Great By Sandie : une créatrice inspirée…

L’objet de cette note est l’interrogation suivante : où s’arrête l’inspiration, où commence la copie ??

Cela fait plusieurs fois que je vois la marque Great By Sandie sur des sites de ventes privées, et à chaque fois il y a quelque chose qui me choque. A tel point que j’ai déjà refusé d’en faire la promotion.
Bon là c’est loupé, finalement je vais en parler. Parce que cela m’a rappelé la discussion que j’avais eu avec Jérôme Dreyfuss lors du salon du pret à porter, où comment ces derniers temps le tribunal de commerce de Paris était limite devenu son QG.

Alors déjà, pas moyen de trouver de site officiel ou une quelconque info sur cette marque. Par contre on la retrouve sur nombre de sites de ventes en ligne. Et voici, donc, ce qu’on y voit :

Ce sont mes yeux où il y a quand même une ressemblance troublante un air de famille ? Dans les clous, la forme, jusqu’au cuir qui il parait est identique ?
OK, c’est moins cher que du Jérôme Dreyfuss (moitié, ce qui reste tout de même dispendieux si vous voulez mon avis), cela peut faire le bonheur de fashionistas frustrées, mais que penser ? Copie or not copie ?

Et cela ne s’arrête pas à du Jérôme Dreyfuss like :

400 euros pour le « Nat & Nin » like…

Et quand on va vers les créateurs étrangers, on y met encore moins de subtilité :

Sur le site de 24h00 on trouve le texte suivant :
« La créatrice Sandie , entourée d’une mère et d’une grand-mère stylistes, commence cependant sa carrière en tant que comédienne. Depuis quelques années, sa passion pour la mode a pourtant pris le dessus : elle a lancé sa propre ligne de sacs, séduisant immédiatement boutiques et grands magasins les plus en vue de Paris, de Tokyo et de New York. Les sacs et accessoires Great by Sandie sont fabriqués dans des matières luxueuses comme l’agneau, la fourrure ou le python. L’accent est mis sur des sacs grands volumes qui intensifient et subliment les matériaux nobles utilisés par la créatrice. Mais Sandie n’oublie jamais d’ajouter des porte-monnaie, des pochettes à maquillage mais aussi des pochettes qui se portent sous le bras. Les collections Great by Sandie reflètent les tendances actuelles tout en restant féminines et faciles à porter. »

Ils ont dit « créatrice » ?? ou je rêve…
Je vais arrêter là la démonstration, mais TOUT ce que j’ai pu voir de chez elle m’a immédiatement rappelé quelque chose d’autre…
Je ne sais pas ce que vous en pensez, cette marque est souvent citée sur la blogo, mais perso je boycotte. Na.

En même temps elle n’est pas la seule :

Oohhhh, un Twee ?? non, un « Ethnochic » fils naturel de Paloma (Brontibay) et Twee (Jérôme Dreyfuss)….

31 commentaire pour “Great By Sandie : une créatrice inspirée…

  1. Je ne suis pas vraiment convaincue par la ressemblance entre le Milka et le Billy (car franchement le Milka n’est pas réussi du tout du tout je trouve), mais c’est vrai que le reste est assez édifiant même si c’est très souvent que l’on voit des déclinaisons de it-pièces de créateur un peu partout.

    Mais le fait que cela vienne d’une créatrice est assez fort de café effectivement.

  2. Pareil que Fressine, je ne trouve pas que le Billy soit bien copié, mais le reste est hallucinant !
    Je ne sais pas si la Dame est vraiment une créatrice car on voit bien qu’elle est en mal d’inspiration …

  3. Rendons à César ce qui est à César.
    Bravo pour cette prise de position et dénonciation de copie et surtout du pillage d’idée.
    Peut-être est-ce pour cette raison que la marque n’est pas distribuée autre que par Internet.

  4. franchement, ça me dérange pas plus que ça, j’ai même failli acheter le anna corinna city tote like lors d’une vente chez fruit rouge
    en passant, je suis pas du tout fan des Jérôme jerome D

  5. Ce sont surtout les 3 rivets disposés en triangle (détail marquant chez Dreyfuss) qui me choquent le plus dans le Billy-like.
    Great Sandie n’est manifestement pas si Great que ça.
    J’ai moi même signalé au bureau de Jérôme Dreyfuss des copies conformes de Bernard et de Paul dénichées dans une chaine célèbre … en Australie !
    Les « copycats » sont partous ! 😉

  6. Malheureusement on ne peut pas empêcher ce genre de chose. Je suis en plus certaine que si Jérôme Dreyfuss poursuit en justice cette marque il ne gagnera pas…

  7. @ Fressine : ben voilà, on voit des sortes de reproductions un peu partie (genre chez André, le Anna Corinna, etc.. ) mais elles sont souvent cheap.
    Là c’est le même rodre de prix et soit-disant des pièces « créateurs »

    @ Emilie : ce n’est pas vraiment une copie, mais on voit une forte inspiration : sangles, forme, poche, les 3 rivets, etc…

    @ Karine : c’est la dénomination « créatrice » qui m’a fait écrire ce billet, faut pas non plus se foutre du monde 😉

    @ Lalah : sur les sites de VP, les prix oscillent entre 100 et 200 euros, donc forcément ça fait moins cher et ça peut faire envie

    @ Clémentine : yep, et il me semble qu’il n’hésite pas bcp avant d’attaquer en justice

    @ MB : je n’ai pas fait gaffe à celui là, je vais voir tiens ! (pourtant il me semble qu’ils ont qques modèles originaux, eux)

    @ Clémentine (bis) : c’est pas dit ça… après, je ne suis pas expert, si ce n’est pas la même taille, tout ça

    @ Gallïane : yep, suis allée voir :-)

    @ Célinette : y’en a qui ne se gênent pas c’est clair

  8. C’est pas flagrant pour le Billy, mais pour les autres, la ressemblance est criante. C’est vrai que se dire créatrice, là, c’est un peu prendre les gens pour des poires…

  9. Toi tu sais de quoi tu parles! Tu ne te poses pas en fashionista extrêmiste mais tu sais reconnaître le vrai travail d’un créateur et… le reste! Belle info, j’en tiendrais compte pour mes prochains achats en ligne.

  10. C’est honteux !
    Mon petit coeur d’avocat-qui-aime-défendre-l’opprimé bondit en voyant à quel point cette Madame Sandie se moque du monde…
    Mais cela ne m’étonne qu’à 1/2 : on dit tjs que plus c’est gros, plus ca passe facilement !
    Et là… ma parole c’est du lourd !
    Bon, ok Jérome & ses potes sont pas vraiment des opprimés mais c’est inadmissible qu’on les pille comme ça… eux même paient des tas de salariés pour imaginer, créer, designer, confectionner leurs créations… alors c’est nul
    A ce compte là, moi j’achète PAS… (j’ai pas les moyens pour un vrai mais j’achète pas la copie… )
    Quant à ceux qui achètent, pour le prix d’un Sandie, qu’ils filent plutot dans les souks de Marrakech !!!!
    Bises & caresse au Bump… (any info sur le prénom où tu gardes le secret ?)

  11. @ La Princesse : je ne sais pas si c’est le fait d’en avoir un (de Billy), mais pour moi la ressemblance est tout de même frappante

    @ Ab’Glam : c’était le but :-)

    @ Dory : tu as tout dit :-)
    (secret pour le prénom 😉 et toi ? tu dois connaître le sexe non ?)

  12. Je crois que cela tient aussi peut être à la photo ? Le « Milka » a l’air présenté plus ouvert que le Billy, et je les trouve differents surtout sur le haut du sac…

    Et je les trouve très chers pour des sacs si fortement « inspirés de »…On ne peut pas dire que c’est le prix du design qui est répercuté dans le prix de vente là.

  13. Faut-il prendre la défense de Great by ?
    J’en ai un, que je n’ai pas acheté sur internet mais dans une boutique (de province) qui vend du Swildens, Essentiel, American vintage etc. (pour situer le genre). Donc, non la marque n’est pas vendue que sur internet. Je l’ai acheté à l’été 2007, en soldes, je n’avais alors pas encore de Dreyfuss. Je peux donc comparer, j’ai les deux. Je me suis certes demandé pourquoi cette marque avait un nom tout pourri comme ça. Le cuir m’a d’emblée rappelé celui d’un Dreyfuss. Et je dois dire qu’il tient le choc. Question qualité, le Great est great (le Dreyfuss aussi, mais c’est pas le sujet).
    Alors, faut-il jeter Sandie avec l’eau du bain ? Faut-il acheter Zara, grand copieur devant l’éternel, les yeux fermés, parce que c’est juste de la grande diff », mais boycotter la vilaine copieuse qui se dit créatrice ?
    Pas simple.
    Pour dire, même comme c’est compliqué, ces histoires de copiage, je vous invite à jeter un oeil à l’excellentissime post de Miss Glitzy : What’s new Copycat.

    http://glitzproject.blogspot.com/20…

    Qui l’eut cru, il semblerait que même chez le grand Margiela, on copie allègrement.
    Loin de moi l’idée de donner des leçons de morale, juste peut-être recadrer un peu le débat.

  14. Le billy est super copié.
    Heu, je veux dire « le billy est très inspirant ».
    Il y a quelques mois j’avais noté une forte inspiration du coté d’une grosse marque avec gros pignon sur rue : http://kabotine.joueb.com/news/qui-…

    Mais bon Tod’s, c’est Tod’s quand même…
    Là, Sandy-truc, je ne suis pas prête d’acheter un de ses sacs !

  15. C’est la rançon de la gloire….
    Je pense que c’est inévitable, où commence l’inspiration…où la copie?
    Ca ne me choque pas plus que cela, du moment que ce n’est pas de la contrefaçon.
    Je ne pense pas que Jerome Dreyfuss loupera des ventes à cause de cela…

  16. Oui c’est toujours l’éternelle différence entre la contrefaçon et la copie approchante … Quand c’est juste « inspiré », est-ce légal ? Est-ce « acceptable » ?
    Pas facile tout ça … :-(

  17. @ La Princesse : les côtés du Billy sont rentrés à l’intérieur sur la photo, tu les sors, tout de suite ça ressemble plus 😉

    @ Charlye : c’est sur le nombre que c’est impressionnant

    @ Frieda : héhé, et oui, tu as toujours le mérite d’alimenter le débat :-)
    Je ne comparerais pas avec Zara ou André, dont le but est de faire descendre dans la rue le plus rapidement possible les tendances, qui à copier carrément.
    Le cas de Margiela que tu cites est édifiant, et je suis bien d’accord que la copie est monnaie courante dans la mode même pour les grands couturiers (genre ceux qui arpentent les depots-ventes, les frippes, pour trouver de vieux modèles de grandes maison oubliés et les remettre dans leur nouvelle collection, tu avais lu Fashion Babylone ?)
    Non, là ce qui me choque, c’est l’appellation « créatrice » cumulée avec le nombre de « copies » parmi sa collection, il y aurait un ou deux modèles « inspirés » passe encore, mais là ça sent justement le manque d’inspiration.
    Le tout avec des prix prohibitifs (plus de 400 euros pour le Anna Corinna like, plus cher que l’original), j’espère bien qu’au moins avec ce prix il y a la qualité ….

    @ Kabotine : le pb est que le style de Jérôme Dreyfuss est tout de même très marqué et très reconnaissable.
    Donna Karan avait fait des copies également ….

    @ Olga : inévitable, oui, généralement chez le chinois du quartier, et à bas prix. Donc pas de concurrence possible.
    Quand on utilise le même cuir et qu’on se situe dans les mêmes gammes de prix, pour les non initiées, c’est un problème

    @ Marieand : ça doit être marrant de travailler au tribunal de commerce de Paris pour ça

  18. t’as raison walinette j’achète pas great by sandie au prix fort quand même déjà que j’ai pas acheté lors de la vente privée fruit rouge car je ne sais pas trop ce que ça vaut, pour JD les modèles ne m’inspirent pas trop mais ça reste de jolis sacs

  19. Autant d »inspirations » pour une créatrice, ça fait beaucoup en effet.
    La copie de Jean est bien flagrante, même type de cuir, même forme, même couleur, même chaîne, les 3 rivets, bref ça va loin dans les détails…
    Et la conception de ces sacs est-elle aussi éthique que celle des sacs labellisés agricouture de Jérôme Dreyfuss? Parceque c’est un paramètre important dans le prix de ces sacs.

  20. en voici une autre qui se dit « Créatrice », la marque Petite Mendigote avec une copie de la marque haut de gamme Pauric Sweeney, il y a juste à jeter un coup d’œil sur le site de luxe prêt-à-porter, on peut y voir le sac Ryder qui a apparemment très inspiré Petite Mendigote pour faire ses sacs Perle et Mousse!
    Et oui certains copient des marques moins connues du grand public, et ça passe inaperçu!

  21. A vous qui critiquez Great by Sandie, qui soit disant « copie » les modèles des autres,

    vous n’avez pas idée de ce qui se passe dans les grandes maisons (comme marc jacobs, paco rabanne pour ne citer qu’eux, et parce que je les connais bien, en effet, je suis styliste en accessoires de mode et je sais bien comment tout ça se passe en réalité), les stylistes sont clairement priés d’aller faire des shoppings chez les autres créateurs pour les copier (au mieux ce sont des shoppings dans des boutiques vintage, au pire chez des créateurs qui rament).

    Les copies sont flagrantes pour de très nombreuses marques.

    Le modèle soit disant copié de Nat & Nin, c’est Marni qui l’a lancé en tout premier, absolument pas Nat & Nin. Et puis n’imaginez pas que des marques comme Great By Sandie, Petite Mendigote et brontibay s’inspirent de Nat & Nin… faut pas exagérer non plus…
    En ce qui concerne Nat & Nin, renseignez vous mieux, allez voir leur magasin 113 rue d’aboukir à Paris, et vous verrez l’envers du décor, toutes leurs copies…

    à bon entendeur…

  22. @ Fashionexpert : je suis bien d’accord avec toi, les « inspirations » sont monnaie courante et je ne citais pas non plus Nat & Nin comme référence (merci pour l’info sur Marni, il fallait donc remonter plus loin)
    Ce qui me gêne en revanche, c’est l’accumulation de ces inspirations pour qqun qui se labelise « créateur ». Les Dreyfuss like, anna corinna like, etc… au bout d’un moment, ca a fini par me choquer.
    Pourquoi ne pas chercher l’inspiration dans le vintage, les anciennes collections, etc.. mais il faut que ça reste subtil je trouve. Copier un modèle « phare » du moment comme le Billy c’est vraiment maladroit…

  23. @ walinette,

    Anna corinna n’est absolument pas la premiere à avoir utilisé cette poignée!! elle est apparue sur des sacs des années 70 et elle est maintenant sur tous les sacs des chinois de la rue beaubourg et chez zara!!!!!

    Quant à la notion de « créateur », ce sont les rédactrices de mode des magazines et des sites de vente en ligne qui nomment ces peronnes de « créateurs », la plupart des gens qui font des sacs ne se considèrent pas comme des « créateurs » mais souvent comme des « artisans ».

    Enfin, à noter, Great by Sandie est diffusée, en plus des magasins multimarques, aux galeries lafayette, bon marché, franck & fils, BHV etc. S’il y a avait un quelconque doute sur ses inspirations, connaissant les acheteurs des grands magasins, cette marque n’y serait pas diffusée à on avis.

    A+

  24. @ fashion expert : je ne doute pas de vos informations, mais comme je le disais : que Anna Corinna se soit inspirée de modèles des années 70, ca ne me choque pas. Par contre, que Great By Sandie reproduise ce modèle alors que le Anna Corinna est une référence en ce moment, je trouve cela maladroit : cela fait trop « je surfe sur la mode ».

    Quant au cautionnement des enseignes multimarques, je ne me baserai pas dessus. Lors du salon Premiere Classe en compagnie de J. Dreyfuss, on a vu passer une employée du Printemps avec une copie flagrante du modèle « Robert », commandée par le magasin…

  25. ce que je voulais dire, c’est que great by sandie s’est , elle aussi, sûrement inspirée d’un modèles des années 70. Ce genre de choses est tres frequent; si son modele ressemble à celui de anna corinna, c’est peut etre que les deux se sont inspirées du meme sac vintage.

    Un exemple, la marque Pourchet a sorti pour l’été 08 un sac avec des petits plis devant. J’ai vu exactement le meme détail tres significatif dans le magazine l’officiel 1000 modeles accessoires hiver 08 09 pour la marque miu miu il me semble.
    Comme je ne pense pas que miu miu s’inspire de Pourchet, c’est bien que les deux marques se sont inspirées du même article au départ…tout simplement!

    Encore un exemple, Pourchet a sorti pour l’été 08 un sac bowling (dans la ligne nommée « notre-dame », rééditée pour l hiver 08 09 et donc toujours visible sur http://www.pourchet-paris.com). Or longchamp a sorti pour l’hiver 08 09 quasiment le même bowling (modele cosmos shopping sur le site web de longchamp). Les deux marques se sont donc inspirées du même modele aussi.

    Il ne faut pas croire, tous les créateurs s’inspirent mutuellement…

    A méditer…

  26. oh la copieuse ! qui à copié qui ? Ben vu que Billy et Le Twee existe de puis quelques années maintenant, ben c’est Sandie la copieuse ! IIl appelle ça une créatrice ? Pour moi un créateur ou une créatrice ne s’inspire pas autant sur un autre modèle. L’exemple de Billy est frappant, en plus les détails qu’elle a changé sont affreu sur cette copie de Billy, c’est grossier, fini sans être fini, bref affreu ! J’ai aperçu ces modèles chez Hermé à Toulouse, m’y suis pas tarder dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *