Les maillots Triangl : mon avis

Si vous êtes sur Instagram et que vous suivez quelques comptes orientés mode, vous n’avez pas pu passer à côté de ces maillots de bain : Triangl. A base de jolies poupées et de plages paradisiaques, on peut dire que leur com sent la coco et le monoï.

triangl1

Alors oui, voilà j’en ai un. Aussi.
Pourquoi ? C’est la marque qui me l’a offert. J’ai été contactée en septembre de l’an dernier, un peu tard pour la saison leur ai-je à ce moment répondu, on en reparle à l’été de l’hémisphère nord (oui, ils sont australiens, même si les maillots sont fabriqués/envoyés de Chine), dont acte, C’EST MAINTENANT.

Du coup beaucoup se demandent : pourquoi on en voit tant, qu’est-ce qu’ils ont de si bien ? Lire la suite

Le point 2ème démarque

Allez, un dernier petit billet spécial soldes !

=> Sur La Redoute, un très bon plan validé, le pull « isabel Marant Orlane like », celui que j’ai traqué en soldes et ai montré ICI. Et bien avant de mettre la main dessus, en désespoir de cause, je m’étais prise son cousin de chez Soft Grey :

EDIT : le 44520 donne -20% sur tout le site jusqu’à demain 10h !

softgrey

Ce dernier est col V et beaucoup plus souple et fluide (mélange coton-soie), mais le rendu est très très similaire et il supportera à merveille toutes les superpositions avec de la dentelle. La bonne nouvelle : il est soldé à 18 € au lieu de 60 en gris et noir ! (entre autres). Notez qu’il taille hyper grand, le 34-36 est largement suffisant. (et le short avec bord dentelle est très bien aussi ! il est là, mais c’est la nouvelle collec)
(et on n’oublie pas le code 23582 pour 10% supplémentaires)

Lire la suite

« Chic et élégant »

Qu’ils ont dit.
C’était il y a bientôt 15 jours, petite escapade à Toulouse, pour visiter le siège d’Avène*, enfin de tout Pierre Fabre même, un peu l’endroit rêvé pour bosser si vous voulez mon avis : un cadre de verdure à couper le souffle, un bâtiment design avec en son coeur (outre la salle de gym, le resto avec terrasse et la crèche en face) limite un jardin paysager. Bon, OK, il faut se taper un peu de route mais quand même. Quand on a bossé dans une usine en Chine, comment vous expliquer le contraste. Et, à l’avenant du cadre idyllique, le dress-code est également un poil exigeant. Surtout qu’il était prévu un déjeuner en bonne compagnie : Chic et élégant donc. Et vous savez quoi ? Après 6 ans de free lance => je bosse en pyjama si je veux, je porte des baskets tous les jours ou presque, et bien je ne sais plus faire… Il va falloir que ça change.

fonzy1

* le pourquoi ? Et bien je pige ICI. Et on en reparle bientôt, on va faire un petit point sur les produits solaires si vous voulez bien. Lire la suite