Créer sa micro entreprise seul: Les étapes


créer sa micro entreprise

Une micro entreprise est un régime simplifié, autrefois appelé auto entreprise. Elle permet à tous de pouvoir entreprendre de façon individuelle. Les contraintes sont moindres et les frais de départ plus accessible, par rapport à une création de société classique. Nous allons voir ensemble, les étapes pour créer sa micro entreprise seul.

Les conditions pour créer sa micro entreprise:

La micro entreprise est un régime fiscal d’imposition, auquel tous les entrepreneurs individuels peuvent adhérer. Ce type de statut, permet de facilité les démarches, pour la gestion et la création d’une activité. Il y a également d’autres avantages, comme la simplification des calculs pour les cotisations sociales, mais également une protection sociale.

Pour créer sa micro entreprise il faut respecter quelques conditions, même si en principe, tous le monde peut devenir auto entrepreneur. C’est accessible pour les fonctionnaires, les demandeurs d’emploi, les étudiants et même les retraités. Voici les conditions:

  • Il faut être majeur, ou être un mineur émancipé.
  • Ne pas avoir fait l’objet d’une interdiction à la création d’entreprise.
  • Il ne faut pas être sous tutelle, ni sous curatelle.
  • Vous devez être de nationalité française, ou être un ressortissant européen.
  • Posséder une adresse postale en France.

Déclarer le statut de micro entrepreneur:

Pour créer sa micro entreprise, il faut commencer par la 1ère étape: La déclaration en ligne sur internet de l’activité. Celle-ci se fait auprès du CFE ( Centre de Formalités des Entreprises) dont vous êtes dépendant. Il dépend en faite de la nature de vos activités.

  • Si c’est une activité artisanale, vous dépendez de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat.
  • Pour les activités commerciales, vous dépendez de la Chambre de Commerce et d’Industrie.
  • Si c’est une activité libérale, se sera l’Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales. Que l’on appelle plus communément l’URSSAF.

Ensuite, pour créer sa micro entreprise, et pour déclarer votre activité, il faudra fournir un formulaire cerfa Po micro entrepreneur. Sur celui-ci, vous devrez noter votre identité, l’adresses de l’entreprise, l’option que vous choisissez pour le versement de toutes les cotisations sociales.. Ainsi qu’une copie de votre carte, ou pièce d’identité.

Pour faire tout ça, il suffit de se connecter sur le site dédié: www.guichet-entreprises.fr. C’est lui qui sera chargé de transmettre toutes les infos de votre dossier au CFE.

Quand votre déclaration sera enregistrée, vous allez recevoir un certificat, avec votre numéro SIREN et la notification de votre affiliation à la sécurité sociale dédiée aux indépendants.

Créer sa micro entreprise: Les obligations

Nous avons vu que la création de la micro entreprise est normalement simple et plus allégé. Cependant il faut quand même respecter quelques obligations, que nous allons voir tout de suite.

Ouvrir un compte bancaire pour sa micro entreprise:

Maintenant que vous avez vu comment créer votre micro entreprise, que vous avez vu les étapes de sa création. Il est temps d’ouvrir un compte bancaire, dédié à votre micro entreprise. C’est ce qui vous permettra de suivre le mieux possible les entrées et les sorties d’argent. C’est également plus facile pour les contrôles administratifs.

Faites des recherches avant, car certaines banques essayent souvent de faire ouvrir un compte professionnel, alors que c’est plus cher que le compte classique. Vous pouvez très bien ouvrir un compte classique pour créer votre micro entreprise ou bien faire le choix de la banque en ligne.

Il faut savoir que cette règle du compte bancaire à été assouplie, elle n’est pas obligatoire tant que vous ne dépassez pas un plafond de 10 000€ de chiffre d’affaire, sur 2 ans consécutifs. Sinon, vous aurez un délai d’un an pour ouvrir ce fameux compte. C’est vous qui voyez.

Souscrire à une assurance civile professionnelle

Cela fait partie des étapes pour créer sa micro entreprise. Vos patrimoines personnels et professionnels vont être confondus. Vous serez responsable de vos dettes professionnelles, avec vos biens personnels.

Il est donc indispensable de souscrire à cette assurance qui va venir couvrir tous les risques liés à votre nouvelle activité. C’est d’ailleurs obligatoire dans les domaines de la santé, du conseil financier et du transport. micro entreprise

Pour créer sa micro entreprise il faut déclarer son chiffre d’affaires

Même si celui ci est de 1€, il est obligatoire de le déclarer tous les mois ou tous les trimestres, selon les options choisies quand vous avez créer votre micro entreprise. Mais la 1ère déclaration de votre chiffre d’affaires, sera au bout de 3 mois, peut importe l’option prise.

C’est cette déclaration qui va déterminer le montant de vos cotisations sociales. Elles seront proportionnelles à votre chiffre d’affaires. Si vous n’avez pas de chiffres d’affaires ( mais ce n’est pas à souhaiter ), vous ne payerez pas de cotisations sociales.

Il faudra respecter des plafonds:

Pour créer sa micro entreprise il faut respecter certains plafonds pour le chiffre d’affaires. Si vous le dépassez vous devrez basculer vers un autre régime juridique et vous serez alors soumis au paiement de la TVA. Voici les plafonds:

  • 176 200€ HT pour toutes les activités d’achat et de revente d’objets, de marchandises, de fournitures pour le logement ou autres. Ainsi que pour les denrées consommées sur place ou à emporter.
  • 72 500€ HT, pour toutes les activités avec prestations de services, ainsi que pour les professions libérales.

Vous devrez malheureusement payer la TVA si vous dépassez d’autres plafonds:

  • 85 800€ HT, pour la vente de marchandise et pour la fourniture de logement.
  • 34 400€ HT pour les activités de services et libérales.

Créer sa micro entreprise: Quelles sont les aides possibles?

En devenant micro entrepreneur, vous pourrez prétendre à certaines aides. Un coup de pouce financier peut être accordé par l’État:

  • L’exonération de vos cotisations foncières, seulement si vous réalisez moins de 5000€ en chiffre d’affaires.
  • L’ARCE, seulement si touchez des allocations chômages. Elle peuvent être versées, en formant un capital, pour le démarrage de votre micro entreprise, avec seulement 45% du montant de votre droits restants.
  • Mais aussi l’ARE, pour continuer à toucher une partie de vos allocations chômage. Ils sera déduit 70% de vos revenus brut, gagnés avec votre activité.
  • L’ACRE, est une aide qui peut vous permettre de ne payer que partiellement les charges sociales.

Alors, prêt à créer votre micro entreprise?

 

Voter post

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.