Envie d’ailleurs

Dernier jour d’août, autrement dit le glas de l’été et l’impression de ne pas être rassasiée. Eté beau certes, mais amputé de juin et par conséquent trop court. Comme les jours, surprise d’arriver chez moi à la nuit tombée, 21h à peine, remboursez !

marks1

Les prochaines vacances sont loin, très loin, trop loin, alors je compense, je rêve et je continue à penser voyages, organisation… A paris jeudi j’ai fait un stop au shop Shoji, et après le protège-passeport voilà que je me suis entichée de la version supérieure : l’organiseur de voyage, où tu mets passeport, cartes, mémos, billets de train et d’avion, à nouveau un bidule indispensable.
La marque (Mark’s, et oui) donne aussi dans le petit carnet avec pochette transparente zippée en couverture : LE truc pour les déplacements pro avec réunion et encombrement minimal : tu prends des notes et garde cartes de visites et notes de resto.

marks2

Allez, on respire, l’hiver va bien se passer…

San Gimignano (IT)

Dernière visite toscane, sans un petit handicap de 4 ans 1/2, nous aurions bien ajouté la visite de Volterra dans la foulée, histoire d’apercevoir les Volturi, mais il faut savoir s’adapter à sa progéniture.
Malgré la pression touristique plus importante ici (7000 hbts, contre 100 000 pour Pisa et Lucca => ça concentre la Birk étrangère), nous avons été époustouflés par le village, tout en pierre, ruelles et tours carrées imposantes. C’est bien simple, on se croyait dans un décor d’heroic fantasy, le genre Seigneur des Anneaux en somme.

sanG1

Lire la suite

Flight 001 (ft. LE protège passeport)

Cela fait des années, voire même on pourrait taper dans la (ou les ?) décennie que je cherche sans trouver LE protège-passeport idéal. Dixit l’ancien qui partait en lambeaux ou celui de mon mari qui perdait ses feuilles.
A chaque tentative j’étais déçue par :

– le protège passeport en cuir trop large, trop gros, trop épais (rayer la mention inutile)
– celui trop serré que l’on n’arrive pas à enfiler sauf à plier la couverture (pas conseillé)
– celui que tu dois défaire à chaque scan du code barre
– celui qui n’existe en un seul exemplaire et ne permet pas de différencier les 3 membres de la famille (si on peut éviter d’arriver à l’enregistrement munie du passeport du loupiot en lieu et place du sien, c’est mieux)

En gros je voulais un bidule fin qui ne prenne pas de place, qui existe en plusieurs couleurs, que tu ne doive pas enlever à tout bout de champ, de bonne qualité si possible pour ne pas renouveler la quête tous les 6 mois. Et si possible asexué/pas culcul pour le décliner pour toute la famille :

flight001

Bingo.
Marque Flight001 qui soit dit en passant propose moultes accessoires et gadgets indispensables pour voyager. Dire que je suis absolument fan des pochettes transparentes avec fioles spéciales passage de sécurité (ou week end, ça marche aussi), des multiples sacs pochettes pour tout bien organiser dans sa valise ou des chargeurs à multiples entrées serait un euphémisme. J’ai passé trop de temps dans les avions et en transit pour considérer toutes ces petites choses comme superflues.

Ca se trouve dans leur boutique en ligne ou bien chez Shopbop (les miens viennent de là).

Théorie de la socquette

Alors il faut que je commence ce billet par une confidence pas très glam’ : je ne peux absolument pas porter de baskets sans socquettes. J’envie énormément les nanas forcément hyper cool, pieds nus dans leurs Isabel Marant, dénuées de toutes ampoules. Mais moi ce n’est pas possible, les ballerines en cuir, oui, ça passe, certaines derbies, mais la basket queud’. Je transpire trop. Là, voilà, c’est dit. Je vous permets un « eurk » de rigueur.

Alors pour les modèles hauts, pas de souci, j’ai ma collection de socquettes Topshop à froufrous à la cheville. Là où ça se corse, c’est pour le modèle bas dont tout l’intérêt est de découvrir joliment la cheville : les Philippe Model, les Van’s, les Converse… et les Superga (j’aime les Superga). Et jusqu’ici la solution c’était le petit bidule qui recouvre juste la plante du pied ou presque, façon ballerine en voile de collant. Souvent trop fin, qui glisse, etc.. bref, la pas la panacée, vous voyez ce dont je veux parler. Quant aux socquettes de sport spéciales tennis, elles remontent toujours trop sur la malléole et le cou de pied.

Mais Superga je vous disais. Ce qui est à l’Italie ce que la Converse est aux US. Et au hasard d’un supermarché du coin (IperCoop si ma mémoire est bonne) je vous donne en mille ce que j’ai trouvé :

supergasocks

(les Vans tigrées viennent de chez Sarenza) Lire la suite

Amenapih

On aura reconnu (ou pas) l’anagramme d’Hipanema. En effet la marque aux manchettes se lance dans le prêt à porter : une petite robe et un pantalon à motif, des vestes et manteaux avec le col bijou. Mais ce que je retiens, c’est juste le chapeau absolument canon !

amenapih

Lucca (IT)

Après Pise, c’est à Lucca, non loin de là que nous avons passé la journée. Programme et charme identiques, voire plus encore : les remparts, la piazza del mercato bâtie sur une ancienne arêne, les trattorias, les ruelles ombragées, les tours aux jardins suspendus…

lucca1

(non, je n’ai pas mis de pièce. Se peser en Italie est une TRES mauvaise idée…) Lire la suite