Faut-il lire Fifty Shades of Grey, de EL James ?

Alors autant être prévenues de suite, ce bouquin, enfin cette trilogie plutôt, s’apprête à déferler sur l’Europe et sur la France dès la rentrée et sa traduction en français. Ailleurs ? On parle déjà best seller, adaptation au ciné et millions de dollars…

Mais de quoi s’agit-il ?

Et bien au départ d’une “fan fiction”, comprendre une nana – qui m’est avis devait être un poil désoeuvrée – complètement sous le charme de Twilight et ses personnages et qui s’amuse sur un blog à nous faire une resucée de l’histoire : une nana vierge et complètement gauche, sous l’emprise d’un mâle beau, extrêmement riche et dangereux.
Ca se passe toujours au nord-ouest des Etats-Unis, avec un trip du côté de la Georgia, Bella pardon Anastasia ne connait rien à la vie, finit ses études, se prend toujours les pieds dans le tapis et tombe sous le charme du ténébreux Christian Grey. S’en suivent émois et ébats divers, succès de bouche à oreille et publication. Mais pour vous la faire courte (ou pas, pardon, humour graveleux) : l’intérêt premier du livre est qu’il s’agit d’une nouvelle érotique, baptisé pour l’occasion “mum porn”, ou porno de mère de famille.

Alors, on le lit ou pas ??

OUI :

- Parce que c’est malgré tout LE phénomène littéraire actuel, et on est curieuse…

- C’est l’été, le sable chaud, une nouvelle érotique, why not , je ne suis pas contre (notez d’ailleurs, que pour plus de discrétion, apparemment la trilogie fait exploser les ventes de la bibliothèque Kindle…)

- Quand je dis érotique, on va même légèrement plus loin puisqu’on touche au SM, voire qu’on peut espérer comprendre ce qui pousse à ce penchant.

- Alors que je viens de finir le premier tome, tout en me jurant que franchement ce n’était pas bon, il me prend l’envie de lire le 2ème…

NON :

- Autant vous le dire tout de suite, c’est écrit avec les pieds. Même si l’anglais n’est pas ma langue maternelle, franchement, certains passages et tics récurrents m’ont exaspérée. Outre le vocabulaire limité, Anastasia rougit toutes les 3 lignes et se mord la lèvre toutes les 2 pages… Quand on apprend que le livre est sorti en auto-édition et que l’auteur par la suite a refusé une correction, et bien on comprend mieux… Les répétitions, les redites (nan mais à croire que les protagonistes que connaissent que 3 répliques)… Quant à la “inner goddess” d’Anastasia, c’est au pire incompréhensible, au mieux horripilant si on connait un peu le phénomène. Avant de se mettre au mum porn, m’est avis que l’auteur a lu trop de bouquins de développement personnel…

- L’intrigue ne vaut guère mieux… On tombe vite dans les clichés, le caractère des personnages n’est pas fouillé, pas terrible, terrible.

- Apparemment, mais là je me base sur la rumeur voyez-vous, je manque d’expertise dans le domaine. L’introduction au monde SM et ses pratiques semble décevante. Je laisse le soin aux experts de se faire leur idée.

Alors pourquoi le succès ?

Je ne vais pas vous dire que je ne comprends pas, au contraire. Cela répond à une demande actuelle, la possibilité de s’encanailler de manière politiquement correcte : tout le monde l’a lu et apparemment un manque de choix dans ce type de littérature. Les Arlequin ont vécu, il faut désormais aller un peu plus loin.

Reste à voir comment va se comporter la traduction en français, si elle peut nous faire le plaisir de corriger quelques uns des travers initiaux pour espérer rencontrer ici le même engouement.

40 commentaire pour “Faut-il lire Fifty Shades of Grey, de EL James ?

  1. Merci pour cet article ! Pour l instant je n avais lu que des articles “commerciaux” sur
    cette trilogie. C est aussi pour sa diversité que je mis ton blog tous les matins avec plaisir !
    Bonne journée

  2. Je suis presque a la fin du deuxieme tome et je dois dire que l’on rentre un peu mieux dans la psychologie de Mr Fifty . J’adore meme si ce n’est pas de la grande litterature, ca se lis tres vite! Il y a aussi moins de repetitions et tic chez Anastasia…J’ai hate de lire le 3eme tome qui parait il est encore mieux! Et oui,je le lis sur Kindle…mais je ne peux plus m’en passer.

  3. De la même façon que la curiosité m’a poussée à lire Twilight (mais pas à regarder les films… Faut pas pousser !), je lirai peut être cette trilogie.
    Mais ce n’est pas en tête de ma liste !

  4. Il a quelques années, alors que j’étais lycéenne, j’ai lu la trilogie Twilight. Et puis avec mes copines, un peu sur notre faim, on est allées fureté du côté de la fanfiction. A l’époque, Fifty Shades of Grey s’appelait “Master of the Universe”. L’auteure était assidue, postait une fois par semaine et était d’une froideur incroyable envers ses lecteurs. Bon bref, c’était drôle…et très très très nul.
    Ce qui me désole, c’est qu’un livre aussi médiocre soit le plus gros bestseller au Royaume-Uni en ce moment (et même aux US, je crois qu’il est en tête des listes depuis, pfiou, 4 mois)…Il y a tellement de bons auteurs anglophones, qui écrivent de beaux romans (Johnathan Safran Foer, Nicole Krauss, Chad Harbach, Zadie Smith) , de beaux essais, que vraiment je trouve que le succès tonitruant de cette trilogie sans intérêt atteste bien du manque de culture ambiant

  5. C’est extrêmement rassurant ta critique, mais un tantinet navrant aussi.

    Je m’explique : rassurant qu’une auteure avec une écriture passable arrive à décrocher le jackpot (on peut mettre la maman mormone de Twilight dans le même panier…) surtout dans un monde qui semble de moins en moins enclin à lire. C’est encourageant pour celles qui, comme moi, écrivent en amateur et rêvent d’être publiées un jour.

    Navrant qu’un bestseller s’avère souvent être une grosse soupe indigeste.

  6. C’est intéressant ton article parce que je me posais exactement cette question. Je ne sais toujours pas si j’essaierai (lire la trilogie hein pas le SM) mais ma curiosité prendra le dessus je crois! :-)

  7. Merci pour cette critique.. Je pense que comme May, ma curiosité prendra le dessus.. Ce serait intéressant de faire un retour de cette article à la fin de l’été, non?

  8. Mouais … Mal écrit + érotisme un peu à deux balles … On verra cet été au bord de la piscine si je m’ennuie vraiment.

  9. Je ne pense pas que je l’achèterai, mais si je peux le trouver à la médiathèque, pourquoi pas, je suis curieuse (pas vraiment du SM, mais histoire de me faire une idée de la prose !).
    Est-ce que tu vas faire une revue des deux autres tomes aussi ?

  10. Ah ?? C’est à ce point-là mal écrit ? “Arthur & les Minimoys” m’avait déjà usé les yeux par les fautes de grammaire et meme d’orthographe. “Twilight” par ses redites et sa mièvrerie. Pas sûre que je teste ça tout de suite, ou alors qu’à force d’en entendre parler, moi aussi je finirai par craquer d’ici qques mois… Ne jamais dire jamais !
    Mais bon j’ai encore qques livres en stock avant ça ;-)

    Et puis il doit tjs rester des Arlequins et autres chez mes parents en cas de manque de mièvrerie… ma mère et mes 2 grandes soeurs en ont lu/stocké pas mal dans les 80′s alors forcément j’ai eu l’occasion d’en lire et de me faire une idée :-D

  11. C’est en effet un phénomène, il faut dire que les américains sont tellement prudes que ce soupçon de débauche les a sans doute rendu tout fous !
    Merci pour cette critique !
    Bises !

  12. Je lis beaucoup et je ne connais pas du tout ce genre de lecture. J’ai hâte qu’il soit traduit en français (je suis une grande flemmarde) et je pense que je filerai l’acheter !

  13. J’avais lu un article sur Libé dessus, c’est cool d’avoir ton avis ! C’est vrai que ça a l’air tentant mais si c’est mal écrit… bof bof… et puis de toute façon je suis pas trop trilogies.

  14. J’aime beaucoup ton article très divertissant.. tu nous fais découvrir toujours plein de choses ! Je pourrais dire aux copines “si si je connais depuis longtemps j’ai lu un article sur un blog” mais bon moi je retourne lire mon bon roman ^^ HAHA

  15. Ma chère Walinette,

    Il fait encore moche et j’en suis à mon 4eme bracelet en garcette, mes proches n’en peuvent plus de devoir porter mes créââtions. J’ai même tenté la version bébé de 2ans! Alors, pour eux (seulement pour eux :-) ): s’il te plaît, pourrais-tu nous préparer le tuto anse de sac tant attendu, si tu en as le temps?
    Je ronge mon frein :-) )
    Bises
    Merci!!!!

  16. Au lieu de lire du mum porn, prends-toi un amant, un vrai !^^ Tu es trop jeune pour avoir renoncé définitivement à toute nouvelle aventure sentimentale, tu crois pas? (au fait, tu descends à quel hôtel quand tu viens à Paris ? ;) )

  17. Merci pour ce post! Perso, je suis en train de le lire et je suis déjà addictive. Il faut dire que je lis énormément de fanfics en anglais et pour le coup la façon dont c est écrit ne me dérange pas. J ai presque fini Fifty Shades Darker et pour le coup, je recommande :D

  18. Bon bah du coup j’hésite à le commander. En même temps je suis plutôt bon public (j’ai lu twilight et Hunger games et j’ai beaucoup aimé). A voir donc !

  19. @ Lyonnaise masquee: euh comment dire…c’est tout de meme plus porn que les harlequins et plus grincant!!!! Lisez le en anglais les filles car je pense que la traduction en francais sera un cran au dessous.

  20. Moi ça m’a complètement exaspéré…C’est peut-être parce que je suis jeune et européenne (active sexuellement et pas américaine/prude), mais les descriptions ultra détaillées des “ébats” entre les personnages principaux, ça m’a saoulé. OMG elle lui fait une fellation! Oh mon dieu, il lui donne une fessée!
    J’ai fini de le lire pour la partie romantique, qui du coup est un peu laissée de côté au profit des scènes “shocking”. Bref, j’ai assez l’impression d’avoir perdu mon temps. Et pourtant, dieu sait comme je peux être mainstream dans mes goûts littéraires.

  21. AHAHAh j’en suis au 2ème tome, même si à chaque chapitre je dis que c’est vraiment trop bête ;)
    Avec une copine, on appelle ça un HARLECUL, un harlequin avec du cul…

    • @ Rima : moua ha aha ah !!!! mais c’est excellent ça, un HARLECUL !

      Pour la suite, je dois vous dire que j’ai lu un chapitre du tome 2 et que ça m’a saoulée, on verra si je m’y remets ;-)

  22. Cette trilogie fait bien parler d’elle. Merci pour tes éclairages :) Et comme à mon habitude j’aime bien me faire une idée des succès (navets?) littéraires… Donc je pense que je testerai sans en attendre quelque chose…

  23. Moi j’ai tout lu…. Pourquoi: parce que je fini toujours ce que j’ai commence…
    C’est triste comme raison…Je sais…
    Et c’est aussi un beau gachis…
    L’anglais, ce n’est pas ma langue maternelle non, plus… Mais qd meme…
    C’est redondant… Et dire que cet abus de langage est un tic est une litote.
    Si l’auteur avait mis son EGO de cote et accepte un edition le bouquin aurait ete grandement ameliore…

    Et pour conclure comme disait une copine le mois dernier: “avant on avait le bouquin de c*l pour les pervers et les harlequins pour la menagere de moins de 50 maintenant on la combi HARLEC*L pour remplir… Bridging the gap ;-P

  24. Après avoir lu le tome 1, j’ai tellement été dégoûtée par le niveau d’écriture, que je suis allée lire les “reviews” en ligne pour m’empêcher de plonger dans le 2ème. J’ai beaucoup ri, et ça a marché ! En gros, mon impression est la même que la tienne.

    Quand aux droits ciné, ils ont déjà été vendus (pour $5 millions soi-disant), Angelina Jolie est en pourparlers pour réaliser le film et toutes les starlettes se battent pour jouer dedans. Dans ses négociations, l’auteur a demandé à être impliquée dans le projet ciné, donc on peut s’attendre à tout côté scénario (au secours !).

  25. C’est vrai qu’en ce moment, on n’entend parler que de cette trilogie. Je dois dire que l’histoire ne m’inspirait pas des masses, mais là, encore moins…
    Bisous

  26. J’avais essayé quand c’était un blog/site, mais elle écrit vraiment trop mal à mon goût… tu as eu plus de patience que moi !

    Sinon dans la même veine tu as la bit-lit, où comment chasser le vampire en talon aiguilles sans abimer son vernis, de préférence avec un amant loup-garou et un vampire qui est en fait gentil… très, très, très bête, mais aussi très rigolo, on ne peut pas lire du Soljenitsyne tous les jours !

    Si tu te laisses tenter, quelques séries sont très connues, j’ai vraiment bien aimé, tu me dis :)

  27. Bon ben c’est sur je ne le lirai pas, c’est vraiment pas possible, trop exaspérant! Je retrouve d’ailleurs dans ta critique les mêmes choses que dans celle de mademoizelle.com. Un vrai bon livre pour cet été : piourquoi être heureux quand on peut être normal, de jeanette winterson, ça ça décoiffe, rien lu de mieux depuis au moins 3 ans.

  28. Alors, tu as commencé par parler de fanfic et déjà, je me suis dit “ouh là !”, parce qu’en général, c’est suuuuper mal écrit (et apparemment, tu le confirmes). Ensuite, tu as utilisé le terme “mum porn” et j’ai pensé : “Chouette ! Un Harlequin collection Rouge Passion !”. J’en ai lu deux dans ma vie, à l’adolescence (empruntés à une copine, pas de ça chez nous !) et j’avais déjà trouvé que c’était de la m… mais il y avais des scènes hot et à 14 ans, ça m’intéressait (on parle d’avant le porno en libre accès partout sur la toile évidemment). Bref, je ne crois pas que le succès de ce livre soit fondé sur une base d’aficionados de la grande littérature …

  29. Ce qui m’amuse, c’est que Garance Doré en fait une éloge dithyrambique sur son blog… bon ok j’exagère un peu mais si peu, faut dire qu’avec son lectorat US, elle est un peu bloqué. Bref.
    Sinon, dans ce billet, plusieurs points que je relève : fanfiction, la majorité des fanfics sont des récits très mal écrit pas des ado qui, même dans leur propre langue ont déjà des soucis de grammaire et de vocabulaire. Et surtout les idées courtes et très stéréotypées. Comment je sais cela : parce que j’en lis beaucoup et que nombreux sont les histoires que je laisse tomber passer quelques lignes. Resucée de Twilight : déjà celui là était une catastrophe littéraire et la traduction en français a été une catastrophe, je bossais à l’époque pour la maison d’édition qui a eu les droits et ai vu des épreuves du truc, de quoi vous dégouté. Préfère encore les Harlequins, au moins je sais ce qui m’attends et ça n’a pas d’ambition. Me méfie du phénomème best seller US grand public, je sais pas, ça coince. Je ne lirais pas ni n’achèterais ces … trucs, vois pas l’intérêt et je trouve ça navrant. Mais bon s’il y a du public qui apprécie (ben oui, on ne lit pas forcé non ??!!). Merci pour cet avis sincère.

  30. J’ai presque fini le premier tome et je suis entièrement d’accord avec toi sur tous les points ! Mais du coup, je ne pense pas enchaîner sur le deuxième, ma curiosité étant assouvie mais plutôt lire un peu de vraie littérature… Pourquoi pas Tess d’Ubervilles ?

  31. J’ai empruntée le premier tome à une copine pour voir si il vallait le coup. Aprés lecture, je me dis que j’ai bien fait de ne pas l’acheter. C’est mauvais, pas du tout sensuel. Anastasia est nunuche à n’en plus finir. Serieux, dans la bit-lit, il y a des bouquins vraiment meilleurs. Exemple la serie des Anita Blake, Meredith Gentry, Le cercle des immortels… Et dedans les scénes de sexe sont mieux écrite et de ce fait beaucoup plus digeste. Dans fifty, J’ai l’impression de lire l’écriture des fantasmes d’une ado. L’intrigue, on peut la retirer sans probléme. Ce livre, c’est juste du sexe pour du sexe.

    Aprés et là c’est un point tout autre que je souléve. Je trouve ça limite de faire publier ce qui est à l’origine une fanfiction surtout sans se donner la peine de la corriger en profondeur. Le fait qu’elle est refusée la correction aprés l’édition demontre un égo assez monstre. Je suis pas fan du Twilight de Stephanie Meyer que j’ai lu juste pour dire je l’ai lu. Mais elle au moins c’est donné du mal dans la rédaction de sa saga. Elle l’ a travaillé. Son intrigue tient la route et ses personnages, elle les a caractérisé. Le côté mievre du roman est voulu, elle ne s’est pas contenté d’aligner les scénes romantiques en pensant ça fera l’affaire comme l’auteur de fifty avec les scénes de cul. Elle a pris le temps de construire son univers, ce qui n’est pas vraiment le cas de fifty.

  32. Pingback: Argent | The Beauty and The Geek

  33. J’adore ceux qui débinent la littérature (bonne ou mauvaise mais surtout jugée mauvaise) à grand renfort de fautes d’orthographe !
    Moi il me fait plutôt marrer ce bouquin (le tome 1 du moins, car pas encore lu le 2) et démontre bien je trouve comment on peut tomber petit à petit dans des choses toujours plus sombres et accepter ce que pourtant l’on repousse. Je m’attendais cela dit à ce que ces deux-là se “détruisent” et se “perdent” davantage… Quant au côté “littéraire” en lui-même, il est clair qu’il ne faut pas s’attendre à de la qualité, c’est plus un côté psy qui émane, je trouve.
    Et côté traduction française, c’est pénible ces “turgescences” et ces “là”…

  34. Tes mots disent exactement ce que je ressens : beaucoup de bruits pour très peu de vent. bref, je préfère les Harlequins, où il y a un souci de structuration des phrases, un désir de passer des informations (parfois!). E.L. James nous sert du “il est beau comme un dieu à chaque page”, des orgasmes phénoménaux à chaque toucher des amants. Il me semble qu’il faudrait mieux et plus pour ce conte du XXIè siècle non? Enfin, l’ecriture étant en train d’évoluer, mettons ces phrases d’un mot sur un nouveau style. Cependant, on ne peut nier le coeur à coeur avec le lectorat. Comme quoi le bon goût et les belles lettres sont les choses les moins partagées aujourd’hui. Et, j’ai acheté la trilogie par curiosité ! (comme toujours! lol!)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>