Chic et enceinte : la question du manteau

Voici ce qui va constituer je pense (j’espère ?) le dernier opus de notre grande saga de l’été série : Chic et enceinte.
Série qui ne va pas manquer d’être remplacée dans les semaines qui viennent par la non moins jouissive « the Post Bump Diet », ou comment tenter de retrouver la ligne post accouchement. On va bien rire.

L’épineuse question du manteau donc. Car si en été la question ne se pose pas et qu’on peut se contenter lors des premières chutes de température d’un paletot, il va tout de même bien falloir penser un jour ou l’autre à se couvrir.

Comme d’habitude, il m’a été absolument impossible d’aller dans les rayons maternité me prendre un truc gros du bide qui va me servir un mois. D’autant que la mode est aux capes et aux maxis cabans je vous le rappelle.
J’ai bien été tentée d’ailleurs par le maxi manteau Isabel Marant. Mais pas possible : pas joli, il faut être mince pour que ça rende bien, sinon on fait enflée de partout.
J’ai donc investi dans la cape tartan APC qui me faisait de l’oeil depuis un moment.
L’avantage : tu attends des triplés, ça passe toujours.
Inconvénient : oui, bah il est possible qu’il y ait un petit courant d’air par dessous…

Cape tartan : A.P.C (de cet hiver, 290 euros, ouch, mais coup de coeur)
Jupe Verbaudet
Collants H&M mama (mais ça vous savez)
Bottes Isabel Marant
Sac Twee Jérôme Dreyfuss
Casquette American Eagle Outfitter
Gants longs en cuir Etam

La version « investment-free », on reprend le manteau qui a une coupe « empire babydoll appelez ça comme vous voulez », comprendre resseré à la poitrine et évasé, de l’an dernier, le modèle de chez Ba&Sh. Pour un look un peu plus chic et moins hippy-preppy :

Manteau noir Ba&Sh donc
Chapeau Monoprix
Echarpe Comptoir des Cotonniers
Sac Billy Jérôme Dreyfuss
Richelieu grises Annabel Winship

Goodie Bag : parlons un petit coup de chocolat tiens. Parce que c’est bien joli le mois de novembre tout ça mais :
– franchement, avec la luminosité qui baisse, la crise et la névrose ambiante, un petit shot d’endomorphine ne fait pas de mal
– c’est bientôt les fêtes de fin d’année : il faut HABITUER graduellement son foie si on veut éviter la cata.
Donc, je ne sais pas vous, mais perso je carbure avec mon petit déca de midi à ça :

Le Lindt à la pointe de fleur de sel, une tuerie, Caro nous avait déjà avoué son addiction, il me semble qu’on a du le découvrir et sombrer à peu près de concert.
Le Lindt « Chili » au piment rouge. Ah ça il est particulier celui-là et ne plaira pas à tout le monde. Comment dire.. il arrache ! voilà, c’est ça. Mais le piment mêlé au cacao c’est juste divin….

(‘tain des fois on aimerait que des sujets soient sponsorisés ben ils le sont pas… )

Goodie Bag 2 : pas de nouvelles du sujet sur M6… M’est avis qu’il faut attendre que retombe le soufflé américain, en espérant qu’il ne soit pas passé à la trappe (pour une fois qu’une journaliste prend le TGV pour se rendre en province et voir une blogueuse non parisienne, ce serait dommage)