Routard or not

L’autre jour, j’ai profité de l’oisiveté qui gagne le mois d’août pour jeter un oeil à mes anciennes photos de vacances/voyages. Je n’ai jamais réussi à tout trier en temps et en heures et je dois en avoir 10 000 clichés sur 10 ans, vive le numérique. Des semaines à en voir le bout. Depuis ce temps je trimballe tout de CDs à ordis en disques durs, en prenant soin d’avoir toujours au minimum 2 copies en même temps pour être sûre de ne rien perdre. Chienlit je ne vous explique pas. Le premier qui parle progrès et gain de temps de l’ère du numérique je le flingue.

perou

(Pérou, mai 2000. Non, j’ai pas eu froid DU TOUT. Grand souvenir de la chambre chez l’habitant)

Bref.
Et en observant ce bordel organisé, je me disais que je n’en avais jamais fait un. D’organisé. De voyage.
En revanche, partir 3 semaines au Viet-Nam à l’arrache depuis la Guyane avec un sac à dos et atterrir à Hanoi comme une fleur sans avoir rien prévu et juste avec le guide du Routard. Ca oui. Dormir chez l’habitant sur le Lac Titicaca aussi, dans un hamac au milieu de la forêt amazonienne aussi. Avec toutes les galères et emmerdes qui vont avec mais aucun rapatriement sanitaire. Ouf (même si on n’est pas passé loin avec la dengue en 2000, l’infection urinaire à Ko PhiPhi en 2003, l’intoxication aux Nusa Tengara en 2006 ou encore la salmonelle à Mexico en 2007). Je fais ma maline là. Mais vu la mimilisation galopante de ces 5 dernières années, j’ai l’impression que c’est une autre qui a vécu tout ça.

Donc là, je n’ai toujours pas vu la porte vitrée ou home page d’une agence de voyage, mais je réserve tout bien à l’avance. Les locations, les trajets, les hôtels, l’assurance. Je fais moins dans l’exotique, je n’ai pas consulté le site “conseils aux voyageurs” depuis des années (je le connaissais par coeur à un moment celui là, vous me demandiez les types de palu endémiques un peu partout dans le monde, je vous répondais du tac au tac), mais je refuse toujours tout ce qui ressemble à un circuit où tout est prévu/chronométré à l’avance.

Je ne sais plus bien où je voulais en venir en commençant ce billet. Ah si : je crois que j’ai la bougeotte qui me titille à nouveau. Des envies d’évasion. Mais moins celles du roots à tout prix. Du coup je me demandais comment vous vous y preniez, vous ? Vos sites favoris, vos bons plans ?

PS : et puisqu’on en parle, je pars vendredi pour une dizaine de jours en Italie. A 2 couples et les 2 petits du même âge, tout est booké. Ciao !

40 commentaire pour “Routard or not

  1. j’adore la chute, moi les longs et loin voyages les ai fait avec le boulot ( ambiance différente:), même si j’ai toujours pris des rallonges sur place.
    Sinon, c’est routard, booking, site d’hébergements chez l’habitant ou conseils sur des forums liés à la destination, bref internet mais pas d’agence et rien de clé en main je déteste. Bonnes vacances

  2. Le récit est très drôle, même si tu as dû galérer à mort de temps en temps….Question, galère, on a retenté le camping(minimaliste) cette année en famille, quelques jours, en Corse…..et bien dur, quand même (les sanitaires, toussa,aïe….). Les enfants et le Routard c’est difficilement compatible, à moins d’être un vrai warrior! Bonnes vacances italiennes! ;)

  3. Moi je n’ai pas voyagé aussi loin et aussi “roots” que toi, j’ai toujours été trop citadine, et oui j’avoue avoir besoin de confort…
    Mais ça n’empêche que l’on ne part jamais en circuit organisé, à chaque fois on loue un voiture et on fait notre trip ! généralement on prend la première nuit d’hôtel, et ensuite on trouve des hôtels au jour le jour… seule condition : prendre des hôtels wifi pour pouvoir réserver le matin avant de partir notre chambre du soir, booking.com est mon ami ^^
    Voilou mes méthodes !
    Bises et bon voyage en Italie !
    Marie

    http://www.modenmarie.com ★★★

  4. ahah tu t’es embourgeoisée ! ;) long ce taf de tout trier mais quelles belles surprises tu dois (re)découvrir. t’es toute mimi sur les photos. buon viaggio in Italia !

  5. Moi aussi je suis partie avec le sac à dos il y a 15 ans et puis…
    Bon les voyages forment la jeunesse et j’en garde de très bons souvenirs mais maintenant j’aspire à plus de confort et de sécurité…
    Donc voyage prévu l’année prochaine aux USA. Un autotour dans le grand ouest. Nous avons demandé deux devis à des agences qui font des voyages sur mesure. Tu donnes tes envies, tes incontournables, le style d’hebergement et tu discutes des propositions de l’agent de voyage.
    On a hésité à le faire nous même vu que sur Internet tu peux tout faire en direct et il y a même des forums très spécialisés mais par manque de temps on a choisi cette solution.

  6. J’ai testé le voyage organisé et même s’il y a des avantages je ne veux plus jamais partir comme ça ,le côté roots c’était bien quand j’étais jeune mais bon maintenant j’ai plus trop envie non plus alors maintenant on part avec hôtels et transports réservés et sur place mis à part les incontournables à voir on se laisse porter par l’ambiance et on profite bien mieux tout en ayant l’esprit tranquille concernant l’intendance.
    Bonnes vacances.

  7. Je n’ai jamais été une “aventurière” ! La nature, les petites bêtes, pipi dans les bosquets… ce n’est pas mon truc. Mais avant l’arrivée du petit, nous réservions le logement et ensuite on louait une voiture pour découvrir les environs. Maintenant il y a moins de place pour la découverte au jour le jour. Mais patience, mon fils finir

  8. je pars en Australie avec que mes billets d’avion bookés mais bon on ne pas dormir avec une couverture en poil de lama je pense!mais ça donne un peu envie un peu d’aventure même si il y a toujours la raison qui me rattrape et j’aime bien organiser un tant soit peu

  9. quand je pars, j’ai au moins une idée du temps à passer dans les endroits, donc je booke dans les grandes villes (Buenos Aires, Rio) et les trajets inter-pays si je peux.
    pour les villes + petites, j’attends d’y être pour choisir de visu les appart !

    :) )

  10. J’ai fait une fois un voyage organisé, pour l’Egypte, plus par obligation vu que ça commençait déjà à être craignos là bas, mais je recommencerais pas :)
    Sinon, pour les longs WE, j’aime bien voyages SNCF pour leurs formules avion+hôtel pas chères. Ça permet de gouter aux hôtels 4 ou 5 étoiles sans avoir de gros moyens.
    Pour les plus longs voyages, c’est billets d’avion + location de voiture + 1ere nuit d’hôtel réservés à l’avance et on avise sur place. Sachant qu’on consulte les guides avant et qu’on se prévoit un itinéraire quand même (à voir ensuite sur place si on le respecte ou pas).
    En guide, la collection “voir” de hachette est pas mal pour sélectionner les choses à faire.

  11. Moi ça me fait un peu rêver les voyages mais pas trop à l’aventure quand même (ou au moins pas toute seule!)
    ça a un côté très sympa de partir comme ça sans rien prévoir je sais que ça plait à beaucoup, moi c’est bête mais ça m’a jamais tentée!
    Je ne kiff pas non plus pour autant le voyage hyper organisé à la minute près… Disons que j’aime bien l’improvisation un peu prévue (complètement antinomique ce que j’ai dit!) bref un peu d’aventure dans la forme mais dans le fond ça reste organisé ^^
    Ceci dit tu as du en voir et en croiser des choses durant tes voyages à la “roots”, ce sont des expériences uniques! et ça, c’est génial!

  12. Je suis un peu intermédiaire : j’ai la bougeotte et je pars souvent loin, mais plus à l’arrache. J’ai un traumatisme d’une nuit passée dans la voiture en Ecosse (en septembre… il faisait DEJA froid!).

    Donc maintenant je suis une aventurière organisée ;) Je ne pars plus sans avoir booké mon hebergement à l’avance (surtout en période de forte affluence)

    Avec internet, il est assez facile de trouver des hébergements de toute sorte, et de s’organiser sans pour autant faire le circuit de masse. En plus avec les sites genre trip advisor et les forums de voyage, c’est facile d’avoir des avis précis et récents sur un hotel

    Exemple : mon voyage à venir en Thailande et au Myanmar. J’ai booké tous mes hôtels, qui vont de la petite chambre dans un Bed & Breakfast muy typical à Surat Thani, à l’hotel qui envoie du paté sur pilotis au Lac Inle et le bungalow sur la plage.

    J’avoue, pour la Birmanie, je suis passée par une agence locale qui m’a fait les réservations hotels + avions (plus simple, et pas trop le temps de m’en occuper). Il faut dire aussi que les hotels n’étaient pas très receptifs aux emails, et que le tourisme explose sur place, donc même en basse saison, il faut s’y prendre un peu à l’avance.

    Quand je passe par des agences, je passe par des agences locales, et j’ai généralement de très bonnes surprises. JE suis comme toi, je n’aime pas le tout minuté, en revanche dans certains coins, un chauffeur ça a du bon (je pense au Myanmar, mais aussi à Angkor etc.). Mais bon j’ai pratiqué le bus de nuit en Thailande, le bus de jour au Vietnam, le taxi collectif dans le sud de la Thailande, rien ne m’effraie !

    J’ai malheureusement trop peu de vacances maintenant donc j’essaye d’en profiter le plus possible !

  13. Bonjour,

    Super drôles ces photos. Tu es toute mimi. J’aime beaucoup celle sous les couvertures.
    J’ai toujours admiré les gens qui sont capables de partir sans rien organiser, mais ce n’est pas pour moi. J’aime trop le confort et j’ai peur de tout :-D
    Maintenant, avec mes trois loulous, je tente encore moins l’improvisation. Déjà, quand j’organise nos vacances, elles se transforment en Aventure. Pas toujours facile de concilier vacances, repos et petite tribu.
    Dans tous les cas, bon séjour en Italie.

  14. Un peu comme Shoubbi, je suis une intermédiaire. J’organise ce qui pourrait devenir trop vite une galère avant de partir(genre le trek de 6 jours dans la cordillère Huayhuash, la première nuit d’hébergement, le truc tellement blindé de monde que sans réservation c’est pas possible…) et pour le reste j’ai le lonely planet sous le coude. Je ne passe jamais par les voyages organisés parce que c’est cher pour pas grand chose, il y a toujours un aspect qui ne me convient pas (voyageurs du monde fait du presque sur-mesure, mais alors on revient au problème “c’est cher”) et je crois que j’aime bien me débrouiller seule.
    Sur place, on essaie toujours de faire un mix de sport (trek, plongée…), d’hébergements roots, d’hébergements locaux + équitables et enfin de quelques jours en fin de voyage dans des hébergements plus luxe, pour se reposer!

  15. Ça sent le besoin d’escapade tout ça ;-) )))
    Avant les enfants j’étais comme toi j’adorais partir en emmenant le minimum et sans rien préparer à l’avance. Aujourd’hui avec 3 bébés je me sens coincée et j’attends qu’elles marchent et sois autonomes pour repartir far far Away….

  16. Je suis morte de rire en voyant la photo du Pérou, ça fait très “Les Bronzés font du ski”, excellent!
    Je n’ai pas gardé ma photo “Coluche dans Banzaï” après avoir été sauvagement attaquée par une puce juste avant de visiter Uluru en plein désert australien, mais ça vaut le coup également.
    Je suis contente d’avoir fait des beaux voyages comme aux US, la Guyane, vécu en Angleterre et Australie, parce qu’avec les enfants, on se calme tout de suite!
    Mafalda ❤
    http://www.mafaldadotzero.blogspot.fr

  17. Beaucoup voyagé dans les années 80, pendant les vacances universitaires, surtout l’Europe avec Interail et bus (je me souviens d’un bus Athènes-Genève pour fr. 70 de l’époque, le même chauffeur jour et nuit pendant 48 heures. Le gars faisait 200 pompes à chaque arrêt, c’était un Ecossais qui ne buvait que du lait, et je suis arrivée indemne à Genève).
    Deux très beaux voyages avec un groupe d’amis, plusieurs véhicules. Perso, j’avais aménagé ma 2CV camionnette pour pouvoir dormir dedans, cuisiner sur un Butagaz, stocker quelques vêtements et des jerrycans. Premier voyage dans le grand sud tunisien, le second, 8 semaines Gênes-Tunis-El Oued-Djanet-Tamanrasset-Ghardaia-El Oued et retour par le bateau sur Gênes, le tout à Noêl. Pas sûre qu’on puisse faire ce voyage en toute sécurité maintenant, vu le nombre de touristes enlevés dans la région. Nous n’avions pas de 4×4, mais des échelles pour le sable, ou bien on poussait le véhicule, ou on dégonflait et regonflait, bref on se débrouillait. Je n’oublierai jamais la beauté de la nuit dans le désert.
    Ensuite j’ai travaillé en contact avec une petite agence de voyages qui m’a donné le virus: premier voyage l’Inde. New Delhi, Cachemire, Ladhak et Zanskar. Puis le Rajasthan, et ensuite quelques autres destinations. J’avoue en Inde, je prenais de l’organisé, ou du semi-organisé, car tout est tout trop compliqué et lent pour nous autres occidentaux, mieux vaut avoir une bonne agence locale à laquelle on donne un itinéraire, ses choix de transport et qui s’occupe du reste. De tous les pays visités, l’Inde est celui qui m’a demandé les plus grands efforts d’adaptation, peut-être un de ceux que j’ai le plus aimés et certainement celui que j’ai le moins compris.
    Début décembre 1988, une semaine de plage à Ko PhiPhi pour se reposer de 3 semaines de visites et de magasins de soie en Thaïlande. Je glisse sur un rocher, un petit choc, et en sortant de l’eau, je m’aperçois la peau est fendue sur le tibia. A la réception de l’hôtel,on me propose du coton et du liquide désinfectant, je lui explique que ça ne va pas le faire parce qu’on voit l’os (la peau est fine à cet endroit). On m’explique qu’il y a un dispensaire vers le port de l’île, mais qu’il faut marche un bon quart d’heure et ensuite prendre n petit bateau avec les gens de l’hôtel. No problem. De toute façon c’est ça ou l’infection carabinée.
    Je vous explique le dispensaire ? quatre piliers de bois, un toit de chaume, de très minces cloisons en bois, un lit de soin, un vieux bureau et une armoire fermée à clef. Plus une infirmière adorable. Le tout d’une propreté impeccable. Je me sentais déjà mieux. Et je me suis complètement détendue quand elle a posé la question-clé, à savoir si j’avais été vaccinée contre le tétanos. Ensuite anesthésiant, désinfection et couture de la blessure, puis distribution des médicaments sortis de grands bocaux comme des bonbons, comptés et mis dans des sachets plastiques, avec nom et dosage. Le tout pour je crois Fr. 15 de l’époque. Un contrôle au retour en Suisse, félicitations de mon toubib, une parfaite réparation.
    Alors Cécile, tu y es allée au dispensaire de Ko Phi Phi, il est toujours aussi bien ?
    J’ai encore quelques rêves: les Kerguelen, la Nouvelle-Zélande, le Japon, les glaciers qui se jettent dans la mer en Patagonie, un safari en Afrique dans des conditions un peu sauvage et voir des volcans en éruptions. 55 ans cette annnée, je devrais y arriver, sachant que de tels voyages ne peuvent se faire chaque année, financièrement, et aussi émotionnellement.

    C’était long hein ?

    Mais c’est parce qu’il fait moins chaud aujourd’hui :-)
    belle journée

    • ah oui, j’y suis allée au dispensaire ! c’était en janvier 2004 il a été détruit par le tsunami l’année suivante j’imagine …
      Infection carabinée pendant une plongée au large, on a dû héler un “longtail” pour revenir sur l’ile en catastrophe et toute la traverser pour aller au dispensaire, où effectivement ils m’ont filé des cachetons issus “de la boite à bonbons” ;-) , ça ma pris une demie journée mais les cachets ont fait effet
      Je vois qu’ il a des bonnes routardes parmi mes lectrices !! :-)

  18. Mes parents nous avaient emmenés, mes frères et moi, pour trois semaines en Inde quand nous avions entre 8 et 13 ans. Pas de voyage organisé par une agence, pas d’aventure totale non plus : ma maman avait préparé un itinéraire avec hôtels, taxis loué pour une semaine, trains de nuit chinois, safari au pied de l’himalaya… Bref, le pays est tellement dépaysants que ça reste mon voyage le plus marquant de ma vie (même si, après, il y a eu la Chine, l’Australie, la Thailande, etc). Je pense que ce n’est pas évident de voyager loin avec des touts-petits, mais passé 10 ans l’horizon s’élargit considérablement ;-)

  19. Avant nous partions à l’aventure, tous les deux avec juste des billets d’avion. Depuis 5ans avec le petit nous partons en prévoyant le minimum: logement-transports
    Bonnes vacances italiennes!

  20. J’ai la chance de connaître un ami qui voyage énormément et qui possède une mine d’or d’information sur presque n’importe quel pays du monde. ça serait dommage de se passer de ses conseils de voyage, donc je vais chez lui dès que je veux organiser un voyage!
    Je préfère réserver les hôtels à l’avance. Je n’ai pas forcément envie de chercher un hôtel sur place = perte de temps pour moi. Réserver à l’avance, ça permet aussi de repérer les lieux avec les conseils de mon ami, faire le checking plus tard à l’hôtel car on sait où on va dormir de toute façon. Bon ok, ça enlève le côté “aventure” mais j’ai besoin d’un minimum de confort et de tranquillité d’esprit (surtout dans les pays où tu ne connais pas forcément la langue, les routes,etc) et ça ne m’a pas empêché de faire de beaux voyages (Chili, Mexique, Etats-Unis,…) :-)

  21. J’ai d’abord regardé les photos avant de lire le texte et je me suis dit “comme Cécile a bonne mine! Elle a dû trouver THE produit miracle”… avant de comprendre que les photos dataient d’y a plus de 10 ans! :D
    PS infection urinaire à Ko Phi Phi? Surtout que ça se prononce Ko “pipi” ! :D

  22. je prépare mon petit circuit perso à l’avance,et par contre je booke les nuits d’hotels ! trop galéré à trouver des chambres en pleine nuit!;) et pour ça les forums ont du bon, finis les rats dans la chambre ou autres cafards surdimmensionné qui tombent sur le nez la nuit!

  23. J’ai été contaminée très tôt par le virus des voyages, mes parents ayant eu l’habitude de nous prendre tous les 5 (!) pour partir sur les routes d’Europe, en campant (vrais campings avec les toiles de tente, ou camping car posé là où bon nous semblait… ce qui nous a valu quelques départs précipités en pleine nuit, chassés par des rôdeurs, ou des flics !).
    Etudiante, je suis partie sac au dos avec des copines, avide de découvrir le monde ! Nous étions un peu inconscientes, avons sans doute pris quelques risques, mais que de souvenirs : escortées par l’armée en Egypte, parce que les touristes étaient menacés, 2 filles voyageant seules et sans un sou en Inde, se déplaçant en bus locaux et dormant dans les hôtels miteux des quartiers craignos… Il y avait une sorte de fierté à voyager ainsi, un sentiment de supériorité vis à vis des frileux incapables de sortir de leur zone de confort et de se confronter à l’Aventure…qu’on peut être bête quand on est jeune !

    Avec mon conjoint on continue à voyager par nous mêmes, des destinations “faciles” (la Réunion, la Sicile, la Corse), plus lointaines (Bali), ou hors des sentiers battus (Ouzbékistan, Tanzanie, Oman…). Plus de confort parce qu’on a plus de moyens, mais on n’est jamais à l’abri d’un incident de parcours qui ne pourrait pas arriver lors de vacances chez les beaux-parents (la morsure d’un chien sauvage à près de 4000m d’altitude en Equateur, tu te demandes si t’aurais pas dû faire le vaccin contre la rage même si c’était un peu cher…).

    Bref, j’ADORE voyager, et toi aussi ça se voit. Alors, profite !

  24. j’adore quand tu fais ce genre d’article que tu nous fait partager cette partie de ta vie, ta vie d’avant mais toujours ta vie, je trouve ça formidable tous ces voyages que tu as pu faire et extrêmement enrichissant, tu as eu l’envie et le courage de partir à la roots comme tu dis. tous nous ne le pouvons pas et/ou n’en avons pas le courage, moi c’est un peu les deux mais j’ai une bonne excuse je suis diabétique, pas que ce soit le pire handicap du monde mais quand même sac à dos sur le dos et c’est tout c’est un peu juste.

    Enfin bref j’arrête sinon je vais poster un article au lieu d’un commentaire.
    profite bien en italie ce sera plutot “not” que roots mais tout aussi bien c’est aussi ça d’avoir une famille

  25. je suis comme toi je grave tout sur CD + sauvegarde disque dur externe + sauvegarde sur ordi !! bref je sais ce que c mais non non je ne suis pas stresse 0_0 !! lol
    et tes photos ca me fait bien rire enfin moi j’aurai pas trop rigolé surtout chez l’habitant !! je dois pas etre aussi aventurière que toi :)
    par contre l’italie je connais pas mal !! et c génial vous allez vous regalez (nourritures et paysages ;) ) vous allez vers ou ???

    http://unefillelamodedesaddictions.fr

  26. Bonjour Walinette, je ne commente pas souvent mais là le sujet me passionne !
    Mon conjoint et moi n’avons jamais expérimenté les voyages organisés. Ce qu’on préfère, c’est découvrir les chemins hors des sentiers battus, la vie locale, flâner au gré de nos envies. Parfois il nous arrive de décider d’une destination le matin de notre départ ! Là par exemple on a décidé de partir en vacances en Italie seulement hier (envie de revoir Burano). Ce matin on a rajouté la côte adriatique puis la Slovénie et la Croatie. On part lundi, on ne sait pas encore où loger mais aucun stress. D’ailleurs je suis preneuse des bons plans, si l’une d’entre vous en a ! Merci…

  27. Pas de voyage organisé pour moi (trop pépère), mais pas une grande baroudeuse non plus, j’aime mon petit confort et je réserve toujours l’hôtel ou l’auberge de jeunesse à l’avance! Avec l’arrivée de notre fille (2 ans et demi), les voyages se sont beaucoup espacés (et cantonnés à la France), mais j’espère que repartir plus loin bientôt!
    PS : reçu le jean ACNE ce matin, il est impeccable. Merci!

  28. Je suis nostalgique des années où j’avais plus de temps pour voyager et où je me lancais plus facilement à l’aventure. Maintenant, avec moins de vacances, j’avoue que je tiens à mon petit confort.
    Niveau routard, j’ai des souvenirs inoubliables d’un trek en Birmanie (bon sur place je faisais moins la maline quand on a croisé des hommes armés), à dormir chez l’habitant au milieu de la forêt. L’un des meilleurs souvenirs de ma vie. Et puis on apprend beaucoup sur les autres dans ce cas là :)
    Merci de m’avoir fait revivre ces souvenirs. L’envie de repartir me démange du coup.
    Bonne journée

  29. Ça me laisse rêveuse moi qui ne suis pas roots pour un sou… même un voyage organisé m’angoisse ! Il me semble que je t’ai découverte alors que tu étais encore au Mexique et je peux comprendre que “la bougeotte te titille à nouveau”, car je peux imaginer que l’on soit accro aux voyages et aux découvertes liées !

  30. Pour ma part, je ne suis ni roots, ni voyage organisé ! Mais vacances assez pépères quand même, avec location de maison dans un coin sympa, pour explorer les alentours. Mais bon, en même temps, je n’ai pas encore beaucoup voyagé… Un peu avec le boulot, quand même.

  31. Haaa les voyages … De notre côté c’est toujours en sac à dos. J’aime ce côté “liberté”. Pour les guides avant on prenait le routard MAIS maintenant je suis une inconditionnelle du Lonely. Je le trouve mieux fait et quand le LP signale un bon restau par exemple ben il y a des voyageurs des 4 coins du monde puisque le guide n’est pas que Français contrairement au GR, bien que je n’ai rien contre rencontrer des compatriotes en voyage hein !
    Pour les bons plans, je trouve beaucoup d’infos sur des blogues de voyages par exmple, celui de http://www.têtedechat.com (un tour du monde de 7 ans pas encore terminé) bref internet nous fournit maintenant pleins de bons plans. Et j’aime les forum, celui de voyage forum en particulier.
    Pour les anecdotes “médicale” maintenant je crois que j’ai un bon palmarès :
    2004 : Paludisme à Ouagadougou Burkina. 1 semaine d’hospitalisation avec perfusion de quinine.
    2010 : otite interne en Indonésie sur Gili Méno et un dispensaire avec une infirmière aux ongles pleins de terre qui trifouillait mon oreille …
    2013 : Avril dernier à Dallas, 24h d’hospit pour tachycardie avec ECG, perf, scanner injecté etc …. verdict hyperthyroïdie ET une facture indécente !
    Maintenant, nous sommes dans un van à parcourir le Canada pour une année … Quand on a ça dans le sang les voyages c’est difficile de s’arrêter un jour …
    Je te souhaite encore de nombreux voyages !

  32. Nous aussi, on s’est fait des vacances sacs au dos à l’autre bout du monde (pas mal de treks) quoique plus organisés que ce que tu décris (mais par nous mêmes). Aujourd’hui avec 3 enfants, on ne fait pas les mêmes choses, et même quand il nous arrive de partir à 2 sans les enfants pour un trek, on ne prend plus les mêmes risques (on a quelques responsabilités quand on a des enfants…).
    Avec les enfants, on a fait quelques treks aussi (en France, au Maroc dans le désert) et quelques voyages que nous organisions nous mêmes (le routard, tripadvisor et les compagnies low cost sont de bonnes ressources), mais si on veut partir loin, le budget à 5 est vite un frein…notre dernier bon plan ? l’échange de maisons. On vient de tester, on en revient tout juste (des USA), on est enchanté ! quand est ce qu’on repart ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>