L’hyper féminité

Aussi loin que je me souvienne, je ne me suis jamais sentie “femme”. Fille, oui, pas de problème, mais femme, pas vraiment. Femme fatale encore moins.

Pourtant je suis loin d’avoir un physique androgyne, j’ai plutôt les courbes là où il faut. Est-ce que cela vient de mon gabarit plutôt petit ? Marilyn n’était pas bien grande non plus il me semble.
De la façon de m’habiller ? Je n’arrive pas je crois à associer plusieurs symboles forts : les talons hauts, la résille, le rouge à lèvre, la dentelle, la jupe crayon, les décolletés. Si j’en place un il faut que je casse “le reste” avec une paire de baskets ou un t-shirts. Look éternellement fille, ado parfois même.

gambette

(talons Peter Kaiser, collant Alexis Mabille pour Gambette Box, jupe en simili Vero Moda)

Alors le week end dernier, j’ai essayé. Oh, quelques minutes seulement, l’homme m’ayant accueillie avec les yeux ronds comme des soucoupes. Ce n’est juste pas moi. Les collants et les talons pourquoi pas, mais il aurait fallu une jupe patineuse, plus “fille”. La jupe crayon pourquoi pas mais avec des baskets et un sweat. La séduction premier degré, les symboles affichés, voilà, je n’y arrive pas.

Autant vous dire que je suis allée me changer fissa. Un bon vieux pantalon de jogging et hop …
Vous vous sentez féminine comment ? Enfin, “femme”, je veux dire ?

 

59 commentaire pour “L’hyper féminité

  1. Tu es sure que la féminité tient à des bas et des talons de 12 ? tu est sure qu’on ne croise pas des filles féminines en jogging et des camionneurs en jupe ? tu ne penses pas que c’est quelque chose d’indéfinissable et qui est à l’intérieur de soi ? et qui se perçoit des autres quelque soit la tenue ? quelque chose qui n’aurait rien à voir avec les fringues mais avec la douceur, la fragilité, la sensualité, la gentillesse, la maternité….

    • Non,je ne crois pas du tout que féminité égale douceur,gentillesse,fragilité etc…(ça me fait penser à la dernière chanson de Stromae où il caricature les clichés sexués justement) sinon,on n’est pas prêtes de diriger le monde à égalité avec les hommes.Les femmes peuvent être hargneuses,ambitieuses,agressives comme eux et heureusement…

      • Ouhla ! moi je ne pense pas que les femmes veuillent diriger le monde, ce n’est pas de ce côté là qu’elles cherchent l’égalité avec les hommes ! et les femmes que tu décris hargneuses, ambitieuses etc… c’est la chanson de Renaud, Mme Tatcher ! il ne faut pas nier les caractéristiques de chaque sexe ! le femmes sont plus douces que les hommes en général ! et alors ? c’est une évidence et où est le problème ? il ne faut pas se tromper de caricature ni de combat, sauf à vouloir finir tous hermaphrodites ! pas moi !!

        • c’est aussi cliché de dire que les femmes sont plus douces (tu as une étude qui le prouve??) que de dire que pour se sentir femme il faut des talons de 12.Tu te sens douce et fragile,très bien,moi pas…je ne suis donc pas une femme?arrêtons les généralités sur tous les groupes,ça sera déjà un grand pas.

  2. Comme toi, je ne peux pas le total look. Les talons avec un jean déchiré, une jupe crayon avec un sweat (c’est d’ailleurs tellement plus joli pour moi qu’avec un décolleté…) bref la féminité par petite touche. Le seul truc avec le quel j’ai vraiment du mal : le décolleté, j’ai horreur des regards que peuvent se poser sur mon 95B dès que je porte un semblant de col V, je rêve d’une petite poitrine !

  3. tu aurais du look complet car ça semblait super joli …
    le total look, moi non plus je ne peux pas, non parce que je ne veux pas mais parce que je ne peux pas … les escarpins c’est pas possible ;-)
    mais j’avoue abuser du décolleté (mais pas jusqu’au nombril ;-) ) et des cols bateaux pour montrer un bout d’épaule

  4. Bonjour,

    C’est un peu pareil pour moi! Ce qui semble naturel pour certaines est “trop” pour moi, j’ai l’impression d’être déguisée ! Je n’assume pas tout simplement,ce n’est pas moi!!!bisous bonne journée

  5. Je me reconnais à 200% dans ton témoignage…
    Je suis pourtant un peu le prototype de la “femme femme” façon cliché… grande blonde gros nénés… en général, je ne laisse pas les hommes indifférents.
    Je préfère dédramatiser en étant rigolote, brouillon et par essence peu ou pas coiffée…
    Je ne me sens pas à l’aise dans le rôle de la vamp mais bien plus dans celui de la femme enfant.
    ET quand j’achète des bas ou des sous vetements sexy, ils restent en général sagement dans leur tiroir.
    Je me dis souvent que c’est dort dommage et que je passe peut être à côté de quelque chose.
    Bref. Merci Cécile pour ce témoignage.

  6. Jupe crayon, bas, talons et décolleté c’est une caricature de la féminité, un fantasme masculin ! Compare les collections de quelques créateurs, et tu verras que c’est souvent le cas (avec tout de même quelques génies comme Gaultier ou Alaia qui ne sombrent pas dans la vulgarité ou manient très bien le second degré).
    Rien de plus normal que de ne pas pouvoir incarner ce qui relève du fantasme et de préférer piocher un ou deux éléments de ce “code” en fonction de sa personnalité. J’ai longtemps joué du décolleté, avec un bonnet A c’est faisable et mignon. Aujourd’hui je mettrai plus facilement mes jambes en valeur… mais dans un slim (non mais oh !) ou un short en été.
    Et sinon je casse beaucoup mes looks avec une paire de sneakers ou une chemise à carreaux ou un velours un peu fatigué.
    Bonne journée !

  7. Je comprends, quand on ne se sent pas bien dans une tenue, normal que les autres regardent bizarre aussi!
    De mon côté, même si je le fais de moins en moins avec bébé qui est là, j’aime encore me faire des petits trips féminité, pour le resto ou pour le boulot… Mais même si j’assume bien ces tenues, quand je rentre, c’est direct en UGG :)
    Bises
    Marie

    http://www.modenmarie.com ★★★

  8. Je pense que tout vient de ces collants; j’ai beaucoup de mal à les porter… pour l’instant, ils me servent à faire des essayages , un peu comme toi.

  9. J’aime beaucoup être hyper féminine. A l’inverse c’est le jogging et les pantalons qui sont plus difficiles à porter et à assumer. Le principal c’est que chacun se sente bien dans ce qu’il porte… Bonne journée.

  10. J’aime beaucoup être hyper féminine. A l’inverse c’est le jogging et les pantalons qui sont plus difficiles à porter et à assumer. Le principal c’est que chacun se sente bien dans ce qu’il porte… Bonne journée.

  11. Même chose pour moi ,fille oui mais pas femme et pourtant je trouve ça jolie sur les autres mais ça ne me correspond pas,je me sens au mieux ridicule et au pire dadame mais jamais sexy avec les attributs dits féminins alors je fais comme toi je décale et j’aime les jupes patineuses avec des boots épaisses et l’escarpin avec le jean.

  12. Une femme “fatale” est un objet de désir formaté par les hommes,il serait donc inquiétant de revendiquer ça comme une identité propre,celles qui le sont ne vivent qu’au travers du regard de l’homme (et cherchent désespérément leur amour).Se sentir une femme n’a rien à voir avec des talons,des noeuds et des collants!

    • Certes, mais de nos jours, la norme “femme fatale” est loin d’être la norme pour les femmes : au contraire, la norme est devenue celle de jeunes femmes autour de 25 ans. Les tenues plus adultes ne sont plus du tout en vogue. Je ne trouve pas ça très rassurant. Si beaucoup de femmes se sentent et s’habille plus ado/fille que femme, c’est que c’est la norme actuelle. Plus que jamais la femme se doit d’être jeune ou qu’il émane d’elle la jeunesse pour être attirante. C’est ça, maintenant, le formatage qu’on subit pour répondre au désir des hommes.

      (Et, accessoirement, sur la tenue de la photo, j’ai personnellement surtout du mal avec les petits noeuds, qui font cucul au possible et pas femme du tout, de mon point de vue.)

      • on peut penser que si une femme porte des jeans troués et des converses c’est justement qu’elle ne s’habille pas dans le seul but de plaire aux hommes,mais que du coup c’est pour plaire aux copines effectivement…les injonctions comme rester jeune s’épiler scrupuleusement,être mince oui il faut savoir ne pas s’y plier,comme à celle de s’habiller pour exciter les mâles,on n’est les objets de personne.
        (je n’ai rien contre les noeuds,les talons,etc)

  13. hello

    très intéressant comme sujet!

    moi je me sens femme sans avoir besoin d’accumuler les clichés. en revanche je suis capable de le faire, pour une soirée ou un évenement.

  14. Je plussoie le commentaire de Carolinechérie dessus: “tu est sure qu’on ne croise pas des filles féminines en jogging et des camionneurs en jupe”

    Non, la jupe/talons/petite blouse/collant n’est pas non plus ma tasse de thé, et oui je me pense encore en “fille” (mais je suis plus jeune, peut-être que ça va changer? Enfin vu mon parcours et le tien, je pense plutôt finir comme toi dans quelques années :) )
    En fait, le chic n’est pas encore vraiment ma tasse de thé, même si j’admire beaucoup les personnes “bien habillées” (ce qui n’a pas grand chose à voir avec les canons de la féminité à la Marylin). Je préfère la pochette rock au sac à main de dame, même si j’en rêve parfois!

    Mais pourquoi ne pourrait-on pas être femme en boyfriend jean et baskets? Et sac à main de dame?

  15. Pour moi l’image de la femme en résille, talons, robe décolletée et parfum capiteux est un peu désuète et ne signifie pas forcément féminité.
    Comme toi, je me sens plus fille que femme (la peur de vieillir y est peut-être pour quelque chose) et je décale mes tenues pour ne pas me sentir déguiser (jupe et motardes, jeans et talons…).
    A noter que depuis que je me laisse pousser les cheveux, je me sens plus féminine !

  16. J’ai déjà tenté le “femme-femme”, je m’y sens empruntée, peu à l’aise. Et comme toi je préfère casser le genre, je m’y sens bien plus confortable et moi-même.

  17. Je tente parfois des total look, mais ca part plutot dans le stéréotype “secrétaire retro 50′s” et globalement dans le look rétro que dans le look de femme fatale. Maisa me donne quand même l’impression d’être un peu déguisée: de temps en temps c’est marrant à faire, mais ce n’est plus complètement “moi”. Le look de femme fatale, ca dépend aussi énormement de l’aisance et de la confiance en soi: si on se sent mal à l’aise dedans, ca ne fonctionnera pas du tout et n’aura pas l’impact que c’est sensé avoir. Quel que soit le look ou total look que l’on porte, si on ne se sent pas à l’aise dedans, ca ne fonctionnera pas vraiment, je crois.

  18. Je me sens féminine avec les attributs qu’il faut j’ose les jupes crayon les collants couture et les talons mais jamais de décolleté. Je n’ai même pas la poitrine généreuse ais peut importe je trouve que ca c’est toujours la touche de trop. Après il faut avouer que ce sentir femme ça ne passe pas forcément par des talons des collants plus une jupe un beau tailleur pantalon des talons un peu de rouge à lèvre mettent aussi la féminité en valeur mais c’est vrai que l’impacte jupe+collants+talons sur ces Messieurs est toujours étonnant à voir (et flatteur la plupart du temps)

    • A LNChou
      Je ne suis pas vraiment d’accord. Une femme en teeshirt et jean peut être beaucoup plus sexy qu’une femme en slim!
      L’important c’est de porter ce qui nous va et nous met en valeur. Franchement ce n’est pas en mettant un slim moulant qu’on est sexy! Une femme n’a pas besoin de se déguiser pour être sexy.
      Personnellement je pense que c’est au naturel qu’on est le plus sexy! Et je pense aussi que beaucoup d’hommes sont de cet avis ;)

  19. pour rebondir sur vos remarques, oui je pensais “représentation”, “image” de l’hyper féminité. Par se sentir femme par nos actes..; Bien que. Je me sens bien fille, mais femme avec une hyper sexualisation qui remplit les clichés des fantasmes masculins, ben non.
    Je me demande aussi si ce n’est pas une évolution de la société, on croise de moins en moins de femmes répondant à tous ces clichés non ? Hollywood mis à part. Dans mon entourage en fait je n’en vois pas.
    Comme si finalement on n’a moins besoin de ces artifices pour se sentir fortes et supérieures aux hommes, on s’est émancipées.
    C’est un sujet complexe finalement.

    Mais du coup je reviens à ma question : il y a des jours où on a plus envie de se sentir sexy, désirables, est-ce que cela est différent de l’envie de se sentir femme ? Et ces jours là comment les jouez-vous ?
    Je pense aussi que certaines jouent avec les fantasmes masculins, mais ils ne sont pas forcément non plus stéréotypés et là où on les attend.

    • Avoir envie de se sentie sexy et désirable ça arrive, mais je pense qu’une femme habillée sexy mais mal à l’aise ne sera pas forcément désirable… ou alors elle le sera parce que le mec/la meuf en face la trouvera belle dans sa gêne, peut-être!

      Après ça dépend du public. Je pense qu’on peut être un peu plus sexy que tous les jours avec des petits détails, un slim ou une jupe bien taillée, et des talons, je crois que les talons ça fait beaucoup… mais il m’arrive de me sentir très féminine (et très regardée, manifestement) avec juste un slim, un haut court qui ne cache pas mon derrière et une bonne paire de Newbury boots :-) C’est peut-être juste le contraste avec le moi de tous les autres jours ^_^

      Et pour revenir sur le côté “forte et supérieure”, oui, je pense qu’il y a de ça: une femme qui s’assume est mille fois plus désirable qu’une autre qui ne sait pas où se mettre parce qu’elle n’est pas bien dans ces fringues/bottes/whatever. Et vice-versa. Mon uniforme slim/newbury est mon choix premier lorsque j’ai une réunion un peu importante au boulot.

  20. alors moi pour me sentir feminine l’hiver c’est soit boyfriend( et oui lol) avec escarpins soit un jolie pull cachemire dos nu porter directement sur la peau avec un slim et de jolies petites ballerines ;)

    http://unefillelamodedesaddictions.fr

  21. Ca me fait penser à Dita et à la pin-up.
    Je pense que c’est surtout l’image que renvoie les autres, dont les hommes, qui te fait dire hyper féminité, car en soi cette association n’est pas choquante, mais c’est plutôt comme les autres la perçoivent !

  22. Alors je me permets de rajouter le grain de sel d’un mec.
    Vous jugerez.
    Pour moi la feminité ne peut pas etre englobée dans une ‘recette’ ou un ‘outfit type’. Les pubs et campagnes de mode nous le font croire mais c’est faux. Pechant dans mes souvenirs, voici pour moi les trois plus grands moments de feminité dont je me souviens avec ma choupette dans les 2 ans passés
    - Elle s’etait mise en robe du soir (la oui on est dans le cliché) pour un evenement du boulot et elle etait furieusement belle et sexy
    - Elle portait un jean et son pull preferé et elle buvait un thé nonchalamment allongée sur notre canapé un dimanche
    - Elle portait Liam, agé des 24heures, a la maternité

    Voili. Au final pour moi la feminité ca fonctionne comme un vin avec un plat. Il n’y a pas que le vin qui compte. Il y a le plat, l’ambiance, avec qui vous le buvez, etc.
    Quand tu t’es mise sur ton 31 feminin et que tu as debarqué dans le salon, peut etre que ton mec etait pas dans le mood, plutot a se demander s’il allait s’ouvrir une biere, etc…

    Donc mesdames, essayez d’etre féminines, bien sur. Vous y arriverez regulierement. Mais ne forcez pas. Et dites vous bien que très souvent vous serez les plus féminines quand vous n’essaierez pas, ou sans meme le savoir. Le coeur de votre mec fondera lorsque vous vous remettrez les cheveux sur le cote l’air de rien. Vous leverez les yeux, et vous le verrez vous regarder, l’air un peu con. Et vous lui direz “Ben alors, qu’est ce qui t’arrives? tu me regardes bizarrement”. Il repondra un peu géné “Non, non, rien…”.

    C’est un peu ca la magie de la féminité – ca arrive souvent sans crier gard.

    • Nickel ce grain de sel !
      Peu de temps que je l’ai compris, enfin qu’on me l’a fait comprendre… Il y a quelques mois, le boyfriend de l’époque, m’a exactement fait ressentir ce genre de choses. Lorsqu’il m’a “sauté dessus” un dimanche soir où j’étais en mode chemise d’homme + pantalon coton + gazelle Adidas + no makeup, j’ai littéralement halluciné. Ce que j’en ai compris, et qu’il a confirmé : j’étais propre, fraîche, repue d’un repas de sushis en tête à tête et je ne cherchais absolument pas à le séduire, je rangeais soigneusement mes vêtements. Il m’en a appris beaucoup des choses de ce genre, et n’hésitait jamais à dire ce qu’il pensait mais plus du genre “ça te va bien / “pas trop, je préfère ça plutôt ” que “j’aime bien / j’aime pas”.
      Bref, je m’habille pour moi, selon mon humeur, mes envies, les conditions météo (bah ouais désolée mais le manteau ouvert sur un décolleté plongeant quand il fait -10° je ne peux pas).
      J’ai horreur des total looks, et je me reconnais un peu dans ce que dit Walinette, d’ailleurs c’est aussi pour cela que je la suis : sans étiquette ou codification de “tendance” (genre “moi j’ai un style bohème-chic-romantico-rock ahahaha), fonctionne au feeling (ou pas parfois, et c’est ce qui est intéressant), teste des choses, et ajoute toujours la touche de nuance ou de décalage.

      Bisous, bisous
      je ne me suis pas relue mais je sens que ce n’est pas intéressant ahah ! tant pis j’avais envie d’écrire :-)

  23. Je suis comme Laetitia, j’aime mélanger les styles: escarpins et jean troué, manteau oversize et sac designer, jupe asymétrique et sweatshirt. Le truc femme, ce n’est pas pour moi, même si j’ai 40 ans. Après, la féminité ne tient pas que de la tenue, mais de tellement de détails. Une nuque dévoilée, de jolies mains, de jolis pieds, un sourire mutin…
    Mafalda ❤
    http://www.mafaldadotzero.blogspot.fr

  24. ha bas moi non plus je ne me sens pas encore assez femme pour pouvoir mettre des collants comme ça…. quoi que je pourrai le mettre avec une touche bien rock!

    http://www.passionnanteetpassionnee.com/

  25. Depuis que je te connais j’estime que tu n’exploites pas ton potentiel de séduction à sa juste valeur. Même les collégiennes j’en vois de nos jours qui ont des décolletés jusqu’au nombril ! Comme par ailleurs tu n’es pas particulièrement pudique, je pense que le problème vient d’une féminité que tu n’assumes pas pleinement dès qu’il s’agit de sex-appeal. Peur inconsciente du péché, de la trahison, d’entrée dans un monde d’adultes?? Toi seule peux le dire…
    On aurait aime voir plus de photos là! ^^

  26. Je rejoins M E.
    Il faut arrêter avec les stéréotypes de la féminité.
    Il peut y avoir juste un petit accessoire, une allure, un geste, un vêtement dans lequel on se sent désirable, une attitude. Et d’un coup simplement on est féminine.

    Le total look, jupe moulante-cuir-bas résille-bas couture-talons aiguille-décolleté-rouge à lèvre, et tout et tout, c’est un peu trop. Point trop n’en faut.
    Ne surtout pas accumuler tous les clichés de la féminité.
    La subtilité est sans doute le secret de la féminité réussie.

    Je trouve toujours dommage, les filles qui n’arrivent pas à se sentir féminine. J’ai toujours aimé être une fille et m’habiller en fille. (Point de basket pour moi !). J’ai deux filles (10 et 6 ans) et je crois aujourd’hui en tout cas qu’elle ont cette part de féminité qui les rends bien dans leur peau de fille. Et c’est important, pour moi en tous cas.

    P.S : Entre nous le nœud sur tes bas, c’est un peu too much !! :-)

  27. Un peu comme toi…j’ai longtemps travaillé en équipe avec des hommes, et j’avoue que j’ai simplifié mes tenues. En jean et baskets, j’avais l’impression d’éliminer toute barrière de genre. pas contre jamais d’impasse make-up! C’est peut-être idiot, en même temps, j’aime le style féminin pas trop marqué alors!…;)

  28. Je suis sure que le look complet te va a merveille ! Mais je suis comme toi je n’ose pas (surtout pour le regard des gens autour cela ne tiendrait que de moi … )

    Femme ou Fille ou même androgyne , tes looks sont toujours réussis ;)

    Bises

  29. J’aurais aimé voir la tenue complète ;) on attribut tous ces artifices à la féminité certe mais heureusement çà ne se résume pas qu’à çà aussi. Moi j’aime les filles qui s’habillent de façon très féminine, sans la vulgarité, et je pense que tu devais être belle ainsi même si çà ne te correspond pas au quotidien.

  30. Ces jours là, où j’ai envie de plaire à mon homme (et aux autres aussi, hein ;-) , je porte un jean beau cul droit foncé tout simple, des talons. En haut peu importe, mais je mets mes dessous les plus sexy. porte jarretelle, et tout le toutim. Ok c’est pas confortable, mais ça me rappelle à quel point je suis une bombe (autoconviction bonjour). Mon homme dit que je me tiens différemment, et que j’ai le regard qui “incite”. Et après 11 ans de vie commune je le prends comme un compliment!
    C’est un peu mon moyen de repasser en “mode on”. ça ne rate jamais!

  31. Beaucoup de commentaires intéressants :-)
    Mon avis est que la ligne entre se sentir sexy et aguicher la gente masculine est mince, et vite franchie si l’on accumule les signes ostentatoires. Ma règle perso est jamais de talons ou de décolleté avec une mini, mais avec un slim oui. Bref doser, et le look vamp à la sortie de l’école ou au supermarché, c’est juste ridicule non?

  32. Moi j’ai commencé à bosser dans un bureau très classique (cabinet d’avocats américain, plus coincés que les français) donc j’ai du assumer la totale tailleur-jupe (le tailleur-pantalon étant mal vu, oui oui) + talons + chemise ou blouse + souvent un chignon ou quelque chose de ce genre.

    Au début j’ai vraiment eu du mal, et puis je m’y suis habituée, quand je m’habille j’arrête d’être la fille sympa et un peu timide pour devenir une super power-woman (heu, dans mes rêvés). Par contre j’évite d’abuser du décolleté et du rouge à lèvres. et chez moi, je suis en jeans-pulls-ballerines. Et la résille, même pas en rêve!

  33. Je crois qu’on a effectivement moins besoin aujourd’hui de cette panoplie pour exister en tant que femme. Depuis qu’on a découvert qu’on avait un cerveau, le total look de femme fatale est un déguisement superflu ! Lol ! Sérieusement, la jupe crayon, les bas couture, les escarpins…ça fait film en noir et blanc et pas vraiment réalité 2.0… La féminité d’aujourd’hui est plus naturelle, ça n’est ni mieux ni moins bien qu’avant, c’est juste l’époque qui veut ça. Avant le retour de balancier dans quelques années !

      • En fait je pensais pas, mais alors pas du tout au porno !!! Quand on parle féminité, c’est drôle mais c’est pas ce qui me vient à l’esprit !…
        Simplement l’époque a changé… ;)

  34. Pas convaincue que ce style convienne à toutes les personnalités.
    Moi, habillée en “femme fatale”, je me sens déguisée. Alors, quand je veux jouer l’ultra-féminité, je garde mon style rock/sport et je joue avec un haut plus féminin, plus “osé”, je mets des chaussures à talons et je joue du maquillage et des accessoires.

  35. Mais en même temps, ce que tu décris (talons + jupe crayon + collants sexy + ràl) c’est une panoplie, qui d’ailleurs ne fait pas trés moderne, ou tout du moins pas pratiquable dans la vraie vie (on ne voit vraiment ce genre de tenue complète qu’à des soirées chics ou au ciné, non ?). Donc tant mieux, tu as intégré la modernité et pas le carcan ;-)
    Sinon je crois pas que ça n’a pas tellement à voir avec son physique, le fait de se sentir femme ou pas , pour moi c’est un mélange entre l’image que nos parents nous ont donné de nous, leur vision de la féminité, notre rapport au corps (ce qui n’est pas la même chose que le corps “réel”), notre maturité émotionnelle etc…Quelque chose de bien complexe quoi !

  36. Moi c’est drôle c’est tout l’inverse : j’adore le look hyper-féminin, j’ai porté sans complexes les collants avec le petit noeud déjà 2 fois (pour l’anniversaire d’un copain et pour une soirée de gala) avec robe mi-longue et décolleté… Et c’est quand je me met en jean (ça m’arrive genre 3 fois par an) que les gens me regardent bizarrement en se disant “qu’est-ce qui lui arrive ??” :)
    Je pense que la féminité c’est aussi se sentir bien dans ses fringues. Si tu te sens “déguisée en fille”, ça ne colle pas. Pas plus que si tu te sens “déguisée en mec”.
    Moi aussi j’aurais bien aimé voir le look entier et la remarque masculine plus haut n’est pas bête : peut-être que ton chéri n’était pas en “conditions” pour te voir débarquer avec le grand jeu sexy ! (le vêtement c’est aussi une question d’atmosphère, d’ambiance… comme quand on se sent en décalage quand on débarque en robe de soirée à une fête où tous le monde est en jean !)

  37. Sujet très intéressants, j’ai beaucoup aimé lire les opinions de chacune et chacun.

    Mon petit point de vue à moi, le terme “féminité” me hérisse de partout !
    Être femme est un état (on va faire simple et laisser les LTGB) de côté, et ce qui est trop appelé “féminité” (donc obligatoire pour être femme), n’est que l’image que l’on donne pour plaire au sexe opposé.
    Sexe opposé qui a le même problème soit dit en passant, pas facile de faire 1m90 avec la taille égyptienne et de gros muscles…

    Être sexy, par contre, pour plaire à un autre ou juste pour se faire plaisir le matin parce que vu le temps pourri il faut bien ça, c’est rigolo parfois, et, pour moi, ça a beaucoup changé avec l’âge. Plutôt mini-jupe, tallons hauts et yeux de biche à 20 ans, plutôt joli décolleté mais pas trop, slim et yeux de biche maintenant…

    Et quand aux commentaires sur la femme qui est douce par essence ou le pantalon en tenue masculine, c’est marrant, j’ai l’impression de lire le courrier des lectrices de Match des années ’50, je vous conseille, c’est marrant.
    Ou pas en fait.

  38. Walinette tu parles d’une évolution de la société,tu ne vois pas de femmes comme ça dans ton entourage,je suppose que ce sont des femmes qui travaillent,sont “d’égales à égales” avec leur conjoint (rarement le cas avant)….crois moi que dans des milieux où les hommes gagnent beaucoup d’argent,les femmes à leurs côtés portent toute la panoplie,et “bizarrement” elles dépendent d’eux financièrement,ce sont des femmes objets.Elles le sont de leur plein gré hein rien ne l’interdit mais si se sentir femme c’est mettre une panoplie sexy pour plaire à un homme qui t’entretient,ma foi j’aime autant me sentir homme ;-) chacun son truc

    • tu parles des fameuses “trophy wife” non ? en gros leur seul boulot c’est d’être au top physiquement pour pouvoir être “exhibée” par leur mari.

  39. Je ne commente que très rarement, je préfère lire, mais j’avais envie d’apporter mon petit petit témoignage…
    Je me sens “femme” aujourd’hui, à 34 ans, j’assume plus mes choix vestimentaires, mes courbes, ma vie quoi! Je pense savoir ce qui me va ou pas ( Ce qui n’était pas du tout le cas à 20 ans j’étais plus “fille et complexes” )

    Je suis éducatrice spécialisée donc porter des escarpins, une jupe crayon, de la résille etc. n’est pas compatible avec ma vie de tous les jours (la blague! ça serait cocasse!). Je suis plus à l’aise en baskets ou boots à talons pour aller bosser et je me sens toujours “femme”.

    Du coup, je n’hésite pas à être un peu “sexy” en mettant des escarpins, parfois une jupe crayon, rarement voir jamais de la résille, mais du rouge à lèvres oui et une chemise en jean par exemple! Et ça ,dès que j’en ai l’occasion pour une soirée ou un diner en amoureux, étant donné que je ne peux pas le faire le reste du temps j’en profite pour les mettre le soir et le week end !! Héhé! Et je me sens jolie et sexy parfois, et pas du tout d’autres fois, tout dépend de mon humeur…

    Les baskets et la jupe crayon ou toutes les autres jupes ne sont pas compatibles pour mes jambes et moi malheureusement. Mais je trouve ça très féminin et sexy !

    Le tout est de se sentir bien dans ses baskets ou escarpins ! Femme ou Fille on peut être très sexy.

    Je finirais par un conseil de ma mère qui me disait souvent “si tu portes une mini ne mets pas de décolleté et vice et versa, pour ne pas faire vulgaire, pour rester classe il faut savoir suggérer” mais je crois que je suis hors sujet là !

    Quand j’y réfléchis, c’est à elle que je pense pour ce sujet, ma mère était toujours très bien habillée, jolie, sexy mais pas trop, classe et femme voilà l’image qu’elle me renvoyait quand j’étais enfant/ado et ça me donnait envie d’être comme elle une fois adulte… bon c’est raté ! Mais on a des boulots différents aussi.

    Bonne soirée Cécile.
    Tu nous montres la photo de toi avec la panoplie ;-)

  40. Personnellement j’ai longtemps été “garçon manqué”
    Puis à l’arrivée au lycée, j’en ai eu assez de cette image de “bon pote” que j’avais avec tout le monde. Je voulais qu’on me reconnaisse comme étant ce que je suis une vraie fille!
    J’ai alors commencé à faire attention à moi, à me vêtir avec davantage de gouts, de choix…
    Franchement je ne dirais pas que je me sens “fille” ou “femme” je dirais “Je SUIS une femme” et je me sens bien comme étant femme!
    Et c’est dire comment les choses évoluent, petite je voulais me transformer en garçon (surtout quand la puberté est arrivée et que les distinctions garçon-fille se voyaient de plus en plus)!
    Je pense qu’on mûrit et qu’on apprend à accepter son corps et à se l’approprier.

    Je m’habille “féminin” mais jamais “provoc” je ne cherche pas à attirer tous les regards mais juste à être moi. Si j’ai envie de mettre un mini short et un débardeur je le fais. Et si j’ai envie de me fringuer sweat/jean/baskets et bien je le fais! Tant que je respecte mes gouts et ma personnalité ça me va!
    Par contre le look business woman beurk ce n’est juste pas moi!

  41. Oulala! Le déguisement de femme fatale, très peu pour moi!!!Je déteste les résilles, les jupes crayons et les twin-set! J’adore regarder Mad Men et leur costume, mais je ne porterai jamais ces fringues là!

    Je suis beaucoup plus “Jane Birkin” que “Fanny Ardant” ou “Dita Van Teese”…

  42. Ouh punaise…
    Alors déjà que la féminité j’ai du mal, je veux dire me sentir “femme”, alors l’hyper féminité…
    J’ai dû le faire une fois, peut être deux, mais c’était un jeu c’est tout.
    Et puis moi je préfère mon jean et mes baskets au moins je peux me cacher dedans.

Répondre à Mnêmosunê Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>