I’m definitely Canon… *

* : je suis définitivement Canon…

Yep, parce que je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dès qu’on lance une discussion Reflex numérique, vous avez immédiatement deux camps : les Nikon et les Canon. Et ça ne transige pas, limite plus extrémiste que les Républicains VS les Démocrates cette affaire là.
Vous l’aurez compris, une fois n’est pas coutume, nous allons parler photo sur ce blog.

Mon addiction à Canon ne date pas d’hier. De 14 ans, elle date. De mes 18 ans, anniversaire où j’ai enfin reçu un appareil compact digne de ce nom, ce qui à l’époque signifiait pour moi : mettre la pellicule et être sûre que cette dernière ne se bloque pas quand je vais à Disneyland pour la première fois (un traumatisme ce jour là, je vous jure…). Compact Canon donc, qui m’a accompagnée de nombreuses années et sur 4 continents, je lui dois mes photos de Guyane, du Pérou, du Vietnam, du Maroc… Il a fini sa vie en pleine possession de ses moyens il y a quelques années en Chine, où je l’ai légué avant de repartir à notre ayi* (* femme de ménage). Je ne sais pas trop ce qu’elle en a fait, la dernière fois que j’ai vu un couple chinois d’un certain âge s’essayer visiblement pour la première fois à la photo, ils se prenaient régulièrement et avec application l’oeil, vu qu’ils tenaient l’appareil à l’envers…

Depuis, je n’ai pas arrêté : Powershot A80 en 2004, puis l’investissement du réflex Canon EOS 350D en 2006 et enfin mon petit Ixus 850IS auquel vous devez toutes les photos de ce blog.
Et je me sers régulièrement des trois.

Photo prise à Shaoxing (Chine) avec le Canon Powershot A80

Photo prise sur l’île de Maui (archipel d’Hawaii) avec le Canon EOS 350D et l’objectif EF 70-300 mm

Enfin, Le Microbe, que vous connaissez bien, prise avec le Canon Ixus 850 IS

Car si le "vieux" Powershot sert en appoint (façon il reste dans le vide-poche de la voiture pour prendre des clichés de l’évolution de la construction de la future maison…) Réflex et Compact sont aussi indispensables qu’ils sont complémentaires.
Car l’EOS 350D, réservé à un usage amateur et même si il est de faible encombrement, ne se prête pas forcément à un fonctionnement quotidien, aussi oversized que mon sac à main soit, nous le réservons plutôt aux sorties et aux voyages. Ajoutez à cela que je fais partie de ces personnes pour lesquelles le téléphone sert à téléphoner point barre, il me faut donc en permanence un petit compact qui va bien.

Vous l’aurez compris, je suis hypra satisfaite de mes appareils. (je dis "mes"… mais il va s’en dire que nous nous partageons – -parfois avec plus ou moins de bonne volonté – le matos avec Le Zhom…).
Et si je devais conseiller un ami aujourd’hui, cela donnerait les produits suivants :

– Pour un usage amateur éclairé (je ne me risquerai certainement pas à parler "pro", EOS 50 et cie) le réflex Canon 450D donc pour un boitier très abordable. Le problème étant comme vous le savez la qualité des objectifs… qui peuvent facilement atteindre le double niveau prix…

– si on a investi dans le Réflex, alors je suis désolée, mais je pense qu’il faut un petit compact en appoint, pour les photos "famille, amis", sur le pouce quoi. A garder toujours sur soi : l’ Ixus 80IS

– Enfin, si on ne veut qu’un seul appareil, se diriger vers la gamme Powershot. Et là de 2 choses l’une : si on penche plus du côté moins cher / compact, on prend la gamme A5… et si on recherche quelque chose de plus pro, la gamme G…ou SX. Noter que les Powershot proposent un écran LCD rotatif, hyper bien pour prendre des photos discrètement ou des angles de vue complètement bizarres sans se contorsionner ;-), ce dont j’ai usé et abusé avec mon A80.

Mais vous l’aurez compris en lisant ces quelques lignes, je suis loin, très loin, de me considérer comme autre chose qu’une photographe du dimanche. Ce qui me désole, principalement quand je vois l’usage que je fais de l’EOS. Si le Zhom maîtrise mieux la technique que moi, je me contente principalement de réunir au mieux cadrage et lumière.
C’est pourquoi j’enrage particulièrement de ne pouvoir me rendre à l’EOS discovery tour qui aura lieu porte de Versailles face au Hall 8, du 13 au 17 novembre prochain.

Késako vous allez me dire, et bien en parallèle du salon de la photo, Canon organise gratuitement des conférences gratuites pour se perfectionner, principalement dans le maniement de l’EOS donc, conférences animées notamment par les photographes Dingo et François Darmigny.

Les places disponibles pour les conférences EOS Discovery 2008 étant limitées, les personnes qui souhaitent y participer doivent procéder à leur inscription gratuite sur le site Internet à cette adresse : http://www.canon.fr/For_Home/offres/pariseosdiscovery08/Index.asp

Où et Quand !?

  • Paris Expo Porte de Versailles / Chapiteau Canon face au Hall n° 8
  • Du jeudi 13 novembre au lundi 17 novembre 2008
  • Horaires des sessions :

– Jeudi 13 novembre : 11h00 et 17h00
– Vendredi 14 novembre : 11h00 et 17h00
– Samedi 15 novembre : 11h00, 14h30 et 16h30
– Dimanche 16 novembre : 11h00, 14h30 et 16h30
– Lundi 17 novembre : 11h00 et 17h00

Au total, EOS Discovery 2008 visitera quatre villes d’Europe : Amersfoort (Pays-Bas), Paris (France), Madrid (Espagne) et Milan (Italie)

Sérieusement, allez-y pour moi, ce n’est pas tous les jours que l’on a des cours et des conseils de pros gratuitement…

Article sponsorisé