Haul // & Other Stories

Hey, hey, on enchaine, tant pis. Voici donc le déballage de ma commande & Other Stories que j’ai effectuée il y a une dizaine de jours.

Et je serai mercredi soir à l’inauguration de la nouvelle boutique rue Saint Honoré ! Suivez moi sur Instagram pour voir ça en live.

Pourquoi Depeche Mode

J’écoute en boucle Delta Machine depuis quelques jours… Je me suis dit que c’était peut être l’occasion de partager mes goûts, enfin un surtout, celui pour Dave Gahan. Si on en croit le plateau du Grand Journal de mardi*, aimer Depeche Mode cela n’a plus rien d’original, c’est dans la culture d’à peu près tout le monde. Même si le fan de base croit toujours qu’il est le plus grand (fan), qu’il a ce lien en plus, qu’il est unique. On sait tous que c’est faux, mais notre histoire avec un groupe et sa musique reste toujours personnelle :

En 1985 j’ai 9 ans. Petite fille sage, bonne élève, qui joue aux Barbie et aux Playmobile, qui fait du dessin.
Et un jour, voilà que je découvre le Top 50 et et ça devient ma religion. Je regarde les quotidiennes, suis le top du samedi avec assiduité et achète le magazine chaque semaine. Je retapisse ma chambre avec les posters centraux. Et un des tous premiers singles (hu hu, pardon : 45 tours) que j’achète : A Question of Time, au supermarché avec ma maman. Une puissance, une énergie. Et puis mon tout premier 33 tours : Music for the Masses. Lire la suite

Attention, Trio !

Je préfère prévenir dans le titre, vu que ce petit sac à la simplicité déroutante est devenu le it-bag en titre de Twitter et la blogo mode. « It bag », devenu un vilain mot et le symbole des excès, l’incarnation de la dérive consumériste fashion, de la faiblesse morale de la fashionista, un gros mot, presque.


(mon association idéale : Trio bag Céline, top Boy by Band of Outsiders via Vitrines Parisiennes, salomés Zara. Vous rajoutez un slim blanc et on est bon. Un jour peut être. Sur Mars.)

Et je ne l’ai pas vu venir, celui là, de statut. Cela fait 1 an que je l’avais dans le coin de la tête, à la grande époque du Luggage puisqu’on ne voyait que lui. Le Trio était discret, en retrait. J’en avais repéré un bleu électrique dans un dépot vente. Mais non, je le voulais nude, « powder » comme dit l’étiquette. Une couleur de l’été dernier donc. Lire la suite

Et le dernier…

Je crois que c’est la dernière fois que je m’affiche en short sur ce blog avant un moment… je ne vous cache pas que ces derniers temps, l’idée de l’expatriation aux Antilles devient TRES, TRES alléchante. Le loupiot s’interroge d’ailleurs beaucoup sur ces différences de températures, il voulait vivre en Guadeloupe, mais depuis ce week end il a décrété qu’il voulait habiter Disneyland. C’est changeant, à cet âge…

Lire la suite

Les talons

L’autre jour je me faisais la réflexion suivante : tiens c’est marrant j’ai beaucoup plus de chaussures plates qu’à un moment… des mocassins (3 paires), des ballerines à foison, quelques paires de baskets plates et même une ou deux paires de boots qui culminent à 2 cm.

(Rupert Sanderson « Mion », ça c’est ma paire qui déchire, autant vous dire qu’on ne les met pas tous les jours…)

Pourtant durant des années, il m’était absolument inenvisageable de sortir sans être réhaussée au minimum de 5 cm. L’origine en étant très certainement une frustration. Je vous explique :

Lire la suite

La nouvelle saison

Je vous parlais les jours précédents :
– De 2 achats au Printemps, le premier étant la veste Maison Olga. A croire que j’ai besoin de pelures car voici la seconde : la parka Kenzo. Repérées dans les nouveautés sur NAP, vue, essayée et adoptée au Printemps. Le plus ? Elle est totalement réversible. Et j’adore les vêtements double emploi. C’est comme tout ce qui est miniaturisé ou tout ce qui aide/facilite au voyage. Il y a des trucs comme ça qui me fascinent et pour lesquels je suis la cliente rêvée… C’est l’ingéniosité je crois.
– De la robette Ba&Sh en dentelle. Serait-ce ELLE ? LA robe en dentelle qui va bien ?

Lire la suite