Des petits souvenirs…

Parce qu’il y en avait tout de même un qui nous attendait… Il a fallu que je rajoute la case « loupiot-nain » à mes vélléités de shopping new-yorkais.
Je ne me suis pas forcée beaucoup en même temps… et ce dès le premier jour à la faveur d’une balade dans Greenwich Village, un petit marché artisanal et un stand tout coloré :

Ca s’appelle Kip Kids of New York, et le mec qui tient le stand..  c’est lui qui a créé et qui dessine. Il a même sorti deux petits bouquins, et je peux vous dire que le Clairon est fan.. faut dire qu’il est question de tout ce qui fait « Vroum » alors… Les bodies, les combishorts et les tees sont choupis, et c’est du Made in USA
Si vous allez à NY, regardez les dates des prochaines Street Fair sur son site, il faut absolument aller le voir, ça fait de super cadeaux à ramener. A noter qu’il vend aussi en ligne.

On est passé au magasin des pompiers et dy NYPD (The Original Firestore, 17 Greenwich Ave, vers la 10th rue)

Et aussi au gigantesque Toy’s R Us de Time Square.. mention très bien à la grande roue et au T Rex !

(ouais… pis je lui ai pris aussi un nounours habillé en pompier…

Et des petites voitures.
Des pompiers de New York toujours…)

Si tu vas à New York…

Bon ben voilà ce que tu ramènes dans tes valises… Une pleine fournée de Converse pour toute la famille…

Version trio du fameux « mère-fille », « père-fils » ou que sais-je.
L’histoire dira si on aura l’air con.

En attendant, le petit est fin prêt…

Note : les Converse sont généralement à 35$ , et une vingtaine pour les bébés. Soit au même prix qu’en France quand elles sont soldées à -50% ce qui arrive souvent, et que le dollar est en forme. Ou comment se trimballer des kilos pour rien MAIS elles viennent de là-bas et par conséquent elles sont MIEUX. En tout point identiques, mais MIEUX, voyez. Ou pas.

Pour en trouver : aller au métro Prince St et descendre Broadway, y’a pléthore de magasins. On était allé à Stardom, au 444 Broadway et il y avait pas mal de choix.

Débrief New York : à voir, à faire

Ville-aimant, y’a pas, on y retourne et on a envie d’y retourner… 3ème fois en ce qui nous concerne, donc cette fois-ci nous avons mis de côté les incontournables : Empire State Bulding, Ellis Island en passant devant la statue de la liberté, les musées : MET, Museum of Natural History, la visite de l’ONU, Rockefeller center, etc… et nous avons plutôt profité du beau temps pour flâner dans les quartiers le nez au vent, et au gré de nos pérégrinations :

– La balade sur la high line : métro aérien reconverti en balade pour piéton (dans le Meat Packing District) et dans Greenwich Village

Lire la suite

Débrief New York : les restos

Bon bon bon… me suis approchée de la balance, j’aurais pas dû…
(détox, détox, détox, je me remets au jus d’herbe moi…)

DONC.
Les restos, la bouffe, le miam. Aspect ô combien stratégique de toute immersion culturelle qui se respecte.
Et qui revêt une importance encore plus particulière après quasi 2 ans d’abstinence, trou paumé et clairon aidant.

Alors je sais, sauter de coréen en chinois en passant par le thai n’a que peu d’intérêt pour le touriste parisien ou lyonnais… Mais passons. Je vais ceci dit surtout insister sur les restos typiquement américains donc, en évitant soigneusement les chaines de fast-food.

Remarquez, si vous voulez aller au meilleur quantité/prix vous n’y couperez pas. Allez manger au McDo revient moins cher que d’acheter 4 tranches de jambon à la supérette, sans parler du menu qui tue (au propre…) : 2$ = un burrito + un soda + un paquet de chips. Le tout chez Taco Bell, j’ai assez vu la pub. Aux risques et périls de vos artères.

Et même si nous n’avons pas été téméraires et avons sorti la majorité des adresses du Routard, voici donc ceux que l’on a préférés :
Lire la suite

Débrief New York : le style casual

Bon, allez hop, on s’y met, au débrief new-yorkais !
Plutôt que de le faire chronologique, j’ai préféré me la jouer thématique, si vous le voulez bien.

Donc pour commencer : shopping (sans blague) et demain je vais un petit point culinaire pour répondre à la demande d’Aurélie qui part très bientôt.

Shopping donc, et le petit incontournable américain : le style casual, tees, fleece, shorts, jeans… et pour celà il ya des enseignes emblématiques à la tête desquelles on retrouve systématiquement Abercrombie.
Alors Abercrombie j’ai été HYPER fan lorsque j’ai découvert la marque lors d’un road trip dans l’ouest américain, dans le mall d’un hotel de Las Vegas (2003…. ouh là), et c’était devenu un peu mon must shop à tous les derniers passages de frontière.
Force est d’avouer que j’ai un peu perdu mon enthousiasme (et je crois d’ailleurs que la marque est un peu en difficulté).
Ca ne se renouvelle pas trop il faut dire : toujours les mêmes tees, les mêmes fleece, le côté machouillé des fringues et le même parfun entêtant (qui fait que tu SENS la boutique, avant de la voir), la musique entêtante et la boutique sombre…
De plus et il faut bien le dire, cela reste cher et pour une qualité parfois aléatoire (les coutures qui se défont souvent on va dire).
Lire la suite

L’appel de la feuille…

.. Verte.
La feuille.
Salade, épinard, mâche, you name it.

Parce qu’à l’heure actuelle je ne m’approche pas à moins de 3 mètres de ma balance…
New York : des milliers de restaurants.
Quasi 2 ans de clairon et de trou campagnard.

Vous me voyez venir ?
2 repas par jour, on s’est fait un mini tour du monde en une semaine. Yep, on va à New York et on ne pense qu’à bouffer… Thai, coréen, mexicain, afghan, chinois, américain, bbq, burgers, etc….
Blurps, comme qui dirait.

(oui, nan, je vous rassure, on n’a pas participé… nan mais SOIXANTE HUIT hotdogs ! c’est pas un truc de malade ??!)

Vous l’avez compris je suis donc bien rentrée hier. Et en partant avec un grand soleil et une bonne trentaine de degrés le moins que je puisse dire c’est que je me suis prise un choc thermique à l’atterrissage.
Le genre nous partîmes en boyfriend jean roulotté avec des sandales à talons (AKA bien) et nous arrivâmes toujours en BFJ, MAIS déroulotté et avec des chaussettes airfrance moches, des Converse aux pieds et une accumulation de pulls (AKA tu ressembles à rien… d’ailleurs faut le dire, le boyfriend jean long avec des converse me fait affreusement penser à la silhouette de Coluche, sa salopette et ses baskets, ahem)

Oui.
Je sais.
2 ans après tout le monde.
Le Boyfriend Jean.

En même temps je vous rassure, je trouve toujours ça aussi moche. Mais l’occasion faisant le larron, je suis tombée par hasard, genre chez Century 21, sur UN exemplaire de Current Eliott, aka un peu la rolls du genre avec les prix qui vont avec. UN seul donc. Pour le tiers du prix initial.
Ca ne se refuse pas, si ?

Ceci étant, force est d’admettre que plus confortable : ya pas.
Donc il faut juste croire du truc et ne pas avoir l’air de s’excuser de le porter. Je m’entraîne.

Allez, sur ce je vous laisse, je vais débriefer le reste dans la semaine et aller lire vos coms de la semaine dernière !

Goodie Bag : heyyyy, maiiiiis, les soldes viennent de commencer sur Net a porter !!

Shopping list de New York ! Part. 1

Jour J – 9 !!

Et oui, je sais, ça fait tellement longtemps que j’en parle que je suis sûre d’une personne sur deux croit que j’ai déjà fait l’aller-retour… Ben nan. Même pas. Mais comme on dit, la préparation c’est 50% du plaisir de voyager (c’est pourquoi je ne comprendrais jamais ceux qui partent en tour-operator clef en main sans même avoir feuilleté un guide, mais je m’égare)

Donc, si Môssieur l’Euro veut bien arrêter un poil sa dégringolade et Môssieur le volcan arrêter de cracher sa cendre, j’ai consciencieusement noté dans mon petit calepin Moleskine spécial NY :

Au rayon cosmétiques (je pensais faire un tir groupé chez Bloomingdale’s, mais si vous avez une adresse, je prends), je vais recharger avec mes produits habituels, à savoir :

L’Ultra moisturizing buffing cream with scrub particles (dry & very dry skin) – ouf – de chez Kiehl’s. Mon exfoliant visage, celui là et pas un autre car il a PILE la bonne taille de petits grains (je suis hyper exigeante du grain quand je scrube moi…)
– le Sheertone Blush couleur CoyGirl de chez Mac (pour avoir la joue délicatement rosé, mais pas trop)
– le fond de teint fluide NW25, MAC toujours
– et son cousin de chez Clinique, fluide aussi « superbalanced makeup 03 Ivory« .
Same same but different les deux derniers.
– tenter de trouver la bonne couleur caramel clair chez OPI

Aparté : Vous allez me demander qu’est ce que je fous fabrique avec 2 fonds de teint fluides quasi identiques ?
Et bien le MAC est légèrement plus foncé que le Clinique. Résultat en hiver je mets le Clinique et dès que j’ai pris un minimum de couleurs je bascule sur l’autre. Vala. C’est tout. Sur le reste ils se valent je trouve.
Lire la suite

New York et Century 21

Le retour de Mr. E en envoyé spécial dans le plus grand magasin discount de luxe de New York…

Il y a peu Choupette et moi sommes allés en vacances à New York, forts du fait que 2 potes nous ont prêté adorablement (Kristin and Christian, love you forever) leur appart pour 2 semaines. Appart sur la 5eme avenue, à 50m de l’Empire State Building, avec fitness-piscine-sauna dans l’immeuble, genre…

Donc nous nous baladâmes, pleins d’innocence, les yeux écarquillés sur la beauté de cette ville, dont tant ont déjà vante les mérites. Il y a deux expériences dont je voudrais vous parler en particulier, eut égard à la thématique de ce blog. La première c’est Century 21, l’autre c’est Ted Baker.

Century 21 :
Walinette en avait déjà parlé là (NdW : oui en fait je croyais, mais non… j’ai parlé des concurrents). Le concept : un magasin discount de marques de luxe. Un bordel inimaginable, où tout est accroché un peu sens dessus dessous. Il faut y aller avec de la patience, l’envie de chiner des perles, et… une carte de crédit en acier trempé. Ce n’est pas cher (vraiment pas cher) et donc ça fait facilement perdre la tête. (NdW : moui enfin, c’est pas les prix Pimkie non plus…)

c21rayons

La première chose qui fait perdre la tête c’est les pompes. Je n’ai JAMAIS vu un rayon chaussures si grand. Gigantesque. Gargantuesque. Labyrinthique. Bilan : une paire de Marc Jacobs comme cadeau d’anniversaire pour ma chérie, qu’elle s’est choisies (voir photo).
 c21shoes2

(à gauche, Galliano, à droite les Marc Jacobs)

Mais ce qui m’a fait tourner la tête ce sont les autres grandes Marques de Luxe. Première fois de ma vie que je vois des John Galliano de près, ou des Dior, ou des Jimmy Choo que je peux toucher sans me prendre un regard assassin d’une vendeuse qui se prend pour une star de Hollywood. Sublimes chaussures. C’est bien simple, j’ai failli développer un fétichisme. Heureusement choupette a tenu bon sinon je lui aurais offert la boutique… Merci chérie, sur ce coup la tu aurais facilement pu tirer sur la corde. Pour le plaisir des yeux, quelques photos avec vue sur l’étiquette de prix. La valeur chère c’est le prix normal, la valeur basse c’est le prix qu’ils demandent. A 1.5$ par euro, faites le calcul… Les bottines Chloé je les ai trouvées vraiment originales, peut être pas adaptées a tous les pieds…

c21shoes1

C21VR

(de haut en bas et de gauche à droite : Chloé à 500$ au lieu de 1250, Marc Jacobs à 250 au lieu de 620 et Viktor&Rolf à 200 au lieu de 480 – NdW : ‘tain mais oui les dernières se sont des Chie Mihara ! pas encore au point Mr. E… et pas un bon exemple car elles sont moins cher en France
EDIT : je corrige, Mr. E confirme que ce sont bien des Chie entre 80 et 150 $
)

Niveau homme, j’ai fait une razzia. Il ya dans ma vie ce que j’appelle les ‘consommables’. Chaussette et sous vêtements. Consommables parce qu’une paire de chaussettes finit vite en single ou avec un trou (je tape fort du talon quand je marche et je vais au boulot a pieds, 30mn aller-30mn retour chaque jour). Quant aux sous-vêtements personne d’autre que choupette n’est censé les voir donc je n’investis pas dans du haut-de-gamme parce qu’elle s’en fiche.

c21chaussettes

Côté sous-vêtements, il n’y avait pas vraiment beaucoup de trucs à ma taille (les américains ont la taille large, moi je suis svelte), par contre là ou je me suis lâché c’est sur les chaussettes. Alors voila mesdames quelques noms qu’il vous faut garder en tête si vous voulez taper dans la chaussette luxe pour votre homme : Versace, Missoni, Canali. J’ai péché et acheté pour 200 dollars de chaussettes, soit… 29 pairs. Oui, vous avez bien lu, 29 pairs de Versace, Canali, Missoni avec quelques Calvin Klein moins chères (6 dollars pour 4 pairs) et quelques Converse pour le sport. 29 pairs. Mais pensez-y :
– Je ne changerai pas de pointure dans les années à venir (NdW : ben oui tu vas pas être enceinte toi…)
– Certaines de ces pairs peuvent valoir jusqu’à 30€ l’une, et leur prix était de 12$ pour les plus chères
– Elles sont d’un confort, mais d’un confort ! Essayez des chaussettes CANALI une fois et vous verrez vous ne serez plus les mêmes
– A ce prix ca peut faire un cadeau de Noel sympa pour un ou une amie

Alors oui je le maintiens et je l’assume. Moi, Mr. E., j’ai acheté 29 paires de chaussettes. La photo ci-dessous le prouve. J’assume. Elles sont maintenant dans un tiroir et quand une de mes paires a un trou je la balance et je tire une nouvelle paire de mon coffre à chaussettes. Je suis blindé pour quelques années.

C21chaussettestribute

NdW : un tribute en chaussettes, c’est-y pas mignon ?

Alors visitez Century 21, Luxury Discount Department Store, au bord de Ground 0.

www.c21stores.com

22 Cortlandt St
New York, NY 10007, United States
+1 212-227-9092
Et comme moi vous flancherez dans cette caverne d’Ali Baba, dans ce temple du péché, cet antre de la tentation, ce four à carte bleue…
A suivre, Ted Baker.

Signé Mr. E

PS : Ce site internet propose aussi une gamme ébouriffante de chaussures et fringues parfois moins chères qu’en magasin : www.yoox.com
(NdW : rhooo l’autre hé, comme si on ne connaissait pas …)

PPS : Walinette, tu te décides à publier mes recettes b***el ? Sinon j’écris plus, na.
(NdW : oui bah bon, faut que je les teste d’abord…)

PPPS : Sur la photo, Choupette porte des bas couleur chair… ‘siffle