Venezia

Tu as une heure pour faire ta valise, qu’il m’a dit. Une petite. Taille cabine. Pas besoin de maillot de bain, entre 15 et 25°, risque de quelques gouttes.
Ah.
AH !

venise1

L’explication de ces quelques jours OFF, le week end surprise en amoureux. Et si il a réussi à tenir la destination secrète jusqu’à l’arrivée sur le parking du Macumba Night de Genève* (parfaitement… je ne vous cache pas qu’il y a eu un instant de flottement), c’est le chauffeur de la navette Easy Jet qui a vendu la mèche ! Lire la suite

Floride part.4 : Cape Canaveral & Fort Lauderdale

Dernier volet aujourd’hui de notre voyage en Floride ! A la fin de notre 2ème jour dans le parc Universal, petite heure de route, direction Titusville pour passer la nuit et nous rendre à la première heure au Kennedy Space Center !

nasa1

Petite fille, j’ai eu ma période « plus tard je serai astronaute ». Rêve dont je me suis approchée par mes études, un stage à l’Aérospatiale et un job à la Sauvegarde Vol à Kourou. L’étape était donc OBLIGEE !! Le petiot n’étant également pas réfractaire à tout ce qui est planètes et navette spatiale. Lire la suite

Floride part 3 : Orlando

En attendant que je fasse un nouveau point sur ma révolution personnelle*, un petit retour en Floride si vous le voulez-bien (c’est l’avant-dernier).

* je suis un peu bloquée. Pas dans mon élan, ouh là non, mais l’impression de ne plus pouvoir bosser tant que je n’aurais pas atteint mon objectif de -50% et de pouvoir enfin respirer. Parce qu’en attendant, vous verriez mon bureau… à la limite du praticable.

orlando1

(Short Joe’s Jeans, baskets Philippe Model, sac Jojo Jérôme Dreyfuss, Tee French Disorder, gilet American Vintage)

Donc, forcément, nous avions décidé de faire un crochet par Orlando. Loupiot oblige mais pas que. Je fantasmais un peu sur les attractions Harry Potter, voyez. Et qui dit crochet dit pas mal de bagnole, un peu le sujet de tension des vacances vu que, je vous le donne en mille, mon cher et tendre m’avait annoncé sur le quai de gare au départ être démuni de son permis de conduire. Petit papier sans utilité quand on prévoit de louer un véhicule A DEUX pour se relayer pour conduire… La boulette ultime** Lire la suite

Floride Part.2 Naples & Sanibel

Je vais distiller un peu de soleil de Floride de temps à autres parmi les billets habituels. Enfin du soleil ou pas car le 3ème jour de notre périple a été le plus « froid » et nuageux…
Après les Everglades, nous avons donc passé 2 nuits à Naples (au SeaShell Motel, correct) avant de repartir direction le nord pour Orlando. Mais entre les 2, une journée à Sanibel Island, agréable même sous le ciel gris. Jeux de plage et chasse aux coquillages (le sport de l’île) armés d’un dépliant/guide fourni par l’office du tourisme. Activités on ne peut plus plébiscitées par les loupiots.
A noter également un temps fort : les dauphins qui viennent jouer en bord de plage, un vrai beau spectacle !

sanibel1 

(Pantalon Splendid, chemise Madewell achetée sur place, Tee « Youth » collaboration TBTG x French Disorder, sac Jojo Jérôme Dreyfuss) Lire la suite

Florida part 1 : Miami & Everglades

Rassurés par le séjour guadeloupéen de l’an dernier, on est donc repartis cette année avec notre loupiot sous le bras. Le vol long-courrier ? Même pas peur, il est briefé, pas un seul « maman, c’est quand qu’on arrive ? ». Merci les films, dessins animés et cie. D’ailleurs en passant, si vous emmenez votre progéniture (jeune), c’est pas mal de prévoir un casque audio adapté aux petits pour l’avion : on peut le brancher de suite sans attendre la distribution et il tient mieux.
Par contre à l’arrivée, ces petits machins c’est très rapidement out of order, autrement dit un bon poids mort à trimballer en plus des valises. Du coup :

=> Debrief Miami :

Donc on avait prévu le cas du bonhomme effondré impossible à réveiller dès 18h. Et on a pris un studio à Miami Beach via AirBnB (c’est celui de Jackie, je vous mets le lien, il est bien pour une famille 2 adultes 1 enfant), résidence au bord de la plage, piscine et vue imprenable sur la mer. Par contre, c’est au nord du quartier Art Deco, il y a un voiturier pour le garage souterrain, mais comme c’est galère pour se garer on peut prendre le bus ou un taxi (compter 11$ pour Lincoln Road).

miami1
(robe Susanna Monaco, marinière Boden, gilet Helmut by Helmut Lang, sac Jojo Jérôme Dreyfuss, Birkenstock Sydney, Collier Pamela Love)

Lire la suite

Lisboa

Ce fut court, ce fut bref mais ce fut bienvenu.
4 jours à Lisbonne donc, avec des trajets tout de même un peu douloureux (levé 2h du mat à l’aller pour un vol à 7h de Lyon, merci les horaires à la noix des low cost, ici Easy Jet – et un retour avec un retard de 4h, merci les controleurs en grève).

Alors n’attendez pas de moi un récit des musées, de l’histoire, de la culture. Bien évidemment, je fais des visites, vois les incontournables, mais arrivés (je mets au pluriel, car on est plutôt raccord avec mon mari), nous avons il me semble des habitudes d’anciens expats : l’envie de voir comment les gens vivent et comment nous nous adapterions ici. L’envie d’un quotidien pour finalement tenter de cerner les habitudes et la culture, ce qui à mon sens est tout aussi intéressant que la visite au pas de course de 3 musées par jour.
Lire la suite

Débrief New York : à voir, à faire

Ville-aimant, y’a pas, on y retourne et on a envie d’y retourner… 3ème fois en ce qui nous concerne, donc cette fois-ci nous avons mis de côté les incontournables : Empire State Bulding, Ellis Island en passant devant la statue de la liberté, les musées : MET, Museum of Natural History, la visite de l’ONU, Rockefeller center, etc… et nous avons plutôt profité du beau temps pour flâner dans les quartiers le nez au vent, et au gré de nos pérégrinations :

– La balade sur la high line : métro aérien reconverti en balade pour piéton (dans le Meat Packing District) et dans Greenwich Village

Lire la suite

L’appel de la feuille…

.. Verte.
La feuille.
Salade, épinard, mâche, you name it.

Parce qu’à l’heure actuelle je ne m’approche pas à moins de 3 mètres de ma balance…
New York : des milliers de restaurants.
Quasi 2 ans de clairon et de trou campagnard.

Vous me voyez venir ?
2 repas par jour, on s’est fait un mini tour du monde en une semaine. Yep, on va à New York et on ne pense qu’à bouffer… Thai, coréen, mexicain, afghan, chinois, américain, bbq, burgers, etc….
Blurps, comme qui dirait.

(oui, nan, je vous rassure, on n’a pas participé… nan mais SOIXANTE HUIT hotdogs ! c’est pas un truc de malade ??!)

Vous l’avez compris je suis donc bien rentrée hier. Et en partant avec un grand soleil et une bonne trentaine de degrés le moins que je puisse dire c’est que je me suis prise un choc thermique à l’atterrissage.
Le genre nous partîmes en boyfriend jean roulotté avec des sandales à talons (AKA bien) et nous arrivâmes toujours en BFJ, MAIS déroulotté et avec des chaussettes airfrance moches, des Converse aux pieds et une accumulation de pulls (AKA tu ressembles à rien… d’ailleurs faut le dire, le boyfriend jean long avec des converse me fait affreusement penser à la silhouette de Coluche, sa salopette et ses baskets, ahem)

Oui.
Je sais.
2 ans après tout le monde.
Le Boyfriend Jean.

En même temps je vous rassure, je trouve toujours ça aussi moche. Mais l’occasion faisant le larron, je suis tombée par hasard, genre chez Century 21, sur UN exemplaire de Current Eliott, aka un peu la rolls du genre avec les prix qui vont avec. UN seul donc. Pour le tiers du prix initial.
Ca ne se refuse pas, si ?

Ceci étant, force est d’admettre que plus confortable : ya pas.
Donc il faut juste croire du truc et ne pas avoir l’air de s’excuser de le porter. Je m’entraîne.

Allez, sur ce je vous laisse, je vais débriefer le reste dans la semaine et aller lire vos coms de la semaine dernière !

Goodie Bag : heyyyy, maiiiiis, les soldes viennent de commencer sur Net a porter !!