parc aquatique avec toboggan à pic dans le tunnel à requin, du dîner en amoureux sur les dunes à regarder des oryx, de toute la cuisine de ce carrefour du monde.

L’authenticité, le roots, comment vous dire, on a donné. Voilà, c’est ça. Dormir chez l’habitant sur un contrefort en terre, partir 3 semaines avec un sac à dos de 20L chacun, partager un repas et un thé au beurre de yack dans une yourte kirghize, se brûler le mollet sur un scooter à Hue ou avoir un accident de bateau sur la Baie d’Along, on a fait. La dengue en pays hostile ou la cystite en pleine plongée au large de Koh PhiPhi aussi.

Nous avons fait un break depuis notre retour en France. New York, Lisbonnes, on n’a pas pris de risques.
L’envie de repartir nous retitille à nouveau, mais doucement, on va y aller doucement et confortablement.

Et par conséquent, cette semaine si vous me cherchez je serai dans ce coin là :

(et autant vous le prévenir, je déconnecte, j’ai programmé 2-3 petites choses mais vous dis à la semaine prochaine !)

PS : par contre il a fallu que le départ coïncide avec la finale de rugby hein… pffff, reste plus qu’à trouver un bar avec télé à Roissy…

Boulette et léopard…

Cette rentrée, j’avais absolument envie d’un slim léopard. C’était décidé. Hop, na.
Premier choix : le Current/Eliott. Risque minime, gris, sobre, à deux doigts du slim normal. Un aller-retour chez NAP plus tard pour avoir la bonne taille (sont grands chez eux) et l’affaire était pliée.

QUE JE CROYAIS. Bien évidemment, vous constatez que  je vous  montre autre chose…
Lire la suite

Lookée avec BONOBO Jeans

[Ce billet rentre dans le cadre d’une opération sponsorisée]

Ce n’est jamais évident de rentrer dans une boutique et de se dire : voilà, il faut que je fasse un (voire) deux looks complets uniquement avec ce que je trouve sur place (et en un temps limité, le RV pour déjeuner avec ma moitié n’attend pas, enfin si mais pas trop).
Surtout que chez Bonobo Jeans, comme son nom l’indique je pensais trouver surtout des pantalons. Des jeans quoi. Sauf que vérification faite, le dit jean ne représente en gros que 30% de la collection.

Mais je me suis prêtée à l’exercice avec plaisir et ai même dégotté quelques pièces coups de coeur… et pour infos elles tournent généralement autour de la trentaine d’euros.
Lire la suite

Les ventes presse valent-elles toujours le coup ?

Suite à la discussion hier, dans les commentaires, quelques unes d’entre vous se posaient la question… C’est de circonstance, Halloween ou la Toussaint marquant le coup d’envoi (habituellement, même si cela commence de plus en plus tôt..)

Là comme ça, à brûle pourpoint, j’aurais tendance à dire : de moins en moins… Après, en affinant : ça dépend lesquelles. Parce que le truc, de même que les magasins d’usine, le bon plan s’est éventé, s’est démocratisé, et comme il n’y a pas assez de bonnes affaires pour tout le monde et bien on en a créées pour répondre à la demande.

(ça, c’est une jupe Vanessa Bruno grande ligne, je l’ai eue à la VP ce printemps, c’était un prototype de la saison en cours – ça se voit à l’étiquette – pièce unique perdue dans une marée de jupes bof-bof, reconnue car en vente au même moment sur NAP dans les 340 €, je l’ai payée… 45 € ! Donc oui, les bonnes affaires sont possibles, mais rares et il faut avoir l’oeil)
Lire la suite