Chef de gare

C’est un billet un peu inhabituel aujourd’hui. Enfin, disons qu’il y a un look, celui que je portais mercredi dernier pour me rendre à Paris, mais dans un cadre à grande vitesse.

TGV1

Car si j’ai bien pris mon TGV habituel, ce n’est pas dans le wagon que j’ai voyagé, mais dans la cabine du conducteur !
Jusqu’ici mes compétences en matière de train devaient se résumer plus ou moins à « touche pas à ça p’tit con ». Réplique qui si vous êtes un poil assidu aux rediffusions de l’été ne devrait pas vous être inconnue.

TGV2

Moi qui pensais que le trajet était plus ou moins automatisé façon ligne 14 du métro, et bien queud’. J’ai eu la chance de pouvoir bien discuter le long du trajet, sans déconcentrer Jacky, la main sur la manette (il y a un bouton sur lequel on doit appuyer régulièrement pour être sûr qu’on ne déserte pas son poste) qui doit gérer les vitesses (avec un limitateur, certes), entre 260 et 300 km/h, 160 max sur les portions de ligne qui ne sont pas à grande vitesse.
En revanche, pour le freinage d’urgence et le chevreuil au milieu de la voie, il n’y a pas grand chose à faire, 3 km, qu’il faut, pour s’arrêter.

Outre la sensation de vitesse au démarrage, ce qui m’aurait le plus marqué finalement, ce sont les reliefs. Vous n’avez jamais remarqué, dans les wagons, comme il nous semble voyagez sur du plat ? Et bien la vision de face nous fait prendre conscience que si : ça grimpe et parfois sec.

Un grand merci à Anaïs et Jacques qui m’ont permis cette fantaisie et à Jacky pour l’accueil dans son antre. C’est un des grands bonheurs de ce blog, des rencontres et des opportunités, même en dehors du domaine de la fringue.

TGV3

 (avec l’adorable Anaïs, et notre conducteur, toujours l’oeil sur les rails)

TGV4

TGV5

Le conducteur n’a plus de casquette (je lui aurais piquée sinon…) :

– Robe Dress Gallery (qui est devenue ma favorite depuis), soldes placedestendances
– Baskets Isabel Marant (les Willow sont toujours en vente sur mon vide-dressing, ainsi que quelques nouveautés)
– sacs Trio Céline et cabas Vanessa Bruno
– gilet à pois Sonia Rykiel (2011)
– Sautoir Velvetine

Photos bonus qu’on voit un peu mieux la sape :

TGV6

54 commentaire pour “Chef de gare

  1. Tu me donnes chaud avec le gilet et les IM !! Mais la silhouette depuis la cabine (et je ne parle pas de celle de Jacky 😉 est canon !

  2. Petite veinarde. Le TGV est un peu ma deuxième maison mais jamais je n’ai eu la possibilité de faire le voyage dans la cabine du conducteur.
    Par contre, le coup de grand VB pour monter à Paris, je pratique… attention toutefois à ne pas trop chauffer la CB, car il finit par peser très lourd 😉

    • Là c’était l’effet inverse ! je venais avec une remise en main propre du vide-dressing et des docs pour un RV, blindé au départ, il est revenu à vide !! 😀

    • oui, elle est bien pratique (mais si ils pouvaient rajouter des places de parking, là, ça m’arrangerait. des mois que je me gare le long des trottoirs : plus de place !)

  3. Ah oui effectivement, le bol!
    Bon, je me demande si c’est pas le truc qui m’aurait fait flipper pour les autres trajets à venir, de voir l’importance de la chose…
    sinon je suis fan de ta robe, elle est vraiment stylée !
    Bises
    Marie

    http://www.modenmarie.com ★★★

  4. j’aime vraiment beaucoup cette tenue, le gilet toujours aimé et ce top assymétrique… et noir et blanc, ça le fait bon ok avec la touche fluo du cabas…

  5. Eh bien ça c’est plutôt une expérience cool ! loool
    J’avais eu la chance de rentrer dans un cockpit d’avion mais pas dans le train

  6. Ah, génial! Sinon la robe est vraiment très belle, et surtout très originale. Normalement, je ne suis pas fan du cabas Vanessa Bruno, que l’on voit partout, mais en rose flashy, j’aime beaucoup!

  7. Cette robe est sublime ! Moins fan des baskets compensées, mais je dois avouer que tu les portes bien !
    http://levidedressingdesophie.tictail.com (soldes !)

  8. L’association robe / sneakers est très réussie, j’adore!
    Quant au trajet dans la cabine du TGV, c’est une chance inouïe! Même en tant que fille de cheminot, je n’ai jamais eu cet honneur 😉
    Ah oui, mention spéciale pour le cabas néon, parfait sur ta tenue!

  9. Je n’aurais jamais pensé mettre des sneakers avec une telle robe et en fait c’est super réussi! Je craque sur le gilet aussi! Même si avec cette chaleur, difficile de le garder longtemps sur soi^^

  10. C’est génial de voir les choses « de l’intérieur », ça doit être très bizarre d’être dans la cabine quand le train est à plus de 300 km/h ?
    Sur un trajet il n’y a qu’un conducteur ou comme les pilotes ils se font des tranches de 2h ?
    Parce que si le monsieur doit s’absenter par exemple… ?

    Chouette tenue aussi, mais je suis beaucoup plus impressionnée par l’expérience :)

    • NOn, il n’y a qu’un conducteur. En cas de malaise il y a un freinage d’urgence automatique et les trajets durent moins longtemps que dans un avion long courrier (Lyon-Paris => 2 h). Par contre je n’ai pas demandé pour les toilettes 😀

  11. Sympa la virée en TGV . Ca à l’air de bien valoir le cockpit d’un avion de ligne. Jacky a l’air bien athletique certes , mais l' »adorable Anaïs » est très charmante aussi.
    Les contrôleurs sont rarementaussi bien habillés.

    • C’est une des rares choses que je n’ai pas demandé. Il est possible qu’il y ait des toilettes dans la motrice (après je crois que le fameux bouton sonne après 90 secs, c’est encore plus stressant que Lost !)

  12. Oh la gare du Creusot! Que j’ai pas mal fréquentée de 1 à 12 ans en allant passer les étés chez ma grand-mère. Merci la gare TGV qui a eu la bonne idée d’ouvrir un an après ma naissance pour la plus grande joie de mes parents et ma grand-mère.
    Sympa d’avoir pu entrer dans la cabine, une autre vision du train, certainement.

  13. top ta tenue! j’aime bien ton gilet :) !!! tu as de la chance j’ai beaucoup prit les transports mais jamais j’ai eu la chance que tu as eu :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *