C’est génétique !?

Toujours avec ma comparse d’un jour (les discussions ont été fructueuses), entre 2 bouchées au Café Pinson et suite à ma révélation quasi mystique, on s’est interrogées : est-ce que la propension à tout garder, à s’encombrer d’un bric à brac “j’en aurais peut être besoin un jour” ne serait pas tout bonnement génétique ? de famille ? Innée ou acquise qu’importe, mais serait une tare familiale ?

Et dans mon cas : est-ce que ça saute une génération ? Ma maman est du genre à tout bazarder sans état d’âme, mais vous ai-je déjà parlé de mes grand-mères ?

D’un côté ma Mamie maternelle, qui a absolument tout conservé toute sa vie. La boite de Cracotte découpée/attachée par une pince à linge pour faire des listes de courses, les boites de glace pour faire des tuppers : bon ça c’est bien, décroissant on va dire. Mais aussi toutes les affaires de ma mère (plutôt cool pour les soirées étudiantes à thème seventies) des ancêtres, etc… C’est super quand on est enfant et qu’on y passe les vacances, mais une maison de 200 m2 blindée quand on n’est plus que 2 est-ce bien raisonnable ?
De plus elle collectionnait tout, mais TOUT : les porte-clefs, les timbres, les vieilles pièces, les sucres emballés dans des papiers avec des motifs… Ca a dû déjà légèrement déteindre puisque la première fois que je suis partie en grandes vacances, à la mer et en caravane, à 9 ans, j’ai emporté … ma collection de gommes !? Qui m’a évidemment bien servi comme vous vous doutez.

papi

(Souvenir de mon grand-père dans l’entrée, il était boulanger)
Lire la suite