Haul : COS

Allez, quasi 2 en un avec le dernier vu que l’arrivée des colis a été raccord…

Comme vous le constaterez lors de ma remarque sur la taille de vêtement de mon fils, je me suis pris un vieux relent de Madeleine Proust pendant une ou deux phrases, je suis même capable de vous caser « la pelle à chnis ». Pour les non initiés : accent bourguignon/franc-comtois en somme.
Outre que j’ai à la base « une grosse voix de paysanne », dixit feu mon grand-mère (qui en outre m’appelait affectueusement – si si – « ptite tête d’hareng »), l’accent en question à une plus grande propension à ressortir lors des enregistrements vidéos.
Bref.
Ca va juste faire bizarre aux parisiennes quoi. En même temps ça va, je ne roule pas encore les R (faudrait que je déménage au Creusot pour ça)

Sinon : et bien le pull LUI VA. En fait. Et les liens des articles, dans l’ordre d’apparition (et en anonyme pour ne pas spolier) : article 1 – article 2 – article 3 – article 4.

Dans le vent

Ou comment monopoliser une main pour plaquer la mèche (outre l’élastique désormais compagnon de bracelets, faites moi penser à glisser des épingles à cheveux dans le porte-monnaie)

Mais malgré cet inconvénient mineur, j’ai le plaisir non dissimulé de vous annoncer que  j’ai pu porter mes derbies SANS socquette, sans froid aux pieds et SANS ampoules. Bonheur simple en somme. (Même pas de crème NOK, elles sont hyper souples) Lire la suite

[TDMH] La pochette Diva Laëma

Note : la pochette m’a été prêtée par le service presse.

Pochette Diva, motif vigne ocre et lurex bleu, Laëma :

Premières impression : j’ai découvert la marque dans le bureau de presse (en compagnie de cabas avec lesquelles je n’ai pas accroché). Le « made in Paris » et le mélange cuir/jacquart m’ont convaincue de l’intérêt de ces créatrices (oui, elles sont deux, dont une est spécialiste du tricot, ceci explique cela). Lire la suite

Casual Sunday*

* dimanche pépère quoi, en français dans le texte

Tenue de combat donc, dimanche matin, rayon de soleil ET (important) un loupiot à fond sur le vélo. Jambes trop courtes l’été dernier, cadeau de Noël dernier à roulettes et 3ème sortie. Et ben 3 ans et ça pédale vite hein. Vous la connaissez celle qui a l’air cruche à courir derrière un Bernard Hinault vert fluo ? Ben voilà.
(ouais, sauf que ce jour là j’ai chaleureusement passé le flambeau à la grand-mère)
(N’empêche que le plat est de rigueur dans ces situations …)

Lire la suite

In the shower

Point de référence à Hitchcock ou que sais-je, bien que ces derniers temps le passage en cabine (de douche) relève parfois du cauchemar (capillaire).
Quand je repense à l’époque où je vivais en Guyane et où – humidité aidant – je n’utilisais RIEN, juste un shampoing douche 2 en 1 lambda, pas même de crème de jour ou de baume à lèvre… (OK, on compensait avec la crème solaire et le stick anti-moustique, on va pas se la jouer nostalgie non plus).

Donc voilà, le principal souci depuis la repousse couplée aux couleurs : les tifs-cheveux-tignasse AKA la paille.
Action => Réaction :

Voici donc le très modeste contenu de ma douche (mon rayon à moi, suspendu aux tentacules de Raoul, en rouge, lui là). L’homme ayant un panier à lui et le loupiot ses flacons au sol. C’est encombré, la douche, chez nous.
Lire la suite

Spring !

Ce sweat, ce sweat…
1 mois que je l’ai vu pour la première fois en magasin. Puis je lui ai tourné autour sur l’e-shop… commande ? commande pas ? Mais si je commande je mets quoi avec ? C’est con de commander juste pour ça.
Les usuelles hésitations de panier.
Puis je l’ai vu porté sur une copine chez André (hein Camille), puis sur Angie. Rhaaa. En somme. Du coup j’ai rajouté un pull vert et une jupe hawaienne pour donner bonne contenance (en fait je voulais ça, hein, mais on peut pas avoir tout dans la vie. Stellaaaaaaa, nan mais ta collection est si belle).

Lire la suite

On y croirait presque

A quoi ?

Regardez attentivement aux pieds … hum ? Non. Ce ne sont pas les originales, mais bel et bien les NewLook. Pas faute d’avoir une vraie paire de Dickers, mais je voulais une paire claire, camel, et savoir que le daim clair se salope plus vite qu’une combi de mécano ne m’incitait pas à investir outre mesure.
40 euros. Raisonnable donc. Lire la suite