Acheter d’occasion

En jetant un oeil à mes derniers achats, ci-dessous. Qu’est-ce que je constate ?

occasion

Ah oui. J’ai un peu abusé. Certes *.
Mais encore ?
TOUT est d’occasion. Mes sources ? de moins en moins eBay, mais plus souvent Vestiaire Collective et de plus en plus en direct, avec les twitteuses. Un tweet, une photo, un DM => Hop. Enfin il faut qu’on se connaisse virtuellement un minimum.

Je ne sais pas vous mais je n’ai pas de réticence à acheter du seconde main. J’ai commencé en 2001 avec iBazar, puis eBay, les vide-dressings, etc… Même les chaussures. Voire j’ai même acheté un maillot de bain Eres (vendu comme neuf, mais pas étiqueté).

Non seulement traquer des pièces peut devenir un jeu, mais entre les prix exponentiels du cuir (investir dans le 2.55 Chanel est plus rentable que l’immobilier) et les sold-out orchestrés en début de saison cela devient surtout une nécessité. En temps que passionnée en ce qui me concerne. Mais bien sûr également quand on a peu de moyens. Franchement ne vaut-il pas mieux acheter des bottes en cuir d’occas 20 € sur eBay, qu’une paire neuve à 30 100% plastique chinois qui ne tiendra pas 3 mois ?

Alors oui, je suis un cas extrème. Mon activité me poussant à montrer sans cesse des nouveautés, et/ou les pièces de saison. Malgré ce qu’en disent certaines, je pense que vous aimez malgré tout voir ce que rendent certains modèles sur les blogueuses mode, avec un physique moyen et non taillées en brindilles. Et même avec les partenariats, cela m’oblige à revendre et à chercher la bonne occasion. Et puis je crois que je suis à la fois un peu dingo des fringues et un peu joueuse aussi.

Mais – arrêtez-moi si je me trompe – je pense que le phénomène n’est pas neuf mais est en train de s’amplifier. Les penderies tournent et se renouvellent, comme si les consommateurs avaient trouvé un itinéraire bis. Après des années à être poussés à consommer d’avantage, on se lasse malheureusement plus vite, mais qui dit davantage et plus vite dit de la seconde main quasi neuve. Donc d’accord, on continue de renouveler mais on cherche l’astuce, on ne peut pas continuer à acheter toujours plus et de plus en plus cher. Et cela ne concerne pas seulement les blogs et leurs lectrices. En discutant sur mon tapis de gym avec ma voisine qui est fan d’Isabel Marant, elle était adepte de Vestiaire et m’a conseillé un dépôt vente dans le coin. Même ma maman s’est débloquée et a acheté une robe Heimstone à une de mes copines.
Dites-moi, vous êtes adeptes aussi ?

* Et encore, je n’ai pas récupéré le Trio jaune.

PS  : et avec un à-propos incroyable, justement, principe de vase-communicants, vide-dressing ICI (avec le manteau à carreaux Madewell de cette saison, un sweat dentelle IM, etc..), et je m’attèle au tri des sacs ce week-end !!

 

64 commentaire pour “Acheter d’occasion

  1. Carrément !!! Je n’ai pas franchement les moyens de toutes mes envies alors je fonctionne vraiment beaucoup comme ça, ton raisonnement sur les chaussures est 100% vrai. De toute façon ce qui est de qualité va durer dans le temps et je peux ainsi le revendre à mon tour quand ça ne me plait plus afin de racheter autre chose. Je vais également pas mal sur Videdressing où ma dernière bonne affaire sont des bottes beige la botte Gardianne à 35 € en super état.

  2. Dingo des fringues et joueuse….c’est mon cas aussi. Et avec un petit budget! Evidemment, j’achète beaucoup
    d’occasion, et de moins en moins sur ebay (le paradis de l’embrouille….)! Et il y a de très beaux vide dressings de particulières!

  3. Perso je n’achete pas souvent (car je ne trouve pas ce que je veux mais je reste a l’affût…style le petit collier bird de Shourouk…si quelque’un souhaite vendre le sien, je suis preneuse ;-) ) mais je vends beaucoup sur ebay et cela me permet de financer de gros achats…le dernier en date le kady d’IM…
    C’est en vagues chez moi…je vends a des copines aussi.
    Mon prochain objectif: une tres belle montre pour mes 40 ans, il va falloir refaire de gros tris dans mon dressing car ca approche vite!

    By the way, je vends un Gaucho et un Dolce&Gabbana léopard dans mon vide-dressing

    donc super adepte!

    nath

    http://unefillealacampagne.hautetfort.com/

  4. J’achete pas non plus souvent d’occasion/… juste quand je voulais énormément la pièce et que c’est le seul moyen

  5. Idem, fan de Vestiaire Collective et de Vide dressing où je trouve des pièces Tara Jarmon dont je suis fan et à prix tout doux … donc je peux acheter plus !

  6. 100% ok sur ce phénomène qui se développe (pour ma part, s’applique surtout sur les sacs en cuir en priorité). Juste un bémol sur les chaussures d’occasion, je n’ose pas franchir le pas pour des questions d’hygiène mais aussi parce que tout l’intérêt du cuir est qu’il prend la forme du pied.
    Bise
    Isa

  7. 100% ok sur ce phénomène qui se développe (pour ma part, s’applique surtout sur les sacs en cuir en priorité). Juste un bémol sur les chaussures d’occasion, je n’ose pas franchir le pas pour des questions d’hygiène mais aussi parce que tout l’intérêt du cuir est qu’il prend la forme du pied.
    Bise
    Isa
    http://makemycolors.wordpress.com/
    Blog made in Provence

  8. Carrément! Avant les sites de vente en ligne, j’ai aussi fréquenté les boutiques. Aucun blocage non plus en ce qui me concerne: j’ai commencé par les sacs, et puis après je suis passée aux fringues, les bijoux. Et je vends aussi pas mal sur e-bay, mais uniquement ce qui est dans un super état. Il est vrai que j’ai eu de mauvaises surprises, y compris sur Vestiaire collective, malgré leur “vérification”: un sac Patchwork noir Kate Moss for Longchamp, indiqué en très bon état, mais finalement avec de très visibles marques d’usage (franchement, je me demande comment ça a pu passer! J’ai fait d’autres achats par la suite chez eux, et à chaque fois j’ai eu une petite carte “vérifié par”; mais étrangement, pas avec le sac…).
    Mais je ne suis pas dégoûtée, je crois toujours en l’honnêteté humaine!
    C’est vrai que maintenant, les gens se lassant très vite, et on peut trouver des articles de la saison courante. Vive la seconde main ;)

    • pareil pour moi , achetez un top isabel marant marqué tb etat , je le recois , je le trouve defraichis ; je ne le porte finalement pas , je le revends sur ebay 30 e de moin en m’etant etat occasion , l’acheteuse m’a traité de voleuse et m’a mis une eval negative !!!! du coup vestiaire collective j’ai pas capté !!

  9. J’achète toutes les marques chères comme Isabel Marant ou Acne sur eBay, souvent neuf avec étiquette et 5 fois moins cher, c’est le meilleur plan possible. J’ai même revendu mes Dickers et Bobby au même prix d’achat!

  10. Je n’ai jamais tenté mais j’y viendrai car je trouve le système très chouette. Et quand je vois ta prise biensûr que ça donne envie, surtout le sac j’en rêve ;)

  11. A force de vendre mes affaires sur Ebay essentiellement, j’ai fini par franchir le pas et à acheter également. Sur Ebay, je suis souvent déçue par mes achats. Je n’ai pas encore essayé Vestiaire Collective.
    Je suis plus une revendeuse qu’une acheteuse.
    Je revends également mes affaires sur mon lieu de travail pour la plus grande joie de mes collègues !
    Tout cela me permet d’acheter des nouveautés… que je finirai par revendre !

  12. Il y a une app iPhone qui s’appelle depop, utilisée surtout par les Italiennes, qui est très” fun” pour vendre ou échanger des choses peu ou pas portées. Je vous la conseille!

  13. Acheter d’occasion ne me pose aucun souci mais j’aime bien “connaître” un peu la provenance et je trouve twitter idéal pour ça.
    Et puisn j’apprécie quand je trouve des acheteuses pour mes fringues alors ce ne serait pas cohérent de ne pas rendre la pareil en étant acheteuse à mon tour !

  14. c’est clair les dressing tournent et twitter aura ma perte avec toutes les jolies pièces qui y passent :)

    http://unefillelamodedesaddictions.fr

  15. Adepte à fond depuis pas mal d’années ! Que ce soit pour vendre ou acheter. Je n’ai aucun problème aussi à acheter d’occasion quand bien sûr ça reste dans un état relativement correct et j’achète de tout. Pour les vêtements déjà quand j’étais petite ma mère avec ses soeurs ou des amies elles s’échangeaient nos vêtements quand ils étaient devenus trop petits et moi qui est développée assez vite un amûûûûûr pour les fringues j’étais à chaque fois ravie.
    Ensuite sont venus les brocantes que j’ai découvert grâce à une cousine où j’ai pu vendre mes babioles d’adolescente ou ensuite peu de temps eBay grâce à mon copain et depuis bah ce système ne m’a plus jamais quitté. Et prend de plus en plus d’importance. Brocantes, friperies, magasins de déstockage, et tous les sites sur internet j’adore y passer des heures et des heures pour y trouver de jolies choses. L’idée de trouver à petits prix à des fringues beaucoup trop chères m’enchante et puis j’aime l’idée de fouiner, de donner une seconde vie à tout plutôt que toujours céder à la consommation et aux rythmes effrénés des magasins. Oui j’aime bien me chercher des excuses mais bon j’adore alors je ne compte pas m’arrêter à m’appuyer sur ces systèmes-là pour me trouver de jolies choses ^^.

  16. pas de probleme pour moi , avant d’acheter sur ebay et vestiaire collective je faisais les vide greniers et les depots ventes ; j’ai d’ailleurs acheter en depot vente une besace rock mafia neuve a 40 e !!!!!!!!!!!!!!!!! :-D

  17. “Alors oui, je suis un cas extrème. Mon activité me poussant à montrer sans cesse des nouveautés, et/ou les pièces de saison.”
    Ah j’avais oublié ça dans mon commentaire. C’est bizarre mais moi les blogs où il y a toujours en permanence des nouveautés m’angoissent et au contraire ce sont les blogs que j’aime moins. J’aime bien les blogs où celles qui les tiennent arrivent à montrer des tas d’associations différents sans qu’il y ait en permanence des nouveautés ou les pièces de saisons.

  18. Je revends plus que je n’achète d’occasion: j’ai eu une mauvaise surprise une fois avec des chaussures marquées en bon état et qui sont arrivées tachées, depuis j’ai du mal à faire confiance à moins que je ne connaisse la personne un minimum.

  19. Hello
    très réaliste ton article de ce jour !! je le fais aussi !!
    Sinon avant de passer sur ton vide dressing si tu vends un mini sac Dreyfuss à pois ou imprimé bestial !! je serai surement preneuse !!
    Merci
    Maud

  20. Pour ma part, je n’achète pas de vêtements d’occasion, à part si je cherche vraiment une pièce introuvable nulle part mais ça ne m’arrive jamais (je ne suis pas à fond dans la mode non plus). Ca pourrait m’arriver en revanche d’acheter un sac s’il est sold out ou trop cher neuf. En revanche, les chaussures, je peux pas, y’a la forme du pied, y’a l’hygiène, je ne crois pas que j’arriverais à sauter le pas. Tout ceci étant dit, je pense qu’acheter d’occas’ est vraiment un truc bien pour les raisons que tu donnes et je comprends tout à fait que ça soit en pleine expansion. En Grande-Bretagne, les “charity shop” sont très développés, ça permet d’acheter de l’occas’ à prix intéressant et aux assoc’ de se faire de l’argent (les articles sont données à ces associations qui les revendent dans leurs magasins).

  21. Je reste fidèle à eBay, je trouve la commission prélevée par vestiaire collective scandaleuse (30% !!!!), par principe je n’achète pas chez eux !

  22. Je suis complètement d’accord avec toi, c’est même devenu mon principal mode d’achat en ce qui concerne les vêtements. (Je n’achète quasiment plus qu’en soldes dans les grandes châines type Zara, Kookaï, etc.)
    Au début je m’étais tournée vers Guerrisol (friperie parisienne) mais j’avais été déçue par les fringues très cheap et moches 99% du temps. (Et dans un état, hum, pas très glamour !)
    Mais j’ai la chance de vivre à Paris où les vide-greniers commencent dès le printemps et jusqu’en automne, et surprise, (pas très surprenante), plein de filles vidaient leurs dressings à cette occasion… C’est comme ça que j’ai pu acheter des petites robes en soie, parfois de marque (Les petites, Mesdemoiselles, American retro, etc) à 4 ou 5€. Maintenant je crois qu’au moins 50% de ma garde-robe est alimentée par les brocantes : une lessive et hop, c’est parti.
    Idem pour les chaussures, j’ai acheté 3 paires de Converse comme ça, dont une à 3€. (Et ça se lave, les Converse ;)
    Seule réticence : les maillots d ebain ou sous-vêtements, ça non…

    Mais je trouve que vestiaire collective est une bonne alternative, même si pour certains petits budgets (comme le mien), ça reste parfois encore trop cher.

    En tous cas c’est agréable de voir un article sur le sujet, j’ai l’impression que cette pratique se démocratise de + en +.

  23. En fait, je suis en même temps super d’accord et en même temps pas vraiment!… D’abord, vestiaire collective, ça fait partie du jeu mais ils se font beaucoup de marge, donc ce n’est pas toujours intéressant. Après Twitter, OK mais quand tu est une personne plutôt anonyme, c’est pas toi qui va vraiment trouver les bon coups… Et puis si on ne recherche pas des pièces super prisées, avec les bons de réduction, les opérations spéciales, les ventes privées etc, c’est aussi possible de se payer de belles pièces neuves a des prix raisonnables!

  24. Coucou
    Je traque ce pull/écharpe/bonnet depuis quasi trois ans et jamais trouvés (enfin si des fois trouvés mais arrivée trop tard ) :-/ (en même temps la pièce est rare et reste chère en général pour de l’occasion ;-) ! )..

    Bonne journée..
    Xx

  25. Pareil ici, j’achète et je revends sur Vide Dressing ou Vestiaire Collective ou de blogs que je lis. Je suis une adepte des ventes privees et je n’achète quasiment plus qu’en solde sauf coup de coeur ou des pièces que je sais ne seront jamais soldées. Ma dernière acquisition: la blouse Roseanna Neon de l’été 2013. Une traque de longue haleine!

  26. Je n’ai pas encore franchi le pas (je me contente de piquer des affaires de ma mère ;-) ), mais j’y pense. C’est vrai qu’on a envie de plus en plus de chose et on se lasse de plus en plus vite. Je te rejoins sur le fait qu’il faut connaître un minimum le “vendeur”. Ca permet d’éviter les arnaques éventuelles ou la mauvaise qualité. J’ai entendu parler de Vestiaire collective, je pense que je vais regarder de plus près.
    En parlant d’Isabel Marant, c’est moi ou les prix dans sa collaboration avec H&M sont un tantinet excessifs?

  27. je suis une adepte de la seconde main je t’ai déjà acheté des affaires ainsi qu’a coline entre autre.
    mon dernier achat le Dreyfuss que je zieutait depuis deux ans sans pouvoir me le payer je me le suis offert dernièrement sur vide dressing (vestiaire collectif reste encore tèèèès cher a mon gout meme si la qualité justifie je pense que les frais qu’ils prennent font que les vendeuses vendent plus cher).
    Donc j’ai trouvé mon max sur vide dressing à 65% de réduction etat niquel.
    Et je viens de trouver des sneakers ASH noir à 50 euros.

    puis ma fille faisant maintenant la meme taille de chaussure que moi tout ce qui est converses, bensimon, tropeziennes….on arrive à les avoirs à des prix hallucinants.

  28. Je suis tout à fait d’accord avec toi :)
    j’essaie aussi de traquer les bon plans d’occas sur internet !

    Http://Fashioneiric.blogspot.com

    Coline ♡

  29. Par contre j’évite Vestiaire Collective, je les trouve excessif en prix et ils prennent des taxes de folie :s

    Http://Fashioneiric.blogspot.com

    Coline ♡

  30. ah oui, je vends sur ebay actuellement : cat57000

    vestiaire collective, j’aime bien, mais en tant que vendeur c’est pas très intéressant !

    bizzz

  31. Vestiaire collective c’est non pour moi, ils s’en mettent trop plein les poches !! J’ai essayé de vendre une paire de Ray Ban Neuves, je les propose à 80 euros (au lieu de 109) ils veulent me reverser 55 euros, la bonne blague !!
    Du coup c’est ebay ou vide dressing, voire le bon coin mais en ce moment c’est plat je trouve, j’essaye de vendre des ray ban, des chaussures Annabel Winship, mellow yellow, un manteau Maje etc et rien ne part, les gens sont fauchés lol

  32. Est-ce qu’Audrey (Sushi & Pedro) ne vendait pas un Trio jaune il y a qques jours?
    Entièrement d’accord avec toi pour les achats de seconde main, en plus ça permet de trouver des pièces vieilles de qques saisons qu’on n’a pas pu acheter sur le moment. Pour l’instant, en bonne parano, je me contente d’acheter aux blogueuses un minimum “connues” via leur vide-dressing, j’ai l’impression de limiter les risques de mauvaise surprise. D’ailleurs, je t’ai acheté un sweat Athé que j’adore!

  33. Moi je suis incapable d’acheter des vêtements qui ont déjà été portés ; mais je suis tout aussi incapable de jeter des vêtements encore portables, car c’est comme ça que j’ai été éduqué et aussi paske les mecs ont un rapport aux sapes différent des nanas.
    PS tu comptes te déguiser en clodo pour Halloween? :)

  34. Moi je trouve ca formidable d acheter d occasion, travaillant dans le textile j ai moins l impression de me faire arnaquer quand tu vois les prix d achats aux fournisseurs… Mes fringues marant, sacs dreyfuss, la deco, les bijoux j achete a 80% sur ebay TOUJOURS A DES VENDEURS AVEC D EXCELLENTS FEEDBACKS et le reste zara ou soldes surtout a Londres c est vraiment interessant.Sauf craquage pour 1 piece speciale ,genre Carven la saison derniere m’a fait acheter 1 short et 1 chemise a juste_30% et ca ne m etait pas arrive depuis des lustres.Mais bon a 40 ans on privilegie les belles matieres et les fringues facile a porter,et on fait moins d erreurs je trouve.

  35. Idem, je consomme autrement ( effarée devant le montant que j’ai dépensé en paires de chaussures depuis des années) …
    Du coup j’ Ebay. Je vends, j’achète.

    Récemment, une paire de bottine lacées Free Lance introuvables, neuves, le modèle d’il y a 10 ans et qui ne se fait plus, montantes à lacets ultra classique. Moins de 100 euros.

    Par contre je ne sais quoi penser de vide dressing et de vestiaire collective ??
    Je n’aime pas l’idée d’envoyer une pièce chère sans toucher mon argent d’abord …

    UN POST DE PREVU SUR LES VENTES SECONDES MAINS serait formidable Walinette …

  36. Je fouine aussi pas mal sur ebay ou même le bon coin et les vides dressing de blogueuses. Pour plusieurs raisons, pièces sold out en 2 minutes, produits introuvables dans ma lointaine contrée et le temps que je programme un week-end à Paris ya plus ma taille, et envie de faire des affaires ou des économies. Mais je n’achète que des pièces de marques (j’évite les secondes mains Zara et H&M…). Aujourd’hui, j’en suis à 2 paires de baskets Isabel Marant, 1 sac Jérôme Dreyfuss et 1 top Maje. Je revends aussi beaucoup via ebay/le bon coin et des vides dressing/brocantes pour des pièces moins chères.

  37. Ah et l argument je n aime pas les fringues deja portees= quand on sait que les vetements boutiques on ete essayes plusieurs fois par des personnes differentes, a moins de le voir sortir de la reserve sous pochette plastique!

  38. J’adorerais savoir acheter d’occasion, mais je ne sais pas… Je ne trouve pas le truc. Je ne sais pas chercher, repérer et attendre. J’hésite trop jusqu’à ce que ça me passe sous le nez, ou bien encore je ne sais pas du tout reconnaitre les marques/collections et les distinguer des faux. Il me faudrait une personnal shoppeuse avec une liste des choses qui me font envie ^^

  39. Merci pour cet article, j’adore ce genre de réflexion sur les pratiques dans l’air du temps, et c’est uniquement chez toi que je les trouve (merci :)
    Pour ma part je vend beaucoup car j’aime renouveler aussi et pouvoir financer mes nouveaux coups de coeur. Pour les pièces de créateurs j’achète uniquement d’occasion car je n’ai pas encore assez de moyen pour du neuf. Mais c’est vraiment une super alternative, j’aime traquer les pièces que je recherche, c’est un vrai plaisir en soit même si je n’achète pas toujours !

  40. Contente de savoir que je ne suis pas la seule à le faire ! J’ai parfois l’impression que certaines considèrent toujours l’achat de vêtements d’occasion comme quelque chose de tabou. J’ai pour ma part l’habitude d’acheter et de vendre aussi sur http://www.paruvendu.fr/bons-plans/ . Le troc est également quelque chose que j’aime bien ! Pourquoi ne pas profiter de toutes ces facilités, ça nous fait des nouveautés et des économies !

  41. Je suis une grande grande adepte du seconde main! Vestiaire collective, vide dressing en tous genres (notamment le tien mais tu le sais bien;) ) j’y passe un certain temps pour dénicher des ptites perles ou LA perle que je cherche (traque^^) depuis plusieurs mois!
    En général on y fait de bonnes affaires, alors pourquoi se priver?
    J’ai aussi l’impression comme toi que le phénomène ne cesse de s’intensifier. Dans ma ville les dépôts ventes fleurissent et apparemment la clientèle est nombreuse! On peut y trouver de belles pièces à moindre coût, j’y passe régulièrement juste pour le plaisir de “fouiller” !

  42. Hello! Ça m’intéresse cette histoire de vide dressing coolos.. Mais quand tu dis dans le coin c’est dans ton coin ou c’est plutôt vers la capitale des Ducs ?lol

  43. Vivant à Noumea, je n’ai pas accès à toute les pièces que j’aimerais avoir dans mon dressing car pas Bcp de boutiques. Du coup, j’achète Bcp d’occasion sur vide dressing et vestiaire collective ! Et pis, c.est mieux pour les finances et j’aime bien cette idée que les vêtements/sacs aient une deuxième vie

  44. J’accepte d’acheter d’occasion mais il y a parfois des déconvenues. Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai acheté une robe Marc Jacob sur un vide dressing célèbre. L’article était noté neuf. A la réception, j’ai été très surprise de voir le tissu en soie prêt à craquer sur 20 cm (au niveau des fesses). J’ai donc écrit à la blogueuse qui m’ a répondu ironiquement que je devrais être satisfaite car j’ai payé cette robe 60€ au lieu de 210€ et que toutes ses acheteuses savent que quand elle dit neuf c’est que l’article a été porté 4 ou 5 fois lors de défilés ou de séances photos… Pour moi, neuf c’est neuf où on note comme neuf ou en très bon état. Dans mon cas, on voit la culotte. Donc l’article est d’occasion et je ne souhaitais pas dépenser 60€ pour une robe que je dois réparer (car évidemment, le retour n’est pas possible). Ben voyons! Je suis refroidie sur ce coup là.

  45. J’avoue que je suis assez fan des achats d’occasion, comme tu dis, c’est mieux d’avoir une paire de bottes d’occas à 20 que des neuves en sky du chinois! Moi je zieute les vide-dressing et vestiaire collective pour les grosses marques, et pour le reste un peu partout… A la braderie de Lille j’ai même trouvé des bottes de pluie Melissa quiasi neuves à 15€, et au vu de tout ce que vendait la vendeuse j’était prête à garantir que c’était des vraies! Bon je ne les ai pas achetées
    BIses
    Marie

    http://www.modenmarie.com ★★★

  46. Tout comme toi, je vends et j’achète et je m’y retrouve bien !
    en revanche je trouve que c’est plus dur de revendre des chaussures !!!

  47. Bien vu,ce billet. De mon côté dingue de fringues-pompes- sacs et malgré le bureau réaménagé en dressing perso je me rends compte que j’ai besoin de faire de la place pour caser mes derniers coups de cœur. Lassée d’Ebay j officie désormais sur le bon coin. Cela marche bien avec des fringues de marques en très bon état, y compris pour les chaussures. J’ai même du coup des acheteuses “en direct” qui viennent à la maison faire des essayages. Et je trouve ça top, c’est hyper convivial.

  48. Je suis bien d’accord avec toi et je me reconnais dans tout ce que tu dis : chiner d’occasion une pièce désirée est devenu un jeu pour moi, je me fixe un prix et essaie de m’y tenir :)
    Et je trouve aussi que la tendance s’intensifie, je revends également beaucoup sur videdressing et cet apport d’argent me permet de réinvestir dans de nouvelles fringues que je sais pouvoir revendre l’année suivante si elles ne me correspondent pas “totalement”.
    Je trouve ça même plutôt sain comme relation aux fringues ;)
    Passe une très belle journée !

    • en suivant des copines blogueuses, puis des lectrices, en suivant des fils de discussion, et au fur et à mesure je suis pas mal de filles qui ont les mêmes goûts que moi et qui revendent aussi ;-)

  49. je vends énormément su eBay et des sites spéciaux, je fais pas mal de mauvais castings et ça me sauve..je me rends aussi compte que je claque pas mal , et qu’au final je porte les mêmes trucs , du coup au fil des ans, j’ai moins de grosses fringales de sapes, je repose car je me dis “tu vas le revendre dans 2 mois”. J’ai ainsi
    revendu 2000 euros de fringues en 1 an (m’étais même pas rendue compte que j’avais dépensé autant en “it-machins ” de marque alors qu’au final je suis en perf et slim 24 h sur 24…)

  50. Pingback: Petit annuaire pour acheter d’occasion | The Beauty and The Geek

  51. Je suis complètement d’accord avec toi!
    J’achète de nombreux vêtements sur ebay et je revends pas mal.
    Je fais pas mal d’économie, ça me permet de renouveler ma garde-robe très souvent et surtout de trouver de très belles pièces à des pris plus qu’intéressant!

  52. Intéressant cet article ! Mais est-ce que parfois, tu n’as pas l’impression de te retrouver “prisonnière” de ce mode de consommation ? ( car je t’avoue que c’est un peu le cas pour moi, en fait j’ai trouvé très intéressante l’approche Dead Fleurette de Marie aka Une chic fille qui cherchait à se créer un dressing “parfait” )
    Après, j’ai conscience qu’il s’agit de ton travail de nous proposer des tenues plus en accord avec “le monde réel” mais j’ai parfois cette impression de me trouver dans un cycle sans fin où la culpabilité a un peu trop sa place: il faudrait trouver une espèce d’équilibre afin d’agrandir sa garde-robe sans tomber pour autant dans l’excès : ton boulot étant de nous proposer justement des looks, des bons plans etc. est ce que tu y arrives ?
    Bonne journée !

    • je pense que je suis un cas à part car c’est une partie de mon boulot de proposer des nouveautés. J’ai des partenariats avec des boutiques qui me permet de rester raisonnable dans les dépenses. Mais oui, pour te répondre franchement, parfois je rêve d’un dressing épuré avec que des essentiels dans lesquels je me sens bien !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>