Barbour

Je vais commencer ce billet par un petit hommage (et un grand remerciement) à Mademoiselle C, londonienne de résidence, et qui sans hésiter est parvenue à traquer/m’acheter/m’envoyer la Barbour que je regrettais de ne pas avoir prise à lors de mon séjour (ainsi qu’à N. qui s’était proposée aussi).

barbour

Je crois que je suis toujours touchée de voir que des inconnues sont prêtes à m’aider, quitte même à avancer de l’argent, et à faire confiance à une personne qu’elles ne connaissent pas. Ca va paraître très guimauve, mais l’entraide ça donne le sourire et la patate. Donc MERCI à vous, mes lectrices, vous qui me faites confiance. Lire la suite