Les collaborations du printemps

En règle générale, je ne suis pas hyper fan des collaborations créateurs / mass market (enfin, je dis ça, je trouve toujours le moyen d’acheter une babiole hein… faible comme les autres face au marketing), mais la semaine dernière, si j’ai ramené de ma virée parisienne 2 nouveautés, elles appartenaient toutes deux à cette catégorie…

Lire la suite

Collection Ba&sh x André, SS11

Lundi, rendue à la Capitale, je suis passée au Royal Monceau pour découvrir la toute nouvelle collaboration créateur du chausseur André, celle avec Ba&Sh.

Un coucou aux deux créatrices présentes, pas moins de TROIS verres de Badoit (fallait étancher, j’ai couru toute la journée) et j’ai pu observer sous toutes les coutures, les 5 modèles (4 couleurs, mais pas tous les modèles dans toutes les couleurs, en gros), mais aussi les nouveaux sacs Mathilde2C (les protos tous chauds !) et quelques modèles de la collection plein été.
Lire la suite

Une robe bustier

Petit préambule : je suis désolée d’avoir été bien absente en fin de semaine, mais c’était pour la bonne cause : je suis allée reporter au Village enfants Kinder vers Agen, ça plus les 7 h de train aller-retour. Bon. Mais du coup je viens de répondre aux coms à retardement.

Sinon.
Dans la série des photos avec sac et collier turquoise coordonnés, promis, ce sont les dernières. Change de disque : j’ai pris acte (et en passant ai réservé un Alexa au Printemps en revenant samedi… il ya des couleurs “oak” qui arrivent début septembre, mais vaut bien les réserver. Et en ayant pris la carte Printemps, j’ai pu avoir 15% de réduc dessus, fin de parenthèse).

Petite robe bustier qui valait une paille en fin de solde (généralement Ba&Sh solde plutôt pas mal, mais vu la robette la payer plein pot aurait été de l’hérésie).

Lire la suite

Canicule…

Préambule : billet écrit hier et programmé ce matin, entre les deux instants “t” on a perdu la moitié du thermomètre…
(enfin, que dit Meteo France, parceque là je suis toujours dans l’anticipation, vous suivez ?)

Je ne sais pas chez vous, paraît qu’en Bretagne il caille.
Ben ici, non.
Moite et poite, qu’il fait.
Tellement d’ailleurs que je suis présentement (billet programmé, comprendre la veille 15h) dans la semi-obscurité prescrite aux petits vieux par temps de canicule. Ca garde la fraicheur. Qu’ils disent. On se calfeutre derrière nos volets, le microbe en carpette la truffe contre la vitre. Vivement l’hiver qu’on voie un peu le jour…

Du coup quand on ose le nez dehors, à 19h passé, ben il faut du léger…

canicule1

Soit exclusivement de la robette en coton.

canicule2

Et j’ai inauguré mes sandales Frye, toute une journée à cavaler à Paris même. Et bien fidèle à la première impression : confortables (une fois qu’on a “cassé” un peu la semelle), bonne camelote, bon look. Un bémol : l’anneau en métal qui s’appuie sur les os du dessus du pied voyez, à la fin de la journée, ça fait presque un bleu (bon, faut trottiner un moment avec pour le sentir, mais tout de même).

canicule3

Robe Ba&Sh, collier et sautoir Ela Stone, montre Scooter, sac Billy Jérôme Dreyfuss et sandales Frye (et vernis Mavala vienna)

canicule4

J’en profite pour répondre à une question une fois posée : keskonmé comme soutif avec ce genre de robe ? et bien au temps de gloire du débardeur dos nageur, on trouvait des “tienngougouttes” avec cette particularité d’avoir une agrafe supplémentaire au milieu du dos et qui avait la bonne idée de faire un X au centre des homoplates. Et comme le mien est noir, fatalement vous voyez ce que ça donne sur la photo ci-dessus (Impromptu La Redoute, que c’est, le bidule)

La News du Clairon ?
Et ben collé aux grand-parents qu’il est, notre petit tromblon. Du coup on profite PLEINEMENT de ces quelques jours de liberté. Et on ne fait pas semblant, en 4 jours : 2 restos, un bar et un dîner chez les voisins ce soir. C’est simple : j’ai l’impression d’attendre des jumeaux là….

Romantic Cow Girl

Si il est une vente (presse) que je ne pensais vraiment pas faire, c’était Ba&Sh.

Mais voilà, il me restait un peu de temps avant de prendre mon train, c’était à côté de Bastille soit à deux pas de la gare de Lyon. Et j’ai ce petit côté excessif qui me fait impérativement finir (au choix) la plaquette de chocolat, le paquet de chips ou le sosse entamé. Comprenez par là que quand je viens sur Paris pour 5 h, je fais le maximum de magasins/Ventes presse selon la saison… il faut REN-TA-BI-LI-SER.

Ba&Sh, et une petite robe blanche, exposée en plein à l’entrée du hangar à ventes presse. Et la petite robe blanche, c’est comme la petite robe noire, mais version été, plein soleil, tongs et cabas en paille : indispensable.

Celle-ci est toute simple, forme housse, mais avec une très jolie broderie au dos.

Et comme on est pas encore en version plein soleil, c’est avec boots et blouson en lin que je l’ai pour l’instant adoptée.

Lire la suite